Comment débuter facilement le yoga de la fertilité pour tomber enceinte ?

Il y a de ça déjà plusieurs mois, je vous parlais du yoga de la fertilité. Je vous avais écrit un article (que vous pouvez retrouver ici) où je vous présentais le concept de manière globale. Vous êtes de plus en plus nombreuses à me demander de nouvelles vidéos Youtube de yoga pour tomber enceinte. Alors, je vous écoute et aujourd’hui, je vous propose une nouvelle séance.

Une séance pour toutes !

Quand on se renseigne pour trouver des astuces pour apaiser son mental (et son corps) durant ses essais bébé, on peut entendre parler du yoga pour tomber enceinte. Pourtant, il peut y avoir des freins qui s’imposent à vous et qui vous empêchent d’essayer. Par exemple, vous n’avez jamais fait de yoga et vous avez peur que ça ne soit pas pour vous. Certaines femmes pensent aussi qu’elles ne sont pas assez souples. Ou qu’elles n’ont pas le temps à accorder à cette pratique.

À mes yeux, le yoga de la fertilité est pensé pour toutes ! Il s’adapte aussi bien à la femme qui n’a jamais essayé le yoga qu’à celle qui y est convertie. Il s’adresse à la femme en essais bébé depuis 2 jours comme celle qui est en parcours PMA. Vraiment, il n’y a aucune limite.

C’est donc pour cela que j’ai voulu créer une séance assez complète qui pourra être réalisée par les yogis aguerries tout autant que par les débutantes !

Vous la retrouverez ici :

Quand commencer à pratiquer le yoga pour tomber enceinte ?

C’est une question que je reçois beaucoup et à laquelle j’avais envie de vous répondre !

Il n’y a pas d’âge pour se lancer. Ni de “bon moment”. Vous n’avez pas besoin de grand chose si ce n’est d’un tapis de yoga* et de votre désir de devenir maman.

*Je vous conseille d’opter pour un tapis de yoga car ils sont pensés pour la pratique. Ils ne glissent pas comme les tapis de gym. Rassurez-vous, vous pouvez en trouver pour une vingtaine d’euros dans les magasins de sport.

Ensuite, il faut avoir conscience que le yoga de la fertilité est conçu pour s’adapter à votre cycle et à son cheminement. Ainsi, il y a des séances plus spécifiques au début du cycle. Souvent, ces séances sont plus dynamiques. Et il existe également des séances pour la période post-ovulatoire. Ces séances limitent les torsions par exemple et sont plus douces.

Pour le reste, il n’y a pas de recommandations sur la meilleure période pour débuter. Si on a un désir d’enfant, on peut le pratiquer.

Programme gratuit pour vous aider dans vos essais bébé.

À quelle fréquence pratiquer le yoga pour tomber enceinte ?

Comme je vous en parlais dans un précédent article, des études ont montré les bienfaits du yoga de la fertilité. Une étude américaine (d’Harvard) montre que pratiquer régulièrement le yoga de la fertilité augmente de 30% le chance de réussir sa FIV. D’autres études ont également montré son impact positif sur la fertilité de manière générale.

Il n’y a pas un programme écrit et pensé pour toutes qui vous indiquera le nombre de séances à faire par semaines et mois. Le mieux reste de vous écouter et de faire vos séances au gré de vos besoins. Les études s’accordent cependant à dire qu’une pratique 2 fois par semaine est une bonne base pour voir des effets positifs.

Pour le reste, essayez de suivre des séances adaptées à votre cycle. La séance proposée plus haut est adaptée aussi bien au début du cycle que pour la seconde partie de cycle. Je souhaitais vraiment créer une séance accessible à toutes. Elle ne dure que 30 minutes. J’espère que vous trouverez ce temps à vous accorder.

Comment le yoga de la fertilité aide à tomber enceinte ?

Vous essayez d’avoir un enfant et vous aimeriez essayer ce type de yoga mais vous n’êtes pas certaine que ça marche vraiment ? Je comprends tout à fait. Quand on n’en a jamais fait, entendu parler ou juste qu’on n’est pas sensible à ce genre de pratiques alternatives, il peut être dur d’y croire.

Tout d’abord il me semble important de préciser que le yoga de la fertilité est une pratique complète. Vous allez réaliser des exercices de visualisation, de respiration mais aussi des postures. C’est le cumul de tous ces éléments qui permet d’accroître vos chances de tomber enceinte.

Les exercices de visualisation et de respiration, vous permettront de vous projeter dans cette grossesse. Cela permet également d’enlever certains blocages psychologiques. Comme je vous en parlais dans cette méditation spéciale essais bébé, le fait d’y croire est important. Cela permet à votre cerveau de se projeter dans cette grossesse. Si vous lui répétez chaque jour que ça ne viendra pas, il pourrait se bloquer… Et agir sur votre fertilité !

De manière générale, ces exercices (comme ceux des postures) vous permettent de vous déstresser. Ce point est fondamental quand on a un désir d’enfant ! Même inconscient, le stress joue grandement sur notre fertilité !

Les postures (ou asanas) sont elles-aussi pensées pour apaiser le corps et les tensions. Elles permettent de promouvoir (en fonction de la période du cycle) la circulation de l’énergie féminine et la création d’un espace à l’intérieur du corps. Cet espace se créé au fil des postures dans la région du bassin, des hanches, de l’utérus…

C’est donc un yoga pensé pour les essais bébé et qui allie complètement l’aspect physique en venant dissoudre les blocages du corps mais qui prend également en compte toute la dimension psychique et le stress que cette période engendre.

Dans tous les cas, comme je le dis souvent, vous ne perdez rien à essayer. Si cela vous fait du bien, alors n’hésitez pas à aimer cette vidéo et à la partager autour de vous. Cela m’encourage à continuer et à vous créer de nouvelles séances ! Et puis, bien sur, n’hésitez pas à la faire dès que vous en ressentez le besoin !

Je vous envoie plein de belles ondes et je vous souhaite une grossesse très prochaine,

enfance joyeuse blog essais bébé pour tomber enceinte
Découvrez l'essentiel pour débuter le yoga de la fertilité chez vous et augmenter vos chances de tomber enceinte (+séance offerte).

2 Comments

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *