Comment marchent les tests d’ovulation ?

Les tests d’ovulation sont des outils assez pratiques quand on souhaite tomber enceinte. Pourtant, quand on ne les a jamais utilisés, on ne sait pas vraiment comment ils fonctionnent. On peut alors se demander : à quoi ça sert ? Comment les faire ? Sont-ils fiables ? Et c’est à toutes ces questions que j’ai envie de répondre aujourd’hui.

À quoi servent les tests d'ovulation ? Quels sont leurs avantages / limites ? Découvrez les réponses à vos questions et plein d'astuces !

Qu’est ce qu’un test d’ovulation ?

Commençons par le commencement : c’est quoi les tests d’ovulation ? Il s’agit d’un auto-test (un test que vous faites vous-même) et qui vous indique si vous êtes ou non en période d’ovulation. En déposant de l’urine dessus, il va détecter votre concentration en hormones LH. En fonction du résultat, vous saurez si vous approchez, ou non, de l’ovulation.

Quand vous allez ovuler, votre taux de LH augmente. (La LH est l’hormone lutéinisante. Je vous en ai parlé dans cet article.) C’est grâce à cette augmentation que le follicule libère l’ovule. Les tests d’ovulation vont donc constater la hausse de concentration de cette hormone dans vos urines. Quand ça sera le cas, ils vous l’indiqueront. Vous saurez alors que vous allez ovuler dans les 24 à 48 heures.

C’est pendant la période d’ovulation que vous pouvez tomber enceinte. Un spermatozoïde rencontre alors potentiellement l’ovule.

Comment les tests d’ovulation fonctionnent ?

Malheureusement, il n’y a pas de notice universelle. Il existe différents tests d’ovulation sur le marché.

Tout d’abord, vous allez retrouver des tests en bâtonnets. Plus vous allez vous approcher du pic de LH, plus la barre va foncer. Il sera positif quand la barre de test sera au moins aussi foncée que la barre témoin.

À quoi servent les tests d'ovulation ? Quels sont leurs avantages / limites ? Découvrez les réponses à vos questions et plein d'astuces !

Voici un exemple de tests en bâtonnets. Il s’agit des tests Femometer (que vous pouvez retrouver en cliquant ici). Ils sont très réputés et très pratiques. Ils fonctionnent avec une application mobile ce qui les rend facilement interprétables.

Ensuite, vous pouvez trouver des tests en barre. Ils sont plus faciles à lire dans le sens où c’est un smiley qui vous indique si vous approchez ou non de votre période ovulatoire. Il en existe également qui vous annonce vos 4 jours les plus fertiles de votre mois (et pas uniquement la date probable de votre ovulation).

À quoi servent les tests d'ovulation ? Quels sont leurs avantages / limites ? Découvrez les réponses à vos questions et plein d'astuces !

Il s’agit ici des tests d’ovulation Clearblue qui vous précisent les jours les plus fertiles de votre cycle grâce à l’utilisation de différents smileys. Ils sont pratiques car ce n’est pas à vous d’interpréter le résultat. Il vous dit si vous êtes ou non fertile. Vous pouvez les découvrir en cliquant ici.

Quand faire mon test d’ovulation ?

Dans la théorie, il faudrait que vous réalisiez vos premiers tests d’ovulation 17 jours avant le retour de vos règles. Pourquoi ? Tout simplement car on part du principe que votre phase ovulatoire doit durer au moins 12 jours. (La nidation devant avoir lieu au 10ème jour environ). De ce fait, si vous commencez vos tests 17 jours avant, vous êtes pratiquement sure de voir votre taux augmenter et ainsi, ne pas louper votre période de fertilité.

Par exemple, si vous avez un cycle régulier de 28 jours, vous pouvez faire votre premier test le 11 ème jour de votre cycle.

Mais ça, c’est la théorie ! Chaque corps est unique et il y a de nombreuses femmes qui ont un cycle plus court ou plus long que 28 jours… Et surtout : pas toujours régulier ! Ainsi, vous ne savez peut-être pas quand le faire.

Si vous avez un cycle régulier, même s’il ne fait pas 28 jours, commencez les tests d’ovulation 17 jours environ avant votre prochain retour de règle. Une fois que vous aurez repéré à quel moment il devient positif, vous pourrez alors concentrer vos tests sur cette période précise les mois suivants.

Si vous avez un cycle irrégulier ou que vous n’avez aucune idée du moment où vous ovulez, je vous conseille de commencer vos tests le plus tôt possible dans votre mois (juste après les règles par exemple). Les femmes qui ont un cycle court ovulent très souvent peu de temps après leurs règles. Elles ont donc ensuite leur période lutéale d’au moins 10/12 jours pour permettre au bébé de s’implanter. Si vous avez des cycles longs, je vous conseille quand même de les commencer assez tôt au moins le premier mois pour cibler votre période de fertilité. Si chaque cycle est différent, pareil, n’hésitez pas à les commencer tôt pour ne pas louper la période de fertilité… Car il se peut que ce cycle-là soit long comme court et ça, vous ne le saurez qu’après coup !

Pour autant, chaque corps est unique et si vous repérez une constante au fil des mois, n’hésitez pas à concentrer vos tests à ce moment précis de votre cycle.

À quel moment de la journée faire mon test ?

Contrairement aux tests de grossesse, les tests d’ovulation sont à réaliser dans 90% des cas dans l’après midi. Cependant, certains tests commercialisés indiquent qu’il est préférable de les effectuer avec les urines du matin. De ce fait, il m’est impossible de généraliser. Je vous conseille donc de vous référer aux indications de votre notice.

Il est cependant déconseillé de boire trop avant de faire le test afin de ne pas diluer l’hormone. Je vous invite donc à ne pas trop boire quelques heures avant de faire ce test.

Quels sont les avantages des tests d’ovulation ?

À mes yeux, les tests d’ovulation présentent des avantages indéniables pour les femmes qui ne connaissent pas du tout le fonctionnement de leur cycle. Quand on veut avoir un bébé, il n’est pas rare de s’intéresser plus particulièrement à la manière dont il se déroule. Les données recueillies peuvent être précieuses. Elles vous permettront de repérer vos phases pré-ovulatoire, ovulatoire, et post ovulatoire.

Ainsi, les tests d’ovulation sont utiles et pratiques si vous n’êtes pas à l’aise pour observer votre glaire cervicale ou pour prendre votre température. Concrètement, ces tests d’ovulation vous indiqueront quand c’est “le bon moment”.

Et puis, ils se révèlent être très utiles pour les femmes qui ont des cycles irréguliers et qui ne peuvent prédire à l’avance leur période fertile. Ils vous permettront alors d’être sures de ne pas passer à côté.

PROGRAMME GRATUIT : 7 jours pour booster ma fertilité !

Et leurs limites ?

Pourtant, même s’ils s’avèrent utiles et pratiques, ils présentent des désavantages. Je tenais à vous en parler.

Déjà, il faut savoir qu’ils ne sont pas fiables à 200%. Le meilleur test est, et restera, l’observation de votre glaire cervicale et de votre température. Ce sont les deux seuls indicateurs à portée de mains qui vous diront si votre cycle se déroule bien. Par exemple, certaines femmes ovulent pendant la montée de LH et pas le pic. Ainsi, le test fonctionne et indique une ovulation potentielle à telle période alors qu’elle sera déjà passée.

Ensuite, les tests ne valident pas l’ovulation. Ils vous avertissent quand votre taux de LH augmente. Cependant, il ne vous assure pas que vous avez bel et bien ovulé. Il se peut que votre corps s’y soit préparé mais qu’il n’ait pas réussi. Et là encore, seule l’observation de vos signes vous permettra de le savoir.

C’est tout ce travail d’observation et d’analyse que je vous propose de faire avec vous lors de mes coachings. Durant une heure trente d’entretien, je vous partage les données essentielles à garder en tête. Ensuite, on analyse ensemble votre cycle. Je vous aide à y repérer les dysfonctionnements éventuels. Je vous envoie, dans les 48 heures, votre plan de fertilité personnalisé et je reste disponible par texto et email pour répondre à vos questions. Vous pourrez retrouver toutes ces informations en cliquant ici.

Un autre aspect limitant des tests d’ovulation est qu’ils sont très chers. Je pense qu’ils sont très utiles au début. Cependant, à long terme, ils peuvent être très onéreux.

Enfin, si vous souffrez du SOPK, il se peut que votre taux de LH soit différent. Ainsi, les test d’ovulation pourraient être toujours positifs par exemple. Ils ne seraient donc pas fiables dans votre situation. Ainsi, si c’est votre cas, je vous conseille d’en réaliser en amont de votre période fertile afin de pouvoir observer toute la variation de votre taux de LH sur les différents tests. Au début, ils doivent être négatifs puis progressivement devenir positifs. Ensuite, ils doivent redevenir négatifs. Sans ces informations là, le test réalisé peut ne pas être fiable.

Et si je loupe ma période d’ovulation ?

Rassurez-vous ! Si vous loupez votre période d’ovulation ou que vous ne voulez pas avoir recours à ces tests d’ovulation, ca ne veut pas dire que vous ne tomberez jamais enceinte. Pas du tout ! Il faut toujours garder en tête qu’on ne peut jamais savoir avec exactitude (sauf avec une échographie), quand est-ce qu’on ovule.

De plus, votre glaire cervicale maintiendra en vie les spermatozoïdes plusieurs jours avant que l’ovulation ait lieu. De cette manière, tant que vous avez des rapports durant votre période fertile (avant l’ovulation) alors vous mettez toutes les chances de votre côté.

J’espère que cet article vous aura apporté des réponses.

Et vous ? Utilisez-vous les tests d’ovulation ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents

Certains liens de cet article sont affiliés. Ils ne vous rajoutent aucun cout. En revanche, Amazon me verse une petite commission me permettant d’entretenir les frais du blog. Je vous remercie si vous réalisez vos achats en passant par eux. 

À quoi servent les tests d'ovulation ? Quels sont leurs avantages / limites ? Découvrez les réponses à vos questions et plein d'astuces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *