Est-ce que ce sont des vraies contractions de travail ?

Si vous êtes enceinte et que vous approchez de la date de votre terme, il se peut que vous vous posiez cette question. Et c’est tout à fait légitime ! Durant votre grossesse, vous avez ressenti des contractions. Parfois, elles étaient fortes et parfois, elle sont passées inaperçues. Mais là, est ce que ce sont les “vraies”? Est ce que c’est le moment de partir à la maternité ? Apprenons ensemble à différencier les contractions de travail et les “fausses” contractions !

Une question que toutes les femmes enceintes se posent !

Tic tac, tic tac… Les jours passent et votre date prévue d’accouchement approche ! Et puis soudain, vous ressentez des contractions. Est ce que ce sont les bonnes ?

Ensemble, nous allons voir ce qui différencie les “vraies” contractions de travail et les “fausses contractions”.

Mais avant d’aller plus loin, je tiens juste à préciser que seul un professionnel de santé, qui suit votre grossesse, pourra répondre aux questions relatives à votre cas personnel. Les ressentis de chaque femme sont différents. Ici, je vous parlerai des éléments généraux.

Quand le travail se met en place…

Environ 1 à 4 semaines avant la date de votre terme, votre corps va pouvoir commencer à se modifier. Petit à petit, il se prépare pour la naissance à venir. Voici une liste des différents symptômes que vous pourriez observer et qui peuvent annoncer que bientôt, vous allez partir à la maternité.

Il se peut que vous ne ressentiez pas ces symptômes ou seulement quelques uns. Certaines femmes les ressentiront tous. Il se peut aussi que vous les ressentiez mais que vous n’accouchiez qu’un mois plus tard. Ou alors, dans quelques heures…

Déjà, quand votre bébé se tourne et qu’il met sa tête en bas, c’est qu’il commence à se préparer pour l’aventure qui l’attend. Vous pouvez alors le ressentir ou bien on pourra vous en informer lors d’un contrôle.

À l’intérieur de votre corps, votre col de l’utérus se modifie. En fin de grossesse, il peut alors devenir plus mou et parfois se dilater sans pour autant que le travail ne s’enclenche réellement. Là encore, seul un touché vaginal pourra vous informer de cette donnée.

D’un point de vue visible et extérieur, votre ventre va se durcir de plus en plus souvent.

Certaines femmes ressentent également des crampes et des douleurs dans le bas du dos. J’ai connu des futures mamans qui avaient extrêmement mal à leurs articulations. En faite, dans ces cas là, c’est le corps qui commence à se relaxer en vue du travail à venir. Il faut que ce bébé descende jusqu’à vous ! Et votre corps est prévu pour ça : il s’adapte !

En fin de grossesse, quand le travail s’apprête à commencer, vous pourriez avoir des diarrhées.

De plus, certaines femmes ressentent une fatigue extrême ou au contraire une énergie débordante. S’il vous vient l’envie de ranger tout ce qui se trouve sous votre main, il se peut que le travail soit vraiment tout proche…

24 à 48 heures avant le début du travail : des signes annonciateurs !

Peu avant la naissance, il est probable que vous ayez des pertes vaginales plus abondantes. Elles pourront alors être plus teintées qu’à l’accoutumée (roses ou avec un peu de sang). Ce n’est rien de grave ! Pareil, il se peut que vous perdiez votre bouchon muqueux. Il s’agit de votre glaire cervicale (vos pertes vaginales) qui se sont coagulées au niveau de votre col durant votre grossesse. Certaines femmes le perdent en une fois et l’observent très clairement. D’autres le perdent en plusieurs fois, en allant au toilette. Concernant son aspect (et désolée pour le terme), ça peut avoir la consistance de la morve. (Très glamour, je sais…).

Il y a des femmes qui perdent le bouchon muqueux plusieurs jours avant la naissance, pour d’autres ce sera quelques heures avant. Là encore, pas de généralités…

De plus, juste avant le travail, vos contractions vont devenir de plus en plus fortes. Nous verrons juste après comment différencier les “vraies” des “fausses” contractions de travail.

Enfin, quand la poche des eaux se rompt, l’accouchement est imminent.

À quoi ressemblent les contractions de Braxton Hicks qui surviennent durant toute la grossesse ?

Ces contractions là peuvent arriver dès le début de votre grossesse. Elles ne dépassent pas les 1 à 2 fois par heure. Elles ne sont pas régulières. C’est à dire qu’elles peuvent arriver au bout de 20 minutes puis au bout d’une heure. Elles durent peu longtemps (pas plus de 30 secondes). Elles sont généralement peu ou pas douloureuses. Et elles ne sont pas très fortes.

Ce qui définit bien les contractions de Braxton Hicks c’est que quand vous changez de position, elles s’arrêtent. Pareil, un autre élément qui les caractérisent bien c’est qu’elles surviennent après que vous ayez fourni un effort (sortir le chien, fait les courses ou le ménage…)

Ces contractions là ne sont donc pas des contractions de travail. Vous serez normalement à même de les reconnaitre car vous pourriez en avoir eu durant toute votre grossesse.

Et les fausses contractions de travail juste avant l’accouchement ?

Maintenant que vous savez reconnaitre les contractions de Braxton Hicks, voyons à quoi ressemblent les “fausses” contractions de travail qui arrivent juste avant l’accouchement.

Elles peuvent survenir durant le 9ème mois. Elles seront donc tout à fait nouvelles pour vous. Vous pourrez les différencier de celles vues précédemment car elles sont, souvent, plus douloureuses. En ce qui concerne la douleur, le ressenti est propre à chaque femme. Vous allez ressentir comme des douleurs dans le bas ventre de manière assez régulière. Et oui, ces contractions là sont plus régulières que les précédentes. Pour autant, leur intensité n’augmente pas. Et leur fréquence non plus.

Elles s’arrêtent généralement quelques heures après avoir débuté soit spontanément soit après que vous ayez pris des antispasmodiques.

Ce qui est difficile avec ces contractions là c’est qu’on peut déjà avoir mal mais pourtant… Elles ne font pas effet sur le col. C’est donc pour ça qu’on les considère comme des “fausses contractions”.

Mais alors, à quoi ressemblent les vraies contractions ?

On y arrive ! Contrairement aux “fausses contractions”, les vraies seront beaucoup plus régulières. Elles peuvent survenir toutes les 10 ou 5 minutes. Puis, petit à petit, elles vont se rapprocher. Elles sont également de plus en plus fortes et douloureuses.

On dit que quand le vrai travail commence, on le sait. Avec une fausse contraction, on peut continuer de vaquer à ses occupations. Alors que quand c’est une contraction de réel travail, on ne peut plus continuer à faire ce qu’on faisait. On est happée par la douleur. Même si elle est brève au début. C’est seulement quand vos contractions seront régulières et rapprochées que ce sera le moment de partir pour la maternité !

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce qu’il se passe comme phases durant un accouchement, je vous invite à lire cet article en cliquant ici.

J’espère que cet article vous aura apporté des réponses ! Je vous souhaite une magnifique grossesse et un très bel accouchement !

Et vous ? Comment décririez vous vos contractions de travail ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Est-ce que ce sont des vraies contractions ? Ou un faux travail ? Ou des contractions de Braxton Hicks ? Comment faire la différence ?

4 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Marine

    C’est une vraie bonne question ! Après trois accouchements, je pense que je ne saurais même pas expliquer quand j’ai commencé à ressentir les vraies contractions… J’en avais pendant une bonne partie de la grossesse et je n’ai pas senti de réel changement, si ce n’est l’intensité, mais ça s’est fait progressivement.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci de nous partager ton ressenti et ton vécu.
      Je crois que c’est l’une des questions que je reçois le plus souvent de la part des futures mamans.
      Il me semblait important d’essayer de décrypter tout ça 😉
      Merci pour ton message et à bientôt ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *