Comment se passe un accouchement lors d’une césarienne programmée ?

Quand on est enceinte, on est déjà soumise à une forte dose de stress. On est toutes angoissées à l’idée d’accoucher. C’est un saut dans l’inconnu même si on a déjà accouché auparavant. Alors, quand on apprend qu’on va devoir vivre un accouchement par césarienne, le stress monte d’un cran. On ne sait pas toujours ce que ça signifie. “À quoi s’attendre ? Qu’est ce qui va se passer ? Comment ça va se dérouler ?” Et ces questions sont tout à fait légitimes ! C’est donc pour cela, que j’ai envie de vous montrer ce qu’il se passe dans un bloc opératoire durant une césarienne programmée. Pour vous permettre d’être plus sereine. Pour que vous puissiez vous projeter.

Quand on s'apprête à vivre une césarienne, on ne sait pas ce qui nous attend réellement. Alors finalement ? Ça ressemble à quoi de vivre une césarienne programmée ?

Pourquoi je dois accoucher par césarienne ?

C’est peut-être la question que vous vous posez. “Pourquoi moi ?” Sachez qu’il y a plusieurs raisons qui peuvent l’expliquer. C’est, chaque année, 10% des femmes qui accouchent par césarienne. Vous n’êtes donc pas seule. Et cette décision a été prise pour votre propre santé ou celle de votre tout-petit. Je sais que c’est dur de l’accepter parfois. Mais comprendre le pourquoi du comment peut vous y aider.

  • Il se peut que votre bébé soit en siège ou dans une autre position qui ne permet pas d’envisager l’accouchement par voie basse.
  • Si vous avez déjà vécu une césarienne, vous avez ce que les professionnels de santé appellent un “utérus cicatriciel”. Il est possible d’envisager un accouchement par voie basse dans certains cas mais pas toujours.
  • Il est également possible que vous ayez un bassin trop petit ou que votre bébé soit trop gros (on parle de macrosomie foetale).
  • Si vous êtes enceinte de jumeaux (ou plus), le choix de la césarienne peut se poser s’ils sont mal positionnés.
  • Il se peut également que vous présentiez vous, ou votre enfant, une pathologie ne permettant pas d’envisager la voie basse.

Si vous n’avez pas compris pourquoi vous devez vivre une césarienne, je vous conseille vivement d’en parler à nouveau avec votre gynécologue. Il n’y a aucune question bête.

Sachez, que même pour les césariennes, un projet de naissance peut être rédigé. Il pourra vous permettre de poser toutes vos envies noir sur blanc (comme la présence du papa, l’abaissement du champ pour voir votre enfant naitre, le passage d’un moment privilégié avec votre bébé si tout se passe bien etc.) De plus en plus de maternités proposent des césariennes dites “naturelles”. C’est à dire de césariennes où l’accent est mis sur l’accouchement plutôt que sur l’opération. Avec ce projet de naissance, vous pourrez exposer vos désirs et voir si l’équipe peut les satisfaire.

Le déroulement d’une césarienne programmée, à quoi ça ressemble ?

L’admission

Ca y est ! C’est le grand jour ! Votre gynécologue vous a donné rendez-vous à la maternité pour votre césarienne ! Généralement, les professionnels de santé vous font venir la veille du jour J afin de vous préparer.

Quand vous allez arriver, vous pourrez passer par l’accueil afin de vous faire enregistrer. De là, on vous attribuera une chambre. Une fois installée dans cette dernière, l’anesthésiste passera vous voir. Ca sera l’occasion de faire le point avec lui et qu’il vous explique la procédure. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions ! Il se peut que votre gynécologue passe également vous voir.

Ensuite, un infirmier passera à son tour. Il s’occupera de vous préparer, de poser la voie veineuse, de vérifier que vous n’ayez pas de vernis etc. Bref, il vous préparera pour l’intervention. Il vous rasera également le pubis. Cette mesure est faite en vue de votre passage au bloc et pour des raisons d’hygiène. Vous pouvez demander à ce que votre partenaire le fasse si vous n’êtes à l’aise avec l’idée que ce soit fait par un professionnel.

Le jour J de la césarienne programmée

Après une nuit passée à l’hôpital, en présence de votre partenaire, s’il a pu rester, vous allez devoir prendre une douche à la bétadine. Suite à cela, vous devrez revêtir le plus bel apparat de l’hôpital (la fameuse blouse blanche). Vous serez alors conduite au bloc opératoire. Certaines femmes peuvent s’y rendre à pied. D’autres y sont conduites sur un brancard. Si votre conjoint peut / souhaite assister à la césarienne, il sera amené dans une autre pièce pour être préparé.

De votre côté, vous allez rentrer dans le bloc opératoire où il se peut que déjà une bonne partie des professionnels s’affairent déjà. Il peut y avoir beaucoup de monde. C’est impressionnant mais normal.

L’anesthésiste vous posera alors l’anesthésie. Pour une césarienne, c’est souvent la rachianesthésie qui est administrée (qui “endort” le bas du corps). Vous serez ensuite installée sur la table d’opération. Il se peut que cette dernière soit chauffante. Certaines femmes ont les bras attachés, d’autres non. Le bas de votre corps est nettoyé à la bétadine à nouveau.

Les professionnels de santé lèvent ensuite le champ opératoire de manière à ce que vous ne puissiez pas voir toute l’opération. On installera également des moyens de contrôle tels que des capteurs sur votre poitrine et sur vos doigts pour s’assurer que vos constantes vont bien.

Enfin, le grand moment arrive ! Votre partenaire peut rentrer s’installer à vos côtés, derrière votre tête. Vous pourrez alors sentir ses mains contre vous, plonger votre regard dans le sien.

Et l’opération en elle-même, comment se passe t’elle ?

Généralement, le temps complet de l’opération (de votre entrée à votre sortie du bloc) est de 45 à 60 minutes.

Le chirurgien va venir inciser horizontalement la peau de votre bas ventre. Il va ainsi avoir accès, après avoir traversé différentes couches de tissus, à votre utérus. Il pourra alors accueillir le bébé. Son cordon ombilical sera coupé et le placenta retiré. Cette action ne prend pas plus de quelques minutes.

Ce qui est plus long en revanche, c’est la suture une fois que le bébé est sorti. Il y a différentes techniques qui peuvent être utilisées en fonction de votre chirurgien.

Et pendant ce temps-là, plusieurs scénarios sont possibles. Si vous avez pu voir avec l’équipe et que votre bébé et vous-mêmes êtes en bonne santé, il se peut qu’on vous le laisse quelques temps. Certaines femmes peuvent même pratiquer du peau à peau alors qu’elles sont encore dans le bloc. Parfois, le bébé est emmené dans une salle de soins après que vous l’ayez vu. Rassurez-vous, son papa pourra le suivre tout du long.

Se préparer à l'accouchement avec un ballon de naissance.

Dois-je aller en salle de réveil ?

Quand l’opération est terminée, que la suture est faite, vous êtes emmenée en salle de réveil. Il n’est pas rare que les équipes posent une sonde urinaire (c’est parfois réalisé avant la césarienne) et diverses perfusions pour les premières 24 heures après la naissance.

Il n’est pas autorisé de se lever avant le lendemain mais, pour autant, vous pourrez porter votre bébé, l’allaiter et profiter de lui dès votre retour en chambre.

Et la suite du séjour après une césarienne programmée ?

Une fois que vous êtes remontée en chambre, vous allez avoir le même suivi que n’importe quelle autre maman. En arrivant dans le service de maternité, vous allez retrouver votre partenaire et votre bébé. On pourra vous prescrire des doses d’antalgiques si la douleur est trop importante.

Pour ce qui est des soins post-partum, l’équipe veillera à la bonne cicatrisation de votre ventre, au retour à la normale de votre alimentation … Et puis que tout se passe bien de manière générale. Elle veillera à répondre à vos questions, à vous accompagner dans l’allaitement si vous souhaitez donner le sein etc.

Généralement, après une césarienne, le séjour à la maternité dure environ 4 à 7 jours. C’est un petit plus que lors d’un accouchement par voie basse.

Une césarienne, un accouchement.

À l’écriture de cet article, je réalise à quel point cela peut paraitre incroyable et angoissant. “Mais je ne vais-pas vraiment accoucher finalement ! Je pars en bloc opératoire !”

Dans un sens, vous avez raison. Et je pense qu’en avoir conscience avant le jour J peut être salvateur. Quand on ne s’y attend pas, ça peut être très dur et choquant de vivre cela… Et de le réaliser sur le coup !

Du fait que votre césarienne est programmée, vous savez ce que vous allez vivre et vous pouvez vous y préparer (du projet de naissance aux différentes affaires que vous souhaitez prendre en passant par les questions que vous avez envie de poser à l’équipe soignante).

Je sais que ça peut être difficile de faire le “deuil” de l’accouchement qu’on s’était imaginé. Mais vous pouvez transformer cela en force. Vous savez exactement ce qui vous attend. Vous pouvez vous y préparer au mieux.

En ce qui concerne l’aspect “chirurgie VS accouchement”, je comprends complètement votre ressenti. Pour autant, n’oubliez pas que vous donnez naissance à votre bébé. C’est vous qui l’avez porté et c’est vous qui le mettez au monde. Pour vous sentir actrice de ce moment là, n’hésitez pas à demander à ce qu’on vous baisse le champ opératoire afin de voir votre bébé sortir de votre ventre. Vous pouvez également pousser pour aider le chirurgien à sortir votre bébé. Ce type de protocoles voit le jour dans de plus en plus de maternités. Peut-être que ça sera le cas dans la vôtre ? Et puis, ça ne coûte rien de demander !

Je vous envoie milles pensées si vous êtes inquiète à l’idée de cette césarienne qui se profile. Vous êtes forte et puissante, ne l’oubliez pas.

Et vous ? Avez-vous vécu une césarienne programmée ? Comment s’est elle passée ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Quand on s'apprête à vivre une césarienne, on ne sait pas ce qui nous attend réellement. Alors finalement ? Ça ressemble à quoi de vivre une césarienne programmée ?

  1. 1
    Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    C’est un parfait résumé que tu as réalisé. J’ai vécu deux césariennes (la première était programmée, la deuxième réalisée plus en urgence) dans la même maternité. J’ai vu une évolution entre les deux (césarienne plus naturelle pour la deuxième : le médecin m’a demandée de pousser). Pour les deux, j’ai eu la chance de pouvoir réaliser du peau à peau au bloc, le papa était présent, bref une équipe au top qui a su prendre en compte mes attentes.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci infiniment pour ton retour ! C’est rare de lire de tels témoignages sur les césariennes alors le tien est précieux ! Le peau à peau dans le bloc, quel moment magique ça a dû être….
      Encore merci !!
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *