Car je respecte les bébés.

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous un texte que j’ai écris pour les bébés. On me demande souvent pourquoi je suis engagée dans la petite enfance. Pourquoi j’aime tant mon travail. Parfois, on rajoute la phrase de trop. « Après tout, se ne sont que des bébés qui pleurent et dont il faut changer la couche ». C’est, justement, au travers de ces mots que je sais pourquoi je suis éducatrice. Et aux personnes qui me rétorquent cette phrase (pensant certainement avoir dénigré ma profession) je leur réponds : « C’est justement parce que se sont des bébés que je travaille avec eux. C’est difficile de me hisser à leur hauteur tous les jours. Je fais ce métier car je respecte les bébés. Je respecte qui tu étais il y a encore quelques années… »

respect des bébés éducatrice de jeunes enfants vocation

Car je respecte les bébés, je reconnais que dès sa naissance, le nouveau-né est un être actif et compétent. Il a d’ores et déjà des capacités innées qui lui permettent de développer des compétences précoces. Ses sens sont en éveil, prêts à recevoir et à donner. Ses réflexes sont déjà présents, prêts à sourire et imiter. Son cerveau est déjà en train de se structurer.

Car je respecte les bébés, je n’oublie jamais que la naissance a été l’événement phare de sa vie. Quitter notre bulle de protection, le ventre de notre mère, est certainement l’une des épreuves les plus douloureuses que nous avons tous vécus. Il est difficile de quitter un état de parfaite symbiose, bercé en permanence par la personne qui nous met au monde. Le bébé est désormais projeté dans un monde aux stimulations sonores et visuelles intenses. Il doit s’adapter en permanence. Je n’oublie jamais l’effort constant que cela lui demande dans les premiers temps.

Car je respecte les bébés, j’ai conscience qu’il est dépendant des adultes. J’ai conscience que tous nos actes structurent son cerveau en développement. Et je fais attention à mes mots, mes gestes, de façon à l’envelopper de la manière la plus chaleureuse et bienveillante possible.

Car je respecte les bébés, je ne limite pas ma vision de ce dernier à des besoins physiques. Un bébé a besoin de boire et de dormir. Il a aussi des besoins d’attachement et de sécurité. Se sont tout autant des besoins primaires pour lui. Je fais donc tout mon possible pour lui apporter la réponse la plus adaptée à ses pleurs, même s’il ne s’agit que de ma présence et de mes bras chauds pour le bercer.

Car je respecte les bébés, je prends en considération ses comportements et tente de les comprendre. Même s’il ne parle pas encore, je respecte ses pleurs, sa gestuelle, ses babillages. Ils me donnent à voir ses émotions, ses pulsions, ses besoins, ses ressentis. J’essaie, toujours, de m’y adapter et de les traduire. Je m’adapte à lui. Ce n’est pas à lui de le faire.

Car je respecte les bébés, je me remets souvent en question. Je prends conscience que des pleurs peuvent m’affecter et j’essaie d’identifier la cause de mon malaise. Je ne peux pas toujours être émotionnellement disponible mais je fais de mon mieux pour accueillir ce petit-être avec ce qu’il renvoie d’inconscient à mon bagage et mon propre vécu d’enfant.

Car je respecte les bébés, je prends conscience que j’en étais un moi aussi. Que j’ai grandi dans le ventre de ma maman pendant neuf mois. Que j’ai vécu en totale dépendance des êtres qui m’ont accueilli. Que j’ai eu besoin d’eux pour me construire. J’essaie donc toujours de me rappeler que j’étais là, moi aussi, à attendre le sein ou le biberon. Que j’ai, moi aussi, pleurer car c’était trop. Et je fais en sorte de participer à l’enfance de ces bébés en laissant une empreinte positive de mon passage dans leurs vies.

Car je respecte les bébés, je n’oublie pas qu’il est déjà une personne à part entière. Dès son premier cri. Dès même sa vie utérine. Avec les prémisses de sa personnalité. Je le considère comme un être humain. Comme mon égal. Et même s’il est dépendant de moi, et bien plus petit, je le respecte toujours.

Et vous? Quelle vision des bébés avez-vous?

enfance joyeuse

Pourquoi je respecte les bébés?

 

 

8 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Jessica

    Il n’y a pas plus beau métier que celui qui consiste à s’occuper de bébés ! C’est si précieux ce moment où commence la vie, c’est si fragile un petit bébé… heureusement que des gens biens comme toi sont là pour essayer de mieux les comprendre et les aider à s’épanouir dans ce nouveau monde.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Ca me touche beaucoup !
      Je suis sure qu’on est nombreux à faire bouger les choses ! 😉
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *