Comment soutenir le développement de votre nouveau-né ?

Bonjour à tous ! Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour répondre à cette grande question : comment pouvez-vous soutenir le développement de votre nouveau-né ? C’est une question que je reçois souvent et il me tenait à coeur de vous y répondre dans un article ! Prêts ? C’est parti ! ↓

Comment soutenir le développement de votre nouveau-né ?

D’amour et d’eau fraiche.

Il est très fréquent que pendant la grossesse, les futures mamans se demandent comment elles vont occuper leur bébé quand il sera là. Il arrive même que vous soyez perdue, ne sachant pas très bien quelles activités vous pourrez faire avec lui. Et toutes ces questions sont légitimes !

Puis finalement, quand votre bébé arrive, vous êtes happée par le quotidien. Vous n’avez peut-être même plus le temps de vous demander quels jeux lui proposer ou qu’est ce que vous pouvez faire pour soutenir son développement. Et c’est bien normal !

Finalement, il faut savoir qu’un bébé n’a pas besoin de grand chose au début de sa vie. Il n’a besoin que de vous. De votre amour. Ca peut paraitre très simpliste mais pourtant, c’est une vérité.

Après 9 mois de fusion totale, votre tout-petit a besoin de s’habituer à ce nouvel environnement qu’il ne connait pas. Il a tout à découvrir. Et pour se faire, il a besoin de vous. De votre présence. De votre chaleur. C’est avec votre présence rassurante qu’il va pouvoir explorer son monde en toute sérénité et donc… Grandir !

Porter votre nouveau-né : un moyen pratique de soutenir son développement !

J’ai déjà écrit un article au sujet du portage. J’y recense tous les avantages pour vous et votre bébé. Je vous mets le lien juste ici.

Porter son bébé est une manière pratique de soutenir son développement. Lové contre vous, il est rassuré. Il peut recharger tout son réservoir affectif. Plus tard, quand vous devrez vous séparer, que ça soit le temps d’une sieste ou d’un temps d’éveil, il sera toujours porté par ces moments passés l’un avec l’autre.

Il faut savoir qu’un tout petit, à sa naissance, ne se différencie pas de maman. Il croit être vous. Le porter est donc très rassurant pour lui. Il entend votre coeur, sent votre odeur. Il est dans une bulle apaisante. Et les bienfaits perdurent même après l’avoir posé. Tous les moments que vous passez ensemble renforce son sentiment de bien-être.

Répondre à ses pleurs.

On entend un peu de tout concernant les pleurs du nouveau-né. Avant que bébé n’arrive, on nous dit « d’en profiter » car après, « ça sera dur ». Quand il arrive, on nous dit « qu’il faut le laisser pleurer pour qu’il comprenne ». Et puis, finalement, bien souvent, cette phrase va à l’encontre de ce que votre instinct vous souffle.

Concrètement, si on se base sur les études réalisées, il n’y a plus de doutes. Laisser pleurer un bébé n’est pas bon pour lui. Il va sécréter du cortisol (l’hormone du stress) qui aura des effets nocifs sur son développement.

Maintenant que cela est posé, voyons au quotidien ce qu’il en est. Il est possible que l’on vous conseille de laisser pleurer votre enfant pour ne pas « qu’il devienne capricieux » par exemple. Mais c’est possible que pour vous, cela révèle de la torture. Si tel est le cas, n’écoutez que votre instinct. Et je vous rassure : on ne peut pas trop gâter un bébé.

Il se peut aussi que vous ayez plusieurs enfants à gérer ou tout simplement qu’à un moment, vous n’en puissiez plus des pleurs. Là encore, le contexte est différent. Il vaut mieux poser son enfant dans un endroit sécuritaire et aller souffler un bon coup. Comme toujours, il n’y a pas de méthode miracle. Il faut apprendre à composer avec ce que vous êtes au quotidien. Et il n’y a pas de raisons de se blâmer pour ça.

Dans tous les cas, pour soutenir le développement de votre bébé, je vous recommande de répondre à ses pleurs. Il aura bien le temps, en grandissant, d’être frustré et « de comprendre la vie ».

Donc : un bébé a besoin qu’on réponde à ses pleurs car c’est l’un de ses seuls moyens de communication. Il exprime quelque chose. En répondant à sa demande, il construit ses modèles internes opérants. Pour faire simple, il construit sa confiance en lui et en vous.

Parler à votre bébé.

Certains trouveront ça bizarre. « Parler à un bébé ? Mais il ne comprend pas ce qu’on lui dit ». C’est là que l’on se trompe ! Un bébé comprend tout ! Il comprend ce qu’on lui dit, l’intention qu’on y met derrière. Et il perçoit aussi ce qu’on ne lui dit pas.

Même s’il n’a pas trois mois, votre bébé comprend plein de choses. N’hésitez pas à lui parler. C’est un magnifique support pour son développement.

Soutenir le développement de votre nouveau-né en lui lisant des livres.

Là encore, il est possible que vous ayez des réticences ! Je comprends. Ca peut être bizarre de s’imaginer lire une histoire à son bébé… Mais pourtant : c’est possible !

Je vous avais déjà parlé de l’intérêt de lire des livres à un bébé ici.

Bien sur, il n’est pas question de lui lire le même ouvrage que celui que vous liriez à un enfant de 4 ans. À chaque âge, son histoire. Pour les nouveaux-nés, je conseille toujours des livres en noir et blanc. Au début de leur vie, ils ne voient pas les couleurs. Ce type d’ouvrages est donc très adapté. Vous pouvez aussi lui présenter des livres très courts en lui lisant les quelques mots écrits dessus.

Les livres sont des merveilleux supports pour le développement de votre enfant. À la fois des trésors de vocabulaire et de poésie mais aussi un magnifique moment de partage.

Les premières expériences sensori-motrices.

À son âge, votre bébé va faire ses premières expériences. Elles lui permettront de découvrir le monde. Allongé sur son tapis, il va pourvoir observer ce qui est à sa portée. Vous pouvez lui proposer des images en noir et blanc placées proches de lui. Il pourra alors les voir et les observer. Les hochets peuvent aussi être des supports intéressants.

Au début, il n’arrivera pas forcément à les attraper. Puis, petit à petit, il arrivera à les garder dans sa main, ensuite à les passer d’une main à l’autre puis il observera le mouvement du jouet quand il tombera ou alors il travaillera sa coordination oeil / main. Bref, même si ca nous parait infime avec nos yeux d’adultes, pour votre bébé ce sont de réelles expériences enrichissantes ! Il découvre le monde !

Pour conclure, vous l’aurez donc compris : un bébé n’a pas besoin de grand chose. Un rien peut permettre de soutenir le développement de votre nouveau-né. Un regard, une caresse, un massage, un moment de lecture, un moment de jeu au sol…

Et vous ? Qu’est ce que vous aimez faire avec votre bébé ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Même tout petit, vous pouvez aider votre bébé à se développer harmonieusement. Mais que faire ? Découvrez une liste d'idées !

  1. 1
    Marine

    J’ai beaucoup aimé porter mes garçons en écharpe, et effet, c’était souvent magique : ça les calmait en un clin d’oeil. Pour ce qui est de parler aux bébés et de leur lire des histoires, je suis aussi persuadée que c’est très important : bébé découvre qu’on s’intéresse à lui et je me dis que ça ne peut que l’aider à se concentrer plus tard.

  2. 3
    Maëliss Doula

    Mes enfants ne sont plus des bébés… Mais ce que je recommande aux parents rejoint vraiment ce que tu écris: la motricité libre, le portage, le contact avec la nature, répondre aux besoin de l’enfant…

    Quoi de mieux pour un enfant que d’être en contact proximal avec ses parents? <3

  3. 5
    Julia - Et maman tu deviendras.com

    Merci pour cet article Charlotte !
    Il y a tout ce qu’il faut : des bons conseils pour sécuriser, rassurer, aimer son bébé et le stimuler aussi.
    Un article qui inspirera les jeunes parents, j’en suis sûre 🙂
    Ce sont des choses que nous avons pratiqué à la maison +++
    Je suis une grande fan de portage et de livres : comme souvent, nous nous retrouvons sur ces deux aspects de la parentalité 😉
    A bientôt Charlotte, bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *