Mon accouchement long, douloureux mais tellement magique ! #

Aujourd’hui c’est Charlotte qui nous raconte son accouchement. Il a duré des heures et des heures… Avec la menace de passer peut-être en césarienne. L’angoisse pour elle ! Mais elle n’a pas flanché, elle a rassemblé toutes ses forces et essayé toutes les techniques possibles pour accélérer le travail. Et aider son bébé ! Enfin, après un accouchement long et douloureux, son bébé naissait. Le plus grand bonheur de sa vie. Une rencontre magique.

Charlotte nous raconte son accouchement long et douloureux... Mais aussi la magie de cette première rencontre et la beauté de la vie !

Si vous souhaitez découvrir d’autres histoires d’accouchement, je vous invite à découvrir la section des témoignages en cliquant ici.

Le début d’un long accouchement : quand tout commence…

Tout a commencé avec la perte des eaux dans mon lit à 2h du matin le 15 février 2019!

Je dormais et tout d’un coup je sens du liquide couler entre mes jambes … J’ai cru que je m’étais fait pipi dessus. Je cours dans la salle de bain, je me prends la porte de la chambre en pleine face… C’est d’ailleurs ce qui a réveillé Romain qui m’a demandé ce qu’il se passait !

J’allume la lumière de la salle de bain, je vais sur les toilettes et là, ce liquide coule et ne cesse de couler. Il est de couleur transparente. Alors je me dis que ce n’est pas de l’urine… Et je comprends directement que je perds les eaux !!!

Je crie à Romain : “Chéri je crois que j’ai perdu les eaux !!” Il se lève. Il vient dans la salle de bain avec des yeux grands ouverts et me dit : “tu es sure ?” Je lui réponds :” ben je crois regarde…” et il voit effectivement du liquide sur mes jambes et comprends également que ça y est… C’est l’heure !!! On se regarde avec des yeux encore tout petits et avec un grand sourire ! 

Moi, une boule de stress m’envahit… Un mal de ventre de stress… 

Romain prend une douche, s’habille, vérifie que l’on a tout. Moi je prends mon temps, je n’arrive pas à réaliser. Je mets une couche, l’une de ces fameuses couches ultra glamour mais tellement pratiques ! 

Nous partons 45 minutes plus tard, direction la maternité. Il doit être environ 2h40 du matin ! 

Ça y est : enfin à la maternité !

Arrivés à la maternité, nous nous rendons compte que nous avons oublier tout mon dossier sur la table de la cuisine !!! Romain ira les chercher un peu plus tard…

Une sage femme contrôle mon col, je suis ouverte à 1. 

On nous installe dans ma chambre, Romain part chercher les papiers à la maison à ce moment-là. Je m’allonge dans le lit en essayant de dormir, mais c’est impossible. Je traine sur les réseaux et averti mes parents et mes amies que nous sommes à l’hôpital. 

Je dois descendre toutes les 2/3h au rez-de-chaussée pour qu’on contrôle mon col. Mais pendant toute la matinée : rien ne bouge. Aucune douleur non plus. Je fais du ballon, on marche dans l’hôpital pour essayer que ça bouge. 

Début des contractions seulement à 14h. Toutes les 5 minutes. Elles étaient désagréables mais pas douloureuses. J’étais assise dans mon lit, sur le côté, à essayer de me reposer mais les contractions qui devenaient de plus en plus intenses m’en empêchaient. 

Marche dans l’hôpital, puis exercices sur le ballon pendant quelques heures pour essayer d’ouvrir le col à nouveau. 

Enfin le travail se met en route !

Début des grosses contractions dans l’après midi , très très douloureuses. Elles sont passées de 5 minutes à toutes les 2 minutes… Une souffrance tellement forte. Pas le droit à la péridurale vu que je n’étais ouverte qu’à 2. Le col ne voulait pas s’ouvrir.

Nous marchons dans l’hôpital, je dois m’arrêter toutes les 2 minutes à cause des contractions. Je m’accroche au cou de Romain, je serre les dents, je prie pour que ça passe au plus vite.. 

4 heures 30 plus tard de souffrance et de pleurs : on me pose la péridurale, à peine ouverte à 3… Aucune douleur lors de la pose de la péridurale, je n’ai absolument rien senti, même pas la piqûre d’anesthésie. Je crois que j’étais trop concentrée à ne pas bouger lors d’une contraction.

Péridurale qui a très bien marchée, je revis ! Mais le col ne s’ouvre toujours pas, je suis à ouverte à 4 pendant des heures et des heures. Homéopathie, acuponcture, médicaments par perfusion, on a essayé toutes les techniques possibles pour ouvrir ce col… Rien ne marchait. Bébé avait la tête en bas mais mal placé, il regardait les étoiles comme on dit… 

On a tout fait pour essayé de le tourner correctement (changement de position, obstétricienne qui le tourne avec ses doigts etc) rien n’y fait ! Il ne tourne pas sa tête et le col ne s’ouvre toujours pas, bloqué à 4. 

Il est 22h30, la sage femme me dit que si à 23h le col ne bouge pas il faudra passer en césarienne car le travail est long, rien n’ouvre le col et les contractions fatiguent le bébé. 

Mon moral est à zéro, c’est tellement long, je suis épuisée. Je tremble de partout. Je n’arrive pas à me reposer et je n’en vois pas le bout… Je vomis plusieurs fois à cause des effets secondaires de l’anesthésie, de la fatigue et du stress! 

23h, elle m’ausculte, et une obstétricienne arrive dans la salle de travail accompagné de 2 sages femmes, un stagiaire et un médecin. On fait une échographie et bébé est toujours mal positionné. Elle rentre ses doigts afin d’essayer elle-même de tourner la tête du bébé. Quelques minutes plus tard, le col s’est ouvert à 6 ! Ouf on garde espoir pour accoucher par voie basse..

Le temps passe, l’accouchement devient de plus en plus long… 

Quelques heures plus tard, la tête du bébé a fait un petit quart de tour, et le col s’est ouvert à 9 ! Elle sent sa tête et ses petits cheveux, c’est l’heure de pousser! Grosse panique, je n’ai plus aucune force, je ne sens plus mes jambes, je tremble de partout je n’arrive même plus à parler tellement je suis épuisée. Mais il faut y aller, il arrive! 

Je commence à pousser. Je sens sa tête en bas qui me gène. Je pousse tout ce que je peux, toutes mes dernières réserves. 

Elle me dit que je pousse très bien, qu’il avance vite et qu’il sera bientôt là. 

10 minutes, 4 contractions et elle me dit que la tête est dehors ! Une poussée pour les épaules qui sortent toutes seules, et je l’attrape pour le mettre sur moi, il est enfin là ! On pleure toutes les larmes de notre corps, on entend son cri… C’est juste inexplicable comme ce moment est une délivrance et comme il est magique. Enfin on le rencontre : Théo est né, il est 02h11 du matin et nous sommes le 16 février 2019 ! 

23 heures après la perte des eaux… Il en aura mis du temps mais il est enfin là ! Un soulagement !

Le placenta s’expulse tout seul 5 minutes après. Petite déchirure en bas, 7 points de sutures, elle me recoud et je ne sens rien du tout grâce à la péridurale qui fait encore effet ! Pendant ce temps, il reste sur moi bien au chaud, tout calme. 

1 heure après, c’est papa qui va s’en occuper pour faire les premiers soins avec la sage femme. Il revient 20 minutes après avec Théo tout propre, tout beau dans ses habits et son bonnet blanc trop grand… car oui il faisait à peine 2kg790 et 49cm ! 

Je retiendrais que la douleur était vraiment très forte, inexplicable. Je ne pensais pas que c’était aussi intense, j’en ai pleuré de nerfs et de douleurs pendant 4h30. Je n’ai même pas hésité une seule seconde lorsqu’on m’a proposé la péridurale, ça m’a tellement soulagée.. l’attente était très longue, la césarienne pas très loin, mais une bonne étoile était au dessus de notre tête et tout s’est accéléré très vite vers la fin.. et l’accouchement en soi était magique et tellement rapide! 

Merci la vie pour ce moment inoubliable !

Je vous remercie Charlotte d’avoir mis des mots sur votre vécu. Souvent, on sait que l’accouchement peut être long mais on ne sait pas vraiment ce que ça signifie concrètement. Je suis certaine que vous allez répondre à bien des questions de futures mamans ! 

Et puis, vous mettez bien en lumière qu’accouchement long peut être synonyme de magie et de bonheur. Merci pour ça !

Et vous ? Combien de temps ont mis vos accouchements ? Plutôt longs ? Ou rapides ?

Si vous souhaitez découvrir d’autres histoires d’accouchement, je vous invite à découvrir la section des témoignages en cliquant ici.

enfance joyeuse blog parents futurs parents

Charlotte nous raconte son accouchement long et douloureux... Mais aussi la magie de cette première rencontre et la beauté de la vie !

2 Comments

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *