Rééducation du périnée : Où ? Quand ? Comment ?

La rééducation du périnée est un sujet majeur de la période du postpartum. On en entend beaucoup parler mais on ne sait pas toujours en quoi ça consiste ni à quoi ça sert. Pourtant, son intérêt est fondamental pour les femmes après leur accouchement. Mais alors pourquoi la faire ? Où la réaliser ? Quand ? Et comment s’y prendre ? Petit tour d’horizon de la question ↓

La rééducation du périnée est une étape majeure du postpartum ! Mais pourquoi est-ce si important ? Comment la réaliser ? Et où ?

Pourquoi devons-nous passer par la rééducation du périnée ?

Durant la grossesse et lors de l’accouchement, les muscles du périnée se sont fragilisés. Si vous ne savez pas très bien ce qu’est votre périnée, je vous invite à lire cet article qui répondra à toutes vos questions.

Ainsi, il est important de retonifier son périnée afin de retrouver son tonus musculaire.

Il se peut qu’après votre accouchement, vous viviez des fuites urinaires. Cela peut se produire quand vous éternuez ou toussez. Mais aussi si vous n’arrivez pas à temps sur les toilettes lors d’une envie pressante. Ne vous inquiétez pas, cela est courant. Il faut dire que durant 9 mois votre périnée a été mis à rude épreuve ! Il a dû supporter le poids de votre utérus, de votre bébé et s’est forcément assoupli. Ainsi, il lui faut un peu de temps et d’exercices pour retrouver son tonus.

Après un accouchement et si la rééducation périnéale n’est pas réalisée, il y a également des risques plus accentués de prolapsus ou de descente d’organes. Ainsi, rééduquer son périnée est réellement important !

Qu’est ce que la rééducation du périnée ?

Maintenant que vous savez pourquoi il est important que vous passiez par la case « rééducation périnéale », voyons en quoi ça consiste.

Concrètement, vous allez faire des exercices pour contracter les muscles de votre périnée (autour de votre vagin et votre anus) afin de les re-muscler. Il y a pour cela plusieurs techniques que nous verrons juste après.

Il me semble important de préciser qu’il est conseillé de faire une rééducation du périnée pour toutes les femmes en postpartum. Ainsi, même si vous avez vécu une césarienne, il est important que vous preniez rendez-vous pour le faire. Pourquoi ? Tout simplement car vous avez porté votre bébé durant des mois et la grossesse aura forcément altéré votre périnée.

De la même façon, si vous avez accouché par voie basse et que vous avez subi une épisiotomie, il sera important de faire votre rééducation. Dans ce cas, il est possible que votre sage-femme ou votre gynécologue préfère attendre que la cicatrisation soit bien avancée avant que vous ne commenciez.

Comment pratiquer sa rééducation périnéale ?

Il y a plusieurs alternatives et techniques qui s’offrent à vous !

La première est certainement la plus efficace : la rééducation manuelle. Cela consiste à vous faire contracter volontairement les muscles de votre périnée. Pour cela, vous allez être sollicitée par une aide extérieure notamment les doigts de votre praticien. Cette technique est indispensable lors de toute rééducation périnéale car elle permet de vous rendre actrice de ce moment-là.

Il y a également l’électrostimulation. Cette technique consiste à vous insérer une sonde vaginale qui va venir stimuler électriquement votre périnée. Cela a pour but de générer une contraction, qui quant-à elle, sera passive (vous n’en serez pas à l’origine).

Enfin, il existe une dernière méthode qui s’appelle le biofeedback. Elle est intéressante car vous permet vraiment de prendre conscience de votre périnée et du travail que vous exercez dessus. Pour cela, la sonde émettra un signal sonore ou visuel quand vous contracterez votre périnée ou le relâcherez. Vous serez donc vraiment consciente de votre effort.

Où la réaliser ?

Il y a plusieurs alternatives qui s’offrent à vous là encore. Généralement, ce sont les sage-femmes ou les kinésithérapeutes qui la réalisent. Cependant, si vous choisissez un kiné, il se peut qu’il attende 3 mois de postpartum avant de débuter. Il y a également certains kinés non spécialistes de la question qui n’utilisent que l’électro-stimulation. Je vous conseille vivement de conjuguer cette méthode avec une rééducation manuelle.

Si votre sage-femme la réalise, elle saura quand il est possible pour vous de commencer. Si elle ne l’effectue pas, elle pourra (ou votre gynécologue) vous orienter vers des professionnels compétents.

Il est important de noter que 10 séances de rééducation périnéale sont prises en charge à 100% par la sécurité sociale.

Il est également possible de faire / compléter votre rééducation à la maison.

Rééduquer son périnée chez soi : comment faire ?

Il est tout à fait possible de faire votre rééducation chez vous. Pour cela, avant de commencer, je vous conseille de prendre conscience de votre périnée au travers de petits exercices. Ensuite, vous pouvez utiliser des sondes pensées pour le postpartum.

J’ai eu l’opportunité de tester la sonde Perifit. Il s’agit d’une sonde conçue par des experts en pelvis-périnéologie. En quoi consiste t’elle ? Tout simplement à vous rééduquer, toute seule, et dans le confort de votre maison ! Comment faire ? C’est très simple ! Il vous suffit de connecter votre perifit au bluetooth de votre smartphone. Ensuite, vous pouvez télécharger l’application sur votre portable. Et enfin, après avoir inséré la sonde dans votre vagin, vous n’avez plus qu’à jouer aux jeux proposés par l’application.

Le principe de la sonde Perifit est qu’elle vous permet de vous rééduquer en jouant à des jeux. Vous allez devoir alterner des phases entre contractions et relâchements (comme vous le feriez pour une séance manuelle).

À la fin de votre séance, vous pouvez traquer votre évolution. Vous avez accès à tout un tas de données qui vous permettront de voir où vous en êtes.

Un programme a été pensé spécifiquement pour le postpartum. (Il en existe d’autres spécifiques à d’autres moments de la vie de la femme comme l’incontinence par exemple). Ainsi, il est complètement adapté pour votre rééducation périnéale.

La rééducation du périnée est une étape majeure du postpartum ! Mais pourquoi est-ce si important ? Comment la réaliser ? Et où ?

Quand commencer la rééducation du périnée après l’accouchement ?

Il est tout à fait possible de penser à la prévention de son périnée avant même d’être enceinte ou d’accoucher. Pour cela, on peut faire des exercices spécifiques ou utiliser une sonde par exemple. On peut également choisir de pratiquer certains sports (yoga, natation…) en limitant certaines autres activités qui effectuent une forte pression sur le périnée (gym, trampoline…)

Une fois que l’on a mis son bébé au monde, il est conseillé d’attendre entre 6 et 8 semaines postpartum avant de débuter sa rééducation périnéale. Parfois, avec une épisiotomie, cela peut être plus long.

Généralement, la rééducation dure entre 5 et 10 séances. Souvent, la fréquence est d’environ 2 fois par semaine. Après, chaque femme est unique et chacune vit cette rééducation en fonction de ses ressentis … Et du temps disponible qu’elle a pour elle ! Rassurez vous, lors de ces séances, votre bébé sera le bienvenu !

Voici en quoi consiste la rééducation du périnée ! J’espère que vous aurez pris conscience de l’importance de la réaliser après votre accouchement. N’oublions pas que la grossesse et la naissance laissent des traces sur notre corps et que pour éviter de futurs potentiels désagréments, il est important de réaliser ces exercices.

Et vous ? Où avez-vous fait votre rééducation ? Avec quel praticien ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
La rééducation du périnée est une étape majeure du postpartum ! Mais pourquoi est-ce si important ? Comment la réaliser ? Et où ?

  1. 1
    Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    Après mon premier accouchement par césarienne, je pensais à tord être dispensée de rééducation… Ma sage-femme m’a expliquée que pas du tout, durant la grossesse le périnée est tout autant « affecté »… je me suis donc exécutée suite à mes deux césa.
    La méthode classique à chaque fois. Merci de m’avoir fait découvrir les différentes alternatives possibles !

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Et merci à toi de nous partager ton vécu !
      On pense souvent que la rééducation du périnée est exclusivement réservée aux femmes qui accouchent par voie basse mais comme tu le soulignes si justement, il est tout autant mis à mal durant la grossesse avec le poids du bébé 🙂
      A bientôt,
      Charlotte.

  2. 3
    Maman Chamboule Tout

    Ici rééducation avec la merveilleuse sage femme qui a suivi toute ma grossesse, mon allaitement, mon post partum et qui me fait toujours mon suivi gynécologique. C’était la méthode classique et apparemment mon périnée avait peu souffert. Mais je trouve cela dommage qu’on ne découvre vraiment l’existence de notre périnée qu’après la grossesse, je pense que dès l’adolescence on devrait nous apprendre à le travailler et à le préserver !

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Je suis entièrement d’accord !
      Généralement, on en parle quand les femmes sont enceintes alors qu’on peut en prendre soin depuis toujours… Et d’ailleurs, même les hommes en ont un (ceux que beaucoup ignorent).
      Finalement, cette région du corps est méconnue. On ne sait pas vraiment ce que c’est que le périnée. On s’imagine très souvent un muscle alors que c’est un ensemble bien plus complexe !
      Alors merci de nous partager tout cela ici !
      Je suis ravie de lire que tu as eu un suivi adapté avec une super professionnelle !
      Je pense que c’est vraiment important !
      A bientôt et merci pour ton message !

  3. 5
    Eva

    Pendant ma grossesse, la famille et mes amies de France me disaient qu’il faudra faire la rééducation du périnée. Que ça se fait avec une sache-femme etc Mais ici, au Japon, je n’en ai pas entendu parler. J’avais juste reçu un manuel qui parler de la vie de la mère post-accouchement avec deux-trois dessins et explications sur comment faire une pseudo rééducation du périnée. J’avais essayé de faire quelques exercices suivant ce manuel, mais je n’y arrivais pas donc j’ai laissé tomber. Ça ne correspondait en rien à ce que j’avais entendu en France. Ici il n’y a aucun suivi et en parlant avec des sache femmes, elles avaient été étonnées et avait répondu « ah on prend bien soin de vous en France ».

    • 6
      Enfance Joyeuse

      C’est incroyable les différences de suivi d’un pays à l’autre. Ici, tous les professionnels de la santé en parlent. Après, je trouve ça aussi enrichissant de voir que ce n’est pas partout pareil ! Et puis tu sais, il n’est jamais trop tard. Si jamais tu ressens l’envie de muscler ton périnée pour diverses raisons, il y a aussi toutes les méthodes manuelles que tu peux faire de chez toi. 🙂
      Dans l’interview que tu m’avais accordé, tu parlais de la culture japonaise en terme de parentalité et il y avait tant de choses qui différaient de nous ! Et je me souviens très bien m’être dit à plusieurs reprises « ah, c’est chouette! ».
      Enfin bref, merci pour ton retour. 😀
      A très bientôt !

  4. 7
    Sonia danse Prénatale

    Bonjour Charlotte,
    Merci pour ton article !
    – La rééducation manuelle avec visualisation a très bien marché pour mon 2 ème post accouchement.
    – « La périnée expiration  » en complément est top !
    – Et on peut aussi faire de la danse maman/bébé pour les sports doux :)))))
    A bientôt
    Sonia danse Prénatale

    • 8
      Enfance Joyeuse

      Merci beaucoup Sonia pour ces informations précieuses !
      Je suis d’accord, le sport (pourvu qu’il soit adapté et que les praticiens nous aient donné leur aval) est formidable pour le bien-être postpartum !
      A bientôt,
      Charlotte.

  5. 11
    Marine

    J’ai fait de la rééducation après mes trois grossesses, et je suis totalement d’accord, c’est vraiment indispensable. Ca a été assez long pour moi, avec des exercices à faire à la maison très régulièrement, mais je ne regrette pas ! La rééducation abdominale est aussi importante. Ce n’est qu’à ma troisième grossesse qu’on m’en a proposé une, ça fait réellement du bien !

    • 12
      Enfance Joyeuse

      Merci infiniment pour ce partage Marine !
      En effet, la rééducation du périnée est vraiment indispensable et prendre le temps de la faire peut éviter bien des désagréments après… Même si je sais que ce n’est pas toujours facile de trouver le temps, qu’on a d’autres priorités etc…
      En ce qui concerne la rééducation abdominale, je trouve ça génial qu’on te l’ait proposée ! Souvent, on le fait quand il y a un élément spécifique ou que ce n’est pas la première grossesse.
      Tu n’es pas la première à me dire que ça a été salvateur !
      Alors merci d’avoir pris le temps de partager ton ressenti ici !
      A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *