Retrouver un rythme avant la rentrée !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour un article un peu spécial. Julie, du blog OurlittleKosmos m’a convié à son rendez-vous mensuel « paroles de pros ». Le concept est simple: chaque mois, elle pose des questions à un professionnel sur un thème précis. Et pour ce mois d’août, c’était mon tour ! Certains parents qui la suivent m’ont posé des questions concernant la rentrée: comment la préparer, comment retrouver un rythme etc… Voici donc mes réponses !

Retrouver un rythme avant la rentrée

1) J’appréhende la rentrée avec mon fils de 18 mois qui va à la crèche et a passé beaucoup de tempsdans nos bras pendant les vacances. Nous avons commencé à le préparer à la rentrée en lui disant qu’il allait retrouver ses copains et ses copines mais qu’est-ce que nous pouvons lui dire pour le rassurer ?

Tout d’abord, à 18 mois, votre enfant est en capacité de faire la distinction entre la crèche et la maison. Ainsi, s’il a été beaucoup porté pendant les vacances, il saura adapter ses demandes une fois qu’il retournera à la crèche. Je dirais même que cela est un sacré « plus » pour lui d’avoir pu profiter de vous ainsi pendant ses congés. Il va donc revenir avec beaucoup de forces en lui pour retrouver son quotidien de la crèche !

Concernant votre question, il y a plusieurs moyens de préparer votre enfant à sa rentrée. Déjà, s’il connait l’établissement et les professionnels qu’il côtoie, c’est facilitant.

Pourquoi ? Car quand vous lui parlez de la crèche, il peut se la représenter et donc cela est rassurant pour lui. Je vous conseille cependant de ne pas lui en parler trop en amont. Cela risquerait de créer une angoisse alors que la notion de temps est vécue différemment chez les enfants.

Par exemple, deux semaines pour nous adultes, c’est assez court alors que ça sera TRES long pour des enfants ! Ainsi, je vous conseille de lui en parler quelques jours seulement avant la rentrée. Je trouve ça super que vous lui parliez des autres enfants qu’il va retrouver, si vous avez des photos c’est parfois encore plus parlant ! De plus, n’hésitez pas à lui parler des professionnels qui prendront soin de lui. Les livres pour enfants sont également un autre support que vous pouvez utiliser. Ils vous permettront d’appréhender différemment la rentrée.

Dans tous les cas, vous faites de votre mieux pour l’accompagner dans cette nouvelle rentrée qui se profile et je suis sûre que votre enfant ressent tout cela.

2) En septembre notre fille de 2 ans va avoir une nouvelle nounou pour la garder. Nous avons prévu de rester la première journée avec elle mais nous avons peur que cela fasse beaucoup de changements à la rentrée alors qu’elle avait la même nounou jusqu’à présent ?

Je comprends votre inquiétude mais je tiens à vous rassurer. Faire une période d’adaptation est une super initiative !

De plus, à deux ans, votre fille est en capacité de comprendre plein de choses. Ainsi, si vous lui parlez de la rentrée, des changements qu’elle va vivre, elle va pouvoir les anticiper.

Une autre force de votre fille est qu’elle a déjà été confiée par le passé. Même s’il ne s’agit plus de la même nounou, elle a surement intégré la notion : « mes parents partent le matin mais ils reviennent toujours le soir ». Même si le changement de nounou peut être difficile un temps, cette intégration du fait que vous revenez toujours l’aidera beaucoup. N’hésitez pas à lui dire dès que vous partez le matin où vous allez, ce que vous allez faire, pourquoi vous devez la confier. Il me semble important que la nouvelle nounou puisse également lui dire les mêmes choses dans la journée. Cela l’aidera beaucoup à mon sens car elle vous rendra présente (par la pensée) malgré votre absence physique.

Je tiens également à vous inviter à faire attention aux termes employés quand vous vous adressez à votre fille vis-à-vis de ce changement de nounou. Il me semble important de lui expliquer pourquoi vous avez changé de nounou mais aussi de lui dire qu’elle va être « confiée » à une autre personne.

L’attention que vous portez aux mots me semble fondamentale. Vous n’allez pas la « laisser » à cette nouvelle nounou. Juste la « confier ». De plus, ce qui compte aussi énormément à cet âge-là c’est que ses besoins soient respectés. La nounou y arrivera et la transition se passera bien, ne vous en faites pas.

Et enfin, garder un maximum de repères peut faciliter cette transition (instaurer le même rituel d’au revoir, garder vos habitudes avant de la déposer chez la nounou, lui donner accès à son doudou et sa tétine etc..). Ne vous inquiétez pas, il va y avoir du changement pour elle mais je suis sûre qu’elle saura s’y adapter. Vous êtes là pour l’accompagner. Elle va y arriver.

3) Mon fils a pris l’habitude pendant les vacances de se coucher plus tard le soir (22h contre 20hhabituellement) et le matin (8h contre 7h). Comment l’aider à retrouver son rythme pour la rentrée ?

Il est tout à fait normal que le rythme de sommeil change pendant les vacances ! Je ne sais pas quel âge à votre fils mais il me semble important de retrouver ce rythme une fois que la rentrée se profile réellement. Un enfant n’a pas la même notion du temps que nous. Ainsi, justifier une mise au lit plus tôt car l’école, la nounou ou la crèche arrive dans tant de semaines me semble compliqué à comprendre pour un enfant de moins de 4/5 ans.

Je vous invite à diminuer l’heure du coucher, petit à petit, environ une semaine avant la reprise. Pour cela, vous pouvez reprendre tous vos rituels de « bonne nuit » que vous utilisiez hors vacances. En retrouvant sa routine, il pourra ainsi retrouver son rythme habituel. Concernant l’heure de réveil, j’attendrai que ce soit vraiment nécessaire, (donc que la rentrée soit effective) pour le réveiller plus tôt. Plus il aura l’occasion de dormir longtemps, plus il aura l’opportunité d’emmagasiner des forces pour la rentrée.

Dans tous les cas, faites-lui confiance, il va retrouver ses repères et son rythme rapidement une fois la rentrée passée. L’école ou la crèche offrent des journées chargées qui fatiguent les enfants !

4) Jusqu’à présent, j’achetais les fournitures au dernier moment, cette année j’ai décidé de m’y prendre à l’avance, est-ce que faire les achats avec mes enfants va les aider à préparer la rentrée ?

Je trouve votre initiative très pertinente !

Investir ses enfants dans les achats scolaires peut leur permettre d’anticiper la rentrée mais surtout d’être acteurs de cette dernière. Ainsi, la rentrée sera moins abstraite. Au travers des achats du matériel vous allez la rendre « concrète ». Cela sera facilitant pour vous quand vous parlerez de l’arrivée de l’école.

Je vous conseille également de leur parler des amis et de la maitresse/du maitre qu’ils vont retrouver. Parler de quelque chose qu’ils connaissent les aidera à anticiper la rentrée. Comme je le suggérais plus haut, lire des livres à ce propos peut également les aider à préparer cette rentrée.

5) Afin que la rentrée se passe le mieux possible, comment doit-on expliquer à nos enfants que les vacances seront bientôt terminées ?

Je pense qu’il est important de poser des mots sur la rentrée qui arrive et ce, quel que soit l’âge de ses enfants. En revanche, les mots employés devront s’adapter en fonction de l’âge de l’enfant auquel vous vous adressez.

Si vos enfants connaissent déjà l’école ou la crèche, vous pouvez leur signifier que bientôt ils y retourneront. Comme ils savent de quoi vous leur parlez, cela sera plus facile pour eux de se projeter.

S’ils ne connaissent pas encore, vous pouvez leur expliquer avec vos mots, des livres pour enfants etc.

Je vous conseille également, pour que la fin des vacances se passe le mieux possible, de mettre l’accent sur les choses qui, elles, ne vont pas changer. On n’y pense pas toujours. Quand la rentrée arrive, on a tendance à dire : « avec la rentrée, il va y avoir ça ou ça de nouveau ».

Cela peut être source d’angoisse pour un enfant. Je vous invite donc à mettre en lumière les choses qui, elles, demeureront intactes. Par exemple, votre enfant pourra prendre avec lui son doudou, vous le retrouverez tous les soirs, vous mangerez tous ensemble le soir etc.

Ainsi, la rentrée ne sera pas forcément un événement vécu comme un « chamboulement ». Cela peut les aider afin qu’elle se passe plus sereinement.

6) Mon enfant fait sa rentrée en maternelle cette année, comment doit-on l’accompagner à ce grand changement ?

La rentrée à l’école maternelle est une grande étape dans la vie d’un enfant.

Je vous conseille de l’accompagner sur différents temps liés à ce changement : en amont, le jour J et après la rentrée.

Il me semble que c’est au travers de toutes vos actions, à ces différents moments de cette grande rentrée, que votre enfant pourra apprivoiser ce changement.

En amont, je vous invite donc à lui expliquer, avec des mots appropriés, ce qu’est l’école. N’hésitez pas à lui parler de votre visite des locaux si vous l’avez faite ensemble.

Vous pouvez également lui lire des histoires afin de rendre « palpable » le mot école ou bien lui parler de vos souvenirs à vous.

Comme conseillé en amont, je vous suggère également de lui parler des choses qui ne changeront pas concernant votre quotidien actuel. S’il était à la crèche, vous pouvez faire le parallèle : « à la crèche, tu étais avec telle personne la journée, à l’école ça sera avec X., ta maitresse ». Cet aller-retour entre ce qu’il connait et ce qu’il s’imagine (l’école) peut l’aider à anticiper sereinement la rentrée.

Le jour J, je vous invite à prendre le temps de l’accompagner et à être disponible pour lui (ne pas être très pressé(e) par exemple).

N’oubliez pas son doudou ou sa tétine qui seront le lien entre vous et cet espace qui lui est encore inconnu. Ne vous inquiétez pas, le personnel de l’école est formé pour accueillir les enfants. Même si des pleurs peuvent survenir au moment de la séparation, les professeurs et ATSEM sont disponibles pour eux. Rapidement, des activités seront proposées, un rythme soutenu en propositions va apparaitre et d’autres enfants vont venir auprès de lui. Tous ces éléments réunis vont lui permettre d’apprivoiser l’école.

A vos retrouvailles, écoutez le récit de sa journée mais prenez également le temps de répondre à ses questions. Elles pourront être nombreuses, vous ne pourrez peut-être pas répondre à tout mais prenez le temps de les écouter. Votre enfant se sentira reconnu dans ses craintes. Cela me semble important !

Et enfin, il me semble primordial que vous trouviez des petits rituels qui vont venir sécuriser votre enfant dans ses nouvelles habitudes (regarder le cahier en rentrant à la maison, goûter une fois que vous rentrez, faire un tour au parc etc.). Avec le temps, ce « grand changement » sera devenu son habitude, son quotidien.

7) Mon mari a été muté à l’étranger pour son travail et nous l’avons suivi cet été et notre fille va faire sa rentrée dans un établissement privé dans un nouveau pays, quels conseils pouvez-vous nous donner pour que ça se passe au mieux ?

Pour commencer, j’aimerai vous dire que votre fille va connaitre des changements tout comme vous, tout comme votre mari.

Ainsi, n’hésitez pas à lui dire que vous ne savez pas forcément telle ou telle chose concernant sa nouvelle école. Je pense que c’est préférable plutôt que de donner des informations éronnées qui risqueraient de la déstabiliser le jour J.

En revanche, je vous invite à rendre « vivant » ce nouvel établissement. Pour se faire, vous pouvez le visiter ou bien vous rendre sur les lieux, faire le trajet ensemble etc.

Ensuite, expliquez à votre fille ce qui est commun avec son ancienne école. Faire ce lien entre ce qu’elle connait et ce qu’elle va découvrir peut l’aider. Le principe de l’école en elle-même est similaire, le fait qu’il y aura d’autres enfants etc.

Pour les éléments qui vont être différents (langue parlée, tenue obligatoire etc.), vous pouvez lui expliquez pourquoi cela va être différent. L’essentiel selon moi est de pouvoir être disponible pour elle quand la rentrée approchera et une fois qu’elle aura vécu ses premiers jours là-bas. Le changement doit être accompagné par des mots rassurants de l’adulte.

Faites-vous confiance. Je suis sûre que vous saurez vous adapter pour l’accompagner au mieux dans ce nouvel environnement.

Et vous? Des questions particulières concernant la rentrée?

enfance joyeuse

Retrouver un rythme avant la rentrée.

 

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
    • 2
      Enfance Joyeuse

      Oui généralement les parents s’angoissent beaucoup et c’est normal ! Et puis les enfants reprennent leurs habitudes et la transition se fait en douceur 🙂 merci pour ton commentaire !!

  1. 3
    WorkingMutti

    Merci Charlotte pour toutes ces réponses :). Les grands vont entrer à la maternelle cette année et il est vrai que j’ai un peu de mal à appréhender les choses encore. J’aurais aimé qu’ils puissent avoir leur tétine avec eux à la sieste mais interdit formel de l’école. A même pas 3 ans, c’est un peu compliqué.

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Avec plaisir !
      Je trouve ça un peu dur que ça soit interdit formellement… Ils sont encore petits surtout à la rentrée.. Peut-être que ça pourra se « négocier » au moment de la sieste? Qui sait?
      Je comprends que tu aies des appréhensions, c’est normal ! Mais dis toi qu’ils sont deux et qu’ils ont cette chance là ! Je suis sure que ça va bien aller pour eux !! J’ai hâte que tu me racontes leurs débuts dans cette école !! 😉
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *