Sandrine, son petit bassin et son accouchement par voie basse tant rêvé. #

Sandrine rêvait depuis toujours de pouvoir accoucher par voie basse. Mais, depuis plusieurs générations, les femmes de sa famille accouchent par césarienne. Pourquoi ? Pour cause de petit bassin. L’angoisse de passer par le bloc opératoire ne l’a donc pas quitté de sa grossesse. Son entourage ne lui donnait pas beaucoup d’espoir non plus… Mais elle a tout fait pour essayer la voie basse. Et grâce au soutien de son mari et de l’équipe de la maternité… Elle l’a fait !

Sandrine, son petit bassin et son accouchement par voie basse tant rêvé.

Je fais partie de ces nombreuses femmes qui se demandent si leur bébé passeront sans encombre par le bassin, du faite de ma petite taille et d’une famille avec un petit bassin, un bassin “rétréci”.

J’ai donc parlé à ma sage femme de mes craintes sur la césarienne car c’était vraiment ma hantise. Tout mon entourage me faisant clairement comprendre que je n’avais pas beaucoup de chance (voir pas du tout) d’accoucher par voie basse. Heureusement mon mari m’a soutenu malgré ses craintes. Il avait principalement peur qu’on mette notre bébé en danger juste pour voir si ça passe. Craintes que je partageais évidemment.

Pourquoi ? Car j’ai des antécédents familiaux (que des césariennes pour petit bassin étroit depuis plusieurs générations). J’ai une famille petite des 2 côtés (je fais 1m50, ma mère aussi mon père 1m65 et mes 2 grand-mères 1m45).

La sage femme m’a donc fait passer plusieurs tests pour calculer mon bassin. Il s’avère que j’ai ce qu’on appelle un bassin “limite”, donc en gros, “on verra bien le moment venu”.

J’ai passé le reste de ma grossesse dans le stress et l’angoisse d’un code rouge césarienne…

Je me suis donc préparée à l’accouchement avec les cours classiques en indiquant que j’avais des risques de césarienne. J’ai eu des infos sur le déroulement par exemple, pour m’enlever cette peur et crainte sur le sujet de façon à ce que je l’accepte mieux en cas de césarienne d’urgence. 

Puis arrivé le jour J, j’ai eu des sages femmes en or. Elles ont entendu mes craintes et on tout fait pour essayer d’éviter une césarienne (t’en que mon enfant n’était pas en danger). Seul souci, c’est que le bébé ne descendait pas dans le bassin…

Se préparer à l'accouchement avec un ballon de naissance.

Je me suis dit que c’était foutu et que malgré tous mes efforts, j’allais passer au bloc… Avec tour mon entourage qui allait me rabâcher qu’ils m’avaient prévenu. Mais les sages femmes ont essayé une ultime astuce.

Je devais pousser pour que, moi-même, je puisse l’enclencher dans mon bassin. Et ça à marché !! J’ai donc du pousser pour faire descendre mon bébé puis pousser pour la faire sortir (double poussée donc beaucoup plus d’efforts). Mais je n’ai pas abandonné et malgré tout le temps que ça a pris, malgré une péridurale qui n’a pas fonctionné, malgré une épisiotomie accompagnée de ventouse et malgré toutes les mauvaises langues : j’ai réussi !

Mon bébé est né par voie basse ! J’ai été fière de ne pas avoir abandonné et tout mon entourage a d’abord été surpris de ma réussite… Puis certains m’ont par la suite félicité.

Il ne faut pas écouter les mauvaises langues ou les personnes qui ne nous croient pas capable. Il faut d’abord croire en nous et essayer tout ce qui est possible pour ne pas culpabiliser par la suite. Malgré cet accouchement long et difficile, j’en garde un excellent souvenir grâce à ma force mentale et aux sages femmes qui m’ont soutenu !

Petit bassin ou bassin limite ne veut pas dire que ça ne passera pas ! Aujourd’hui, je suis enceinte de mon 2ème enfant qui se présente en siège depuis le début. Je vais voir pour essayer de l’aider à se placer dans la bonne position malgré, comme toujours, tous les avis négatifs qui me disent de laisser tomber… et que j’aurais une césarienne.

Si mon bébé, malgré tout, reste en siège et que les sages femmes me disent césarienne car trop de risque… Je ne culpabiliserai pas car j’aurais fait de mon mieux.

Merci du fond du coeur Sandrine pour ce témoignage rempli d’espoir et de bonnes ondes ! Je vous souhaite une magnifique grossesse et un second accouchement par voie basse si cela est possible.

Si vous souhaitez lire les autres témoignages d’accouchements du blog, je vous invite à cliquer ici.

enfance joyeuse blog parents futurs parents

  1. 1
    Marine

    Beau témoignage à nouveau ! Je comprends vraiment cette envie d’accoucher par voie basse, et en même temps, quelle force de caractère pour aller à l’encontre de tous ces “conseils” négatifs. Bravo!

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Je suis bien d’accord ! Il en aura fallu à Sandrine du courage et de l’espoir pour porter son projet comme elle l’a fait !
      Merci pour ton message et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *