Sindy et son accouchement de rêve. #

On rêve toutes de l’accouchement parfait, n’est ce pas ? Pour certaines ça sera une poussée sans péridurale. Pour d’autres, avec la péridurale pour être sure de ne pas avoir mal. Pour certaines ça sera à la maison et pour d’autres à l’hôpital. Qu’importe la manière dont on se l’envisage : on a toutes une image précise de ce qu’on aimerait vivre comme accouchement. Et bien, Sindy a vécu son accouchement de rêve. À la fois doux et rempli d’amour. Un récit à découvrir sans plus attendre ! ↓

Comme toutes les femmes enceintes, Sindy s'était imaginé son accouchement de rêve...Et elle l'a eu ! Un récit rempli de douceur et d'amour à découvrir sans plus attendre !

Peux-tu commencer par te présenter s’il te plait ?

Je suis Sindy, 34 ans assistante maternelle et maman de 3 enfants. J ai une grande fille de 10ans, un fils de 7 ans et un bebe de 3 mois. Je suis mariée au papa de mes 3 enfants depuis 7 ans et nous sommes ensemble depuis 15 ans 1/2.

Comment s’est déroulée cette dernière grossesse ?

Ma grossesses s’est déroulée à merveille. J’ai juste eu des contractions très tôt dues a mon métier. Et j’ai dû m’arrêter de travailler à 5 mois de grossesse pour me préserver. Mais sans risque d’accouchement prématuré.

Est-ce que tu avais un projet de naissance particulier ?

N ayant pas eu le temps d’avoir la péridurale pour mon fils. Je me suis dis que j’allais de nouveau essayer sans. Mais en gardant l’option en-tête car mon mari ne voulait pas me voir souffrir comme la dernière fois. Sinon je tenais à tout prix à faire du peau à peau dès la naissance de bébé (moi ou le papa). Et je voulais absolument allaiter.

Comment ça s’est passé au début de ton travail ?

N ayant pas accouché avant la date du terme prévu. Nous sommes allés au rdv pris à la maternité le jour du terme soit le 4 novembre.

J’avais des contractions depuis plusieurs mois. Mais un peu différente les 2 jours auparavant. Mais qui ne m’ont pour autant pas fait aller à la maternité.

Arrivés le jour du rdv, la consultation avec la SF nous révèle que le travail a commencé et que le col est ouvert à 2. Plus monitoring ok.

Elle me propose un décollement des membranes pour aider à faire avancer le travail.
J’accepte et nous allons marcher 1h autour de l’hopital pour voir si le travail continue.

Et comment s’est passé ce décollement des membranes ?

Le décollement des membranes c’est lorsque la SF décolle les membranes de la poche amniotique du col de l’utérus en faisant un geste circulaire avec son doigt. Ça permet de provoquer des contractions et l’accélération voir le déclenchement du travail. Pour ma part, bien que ça n’a pas été super agréable, je n’ai pas eu mal. Et la sensation est passée dès que la SF a eu terminé. Ça dure quelques secondes.

Et alors ? Le travail s’est accéléré ?

Nous sommes allés marcher 1 heure. Je me sentais très bien. Bien que les contractions s’intensifiaient… J’étais très sereine, même contente et plutôt excitée car je savais que c’était le bon jour. Au bout de 9 mois pleins, j’étais prête à rencontrer ma fille.

Et alors, as tu ressenti le besoin de demander la péridurale ?

Je l’ai demandé au moment où la douleur était intense. Et surtout au moment où je n’avais plus envie de supporter la douleur. Je sais que j’aurais été capable de faire sans. Mais je voulais continuer à être sereine, bien dans mes baskets pour accueillir mon bébé. 

Comment s’est passée la pose de la péri ?

La pose s’est très bien passée. L’anesthésiste m’a expliqué ce qu’il allait faire. Et mis à part un petit “pique” lors de l’anesthésie pour la pose, je n ai absolument rien ressenti….

Et la suite du travail, comment s’est elle passée ?

J ai fait un malaise vagal. J’ai appelé une SF car mon mari avait dû sortir pour la pose de l’anesthésie et n’était pas encore revenu. Elle m’a surélever les jambes, m’a donné de l’eau fraîche et tout est rentré dans l’ordre.

Le travail s accélère et le bébé souffre : à chaque contraction son petit cœur ralentit dangereusement.
Les SF restent auprès de moi sans paniquer.
Elles me font prendre différentes positions mais rien y fait.
Comme je suis en dilatation complète elles me font pousser mais malgré ça, la petite tête de bébé n’arrive pas à descendre et souffre toujours.

Elles appellent le gynéco, on me met sous oxygène et là, c’est à moi de jouer car il faut vraiment qu’elle sorte.

Après quelques poussées le gynéco décide de nous aider en accompagnant bébé avec une ventouse.

Et quels souvenirs gardes-tu de ce geste ?

Je garde un souvenir de soulagement général. Le bébé n’en a pas du tout souffert et moi non plus. C’était un geste salvateur.

Elle arrive… Elle est là… Elle est toute bleue, 2 tours de cordons autour du cou…

Les SF la pose sur moi, lui frotte le dos activement. Et elle respire!

Je suis essoufflée mais tellement heureuse de voir cette toute petite merveille contre moi.

Tu n’as pas eu peur en la voyant sortir avec le cordon autour du cou ?

En fait je ne me suis pas du tout tendue compte qu’elle était en détresse respiratoire. Le personnel était tellement calme et confiant que c’est mon mari qui m’a raconté le cordon autour du cou…

Ils l’ont posé sur moi et j’étais dans un autre monde. Je crois que la connexion entre nous deux a été immédiate. Alors que ce n’est pas toujours une évidence.

Nous avons fait du peau a peau aussi longtemps qu’on l’a souhaité. Comme elle avait prit sa respiration, nous sommes restées très longtemps ensemble cœur contre cœur… La symbiose parfaite, la continuité de la grossesse.

Car malgré les embûches tout semblait évident et tout allait dans le prolongement de la grossesse. Cette naissance était une évidence pure. Les soins ont été faits quand j’ai été prête. Et elles ont rendu mon bebe immédiatement après. Je crois l’avoir gardé contre moi jusqu’au soir et  bien longtemps pendant la nuit.

J’imagine toutes les émotions qui t’ont traversé…

De l’émotion, pas de doute (comparé à mon 2ème ou j’étais remplie de doutes t où je n avais aucune confiance en moi). 

De l’amour fou, une grande fierté… Une évidence… elle m avait choisi comme maman et j’étais prête a l’accueillir.

Merci pour tes mots. Aurais-tu un conseil pour les futures mamans qui liraient ton portrait ? L’idée de vivre son accouchement de rêve est belle…

Ayez confiance en vous. 

Faites les choses à votre idée et renseignez-vous. Faites vous accompagner dans vos choix (allaitement, portage, sommeil…).

Et entourez vous de personnes bienveillantes. On dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant… Famille, amis, professionnels… Quelque soit le village, c’est bon d’avoir du soutien quand on est jeune maman.

Merci beaucoup Sindy pour ce partage si émouvant. Quelle naissance ! Une évidence pour toi… C’est si beau à lire. C’est tellement rare de lire de tels témoignages… Des femmes qui ont vécu leur accouchement de rêve. Je vous souhaite beaucoup de bonheur tous ensemble !

Si vous êtes enceinte et que vous avez une idée bien précise de votre accouchement de rêve, je vous invite à découvrir d’autres témoignages, rendez-vous par ici.

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Comme toutes les femmes enceintes, Sindy s'était imaginé son accouchement de rêve...Et elle l'a eu ! Un récit rempli de douceur et d'amour à découvrir sans plus attendre !

2 Comments

Ajoutez les vôtres
    • 2
      Enfance Joyeuse

      C’est vrai que ça doit être très très très angoissant… Et pourtant, comme tu le dis, on ressent tant de sérénité dans les mots de Sindy…
      A très bientôt et merci pour ton message !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *