Et si on questionnait l’accouchement sur le dos?

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour questionner certaines pratiques utilisées lors du travail de la femme enceinte et de l’accouchement. Depuis des années, de manière ancrée dans nos représentations, les femmes sont invitées à vivre leur accouchement sur le dos. Et s’il existait d’autres alternatives?

accouchement sur le dos

  • Pourquoi accouche t’on ainsi?

Depuis des années, les accouchements en maternité sont proposés sur le dos. Cette position a été préconisée afin de favoriser les manoeuvres pendant l’accouchement. Elle est également grandement répandue car la femme est sous monitoring permanent et souvent perfusée. Bref, tous ces éléments ajoutés font que les accouchements sur le dos forment la norme.

  • Et si on questionnait cette pratique …

Naturellement, une femme qui est libre de se mouvoir va adopter différentes positions tout au long de son travail pour favoriser la descente du bébé. Elle se suspendra, se mettra en appui, à quatre pattes, assise, s’agenouillera etc… Une femme qui est contrainte de rester sur le dos ne peut donc pas essayer d’autres positions pour se soulager. Ainsi, le mécanisme de la douleur est bien plus ressenti sachant que les contractions sont plus intenses dans cette posture là.

De plus, la femme n’utilise pas l’effet de pesanteur qui favorise l’appui de la tête du bébé sur le col. Cela engendrerait donc des accouchements plus longs… Et puis, si on y réfléchit bien : la position allongée est imposée aux femmes menacées d’accoucher prématurément… Pourquoi la préconiser aussi aux femmes qui s’apprêtent à donner la vie?

Enfin, au moment de l’accouchement à proprement parlé, la pression sur le périnée est plus forte. Cela augmente le risque de déchirures. L’ouverture du bassin est également plus étroite. La veine aortocave s’en retrouve comprimée et limite le débit sanguin dans l’utérus.

Pour toutes ces raisons, il semblerait donc que cette posture ne soit pas la plus adaptée au moment de l’accouchement.

  • Accouchement sur le dos : comment penser un accouchement différent?

La grande majorité des femmes accouchent en milieu hospitalier. Ainsi, il est n’est pas toujours possible de pouvoir accoucher dans une autre position car tout est organisé ainsi. Il y a cependant certaines choses à penser pour faciliter le travail dans une position autre que le dos si tel est votre désir.

Vous pouvez interroger l’équipe afin de savoir si une voie veineuse serait envisageable à la place d’une perfusion. Vous pouvez également demander une auscultation intermittente au lieu du monitoring continu. Il vous revient d’en discuter avec l’équipe médicale qui vous prendra en charge pour envisager un accouchement différent. Sachez que certaines maternités disposent de salles « nature » qui tendent à promouvoir un accouchement moins médicalisé. Ainsi, si telle est votre demande, renseignez-vous auprès du personnel de votre lieu d’accouchement.

Dans tous les cas, et pour toutes vos envies, n’oubliez pas que votre projet de naissance est un allié de taille !

Pour le jour-J, si vous êtes libre de vous mouvoir durant le travail, n’hésitez pas à écouter votre corps. Rester debout, à genoux, à quatre pattes, assise, accroupie, installée sur le côté : toutes les postures sont envisageables du moment qu’elles vous soulagent ! 😉 Ainsi, votre accouchement physiologique vous permettra d’être plus à l’écoute de votre corps et de vos ressentis.

Et vous? Dans quelle position avez-vous vécu votre accouchement? Aviez-vous exploré d’autres postures avec l’aide de votre sage femme?

Je vous laisse redécouvrir le portrait de Christel, une maman qui a vécu deux accouchement totalement différents. 

enfance joyeuse

accouchement sur le dos

 

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Emilie

    Sur le dos sans aucune autre option possible. Et plutôt qu’ accouchement je parlerais plus volontiers d’équarissage tellement ce fût violent et inhumain.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Ca a du être très violent comme sentiment pour toi… Certaines pratiques sont encore déshumanisantes mais j’espère sincèrement que ces dernières évolueront dans le bon sens à l’avenir. Trop de femmes souffrent comme toi d’accouchements « violents et inhumains ».
      Merci d’être passée ici et d’avoir laissé ce commentaire. J’espère que ton bébé se porte bien et je te souhaite une meilleure expérience si jamais tu es amenée à accoucher de nouveau.
      A bientôt,
      Charlotte.

  2. 3
    Maman Chamboule Tout

    Comme je te le racontais brièvement hier soir sur instagram, j’ai accouché sur le dos mais de toute façon je n’avais pas trop le choix, le coeur de bébé Lu ralentissait car il avait le cordon autour du cou et je devais être sous monitoring en continu. De plus, nous ne sommes restés que 2h en salle de naissance avant que bébé Lu n’arrive, donc ça a été rapide, surtout pour un premier ! Malgré tout je garde un merveilleux souvenir de mon accouchement dans une petite maternité à taille humaine, et je n’ai pas eu l’impression d’être « trop médicalisée » ou pire, d’être considérée comme un bout de viande. L’équipe médicale était top. Par contre, si j’avais un second enfant, je choisirais sans hésiter d’accoucher en maison de naissance mais pour le premier je n’étais prête à faire une croix sur la péridurale.

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Je comprends tout à fait ton choix concernant la petite maternité. L’essentiel est que tu aies été écouté et que tu gardes un joli souvenir de ton accouchement.
      Pour le second, je te souhaite de pouvoir accoucher dans une maison de naissance. Il y en a très peu en France alors si tu en as une près de chez toi, je comprends que tu la choisisses sans hésiter 😉
      Merci beaucoup pour ce retour d’expérience concernant ton accouchement,
      Accoucher ou non sur le dos, l’essentiel est que tout se passe bien pour la maman et le bébé 😉
      A bientôt,
      Charlotte.

  3. 5
    Petitsruisseauxgrandesrivieres

    3 accouchements, tous différents et seul le dernier très rapide s’est passé sur le dos. Mon premier était en suspension, mon 2ème sur le côté, les 3 en milieu hospitalier. J’avais annoncé mon souhait de « position alternative » dès le début, et cela a été respecté par la sage-femme à chaque fois 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *