Réaliser un projet de naissance : Pourquoi ? Comment ?

Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Aujourd’hui je vous retrouve pour échanger autour du projet de naissance. Il y a les futurs parents qui n’envisagent pas de partir à la maternité sans en avoir rédigé un. Il y en a d’autres qui pensent qu’essayer de tout prévoir n’est pas nécessaire. Et puis, il y a ceux qui ne savent pas encore très bien. Mais finalement, qu’est ce qu’un projet de naissance ? À quoi ça sert ? Comment en rédiger un ? Petit tour d’horizon ↓

Qu'est ce qu'un projet de naissance ? Comment en rédiger un en vue de son accouchement ?

Qu’est ce qu’un projet de naissance ?

Que vous ayez envie de rédiger un projet de naissance parce que cela vous permet de vous questionner avec votre conjoint avant la naissance ou parce que vous avez besoin de préciser à l’équipe votre souhait d’accepter ou de refuser certaines pratiques : le projet de naissance est là pour vous.

Le projet de naissance (ou projet d’accouchement) est un accord que vous passez avec l’équipe qui s’engage alors de respecter au plus près vos désirs et envies. Il vous revient alors de préciser, par écrit, vos souhaits. Ensuite, il est important d’échanger avec les professionnels qui seront à vos côtés le jour J. Cette discussion vous permettra de voir si vos attentes sont ou non réalisables. Et ainsi, d’adapter votre projet de naissance.

Le but ultime est d’ouvrir la discussion avec les professionnels de santé pour que votre accouchement se passe au plus près de vos besoins et envies tout en étant réaliste et en adéquation avec la réalité du lieu que vous avez choisi pour accoucher.

En France, le projet de naissance n’est pas toujours très bien vu. Parfois, les professionnels ont l’impression que les parents imposent leurs envies. Il me semble alors important de rappeler que ce projet doit servir, avant tout, de support à l’échange. Il n’est pas là pour imposer coûte que coûte vos désirs à une équipe qui ne pourra pas les suivre.

Outre atlantique, en Amérique et en Angleterre, le projet de naissance est entré dans les moeurs.

Petite précision : le projet de naissance n’est pas réservé exclusivement aux femmes qui souhaitent accoucher sans péridurale. Il s’adresse à toutes. Même aux femmes qui vont avoir une césarienne programmée. Certaines choses peuvent être discutées en amont avec l’équipe.

Rédiger son projet.

Vous pouvez donc commencer à réfléchir à votre projet d’accouchement dès le premier trimestre. Il n’y a cependant pas de date fixe.

Au début de votre grossesse, vous pourriez avoir des aspirations qui seront susceptibles d’évoluer.

Pour l’écrire, vous n’avez aucunement besoin d’un modèle téléchargeable. Il vous suffit d’écrire ce que vous voulez ou non. Vous pouvez, par exemple, parler de votre relation à la péridurale, votre choix quant-à la liberté de vos mouvements, la question du monitoring en continu, la présence de votre doula, le peau à peau à la naissance, le clampage du cordon etc…

Quand vous vous êtes posés, avec votre conjoint, et que vous y voyez un peu plus clair, vous pouvez commencer à en parler aux professionnels qui vous suivent durant votre grossesse.

C’est alors là que les premiers échanges ont lieu.

Un projet de naissance = un support à l’échange avant tout.

Imaginez que vous soyez professionnel et qu’on arrive vers vous en vous disant : « moi je veux ça, ça, ça, mais pas ça, ça ou ça, je sais ce qui est mieux pour moi, tu dois t’exécuter ». Pas très agréable non?

Quand on écrit un projet de naissance, il faut partir du principe que tout ne sera pas réalisable. Et que le but de cet écrit est justement de voir ce qui peut être modulable, négociable, avant le jour J.

Ainsi, je vous conseille vivement de présenter cet écrit comme un échange. Dans vos mots, évitez d’utiliser des ordres tels que « je veux ». Essayez plutôt de parler de vos désirs. Ensuite, les professionnels vous diront ce qui est ou non possible.

Toujours dans un soucis d’échange, je vous invite à commencer par écrire vos souhaits et ensuite vos refus. Pareil, rester au conditionnel me parait important.

N’oubliez pas non plus de parler de ce que vous souhaitez une fois que votre bébé sera là et de tout l’aspect du postpartum. Le projet de naissance englobe aussi toutes ces questions là.

Donner son projet de naissance.

Quand vous avez votre premier jet, vous pouvez en discuter avec votre sage-femme ou le professionnel que vous êtes amené à rencontrer régulièrement. Il pourra alors vous dire : « ça, à la maternité, on ne le fait pas. Ce n’est pas possible pour telle ou telle raison. Ça, en revanche, c’est possible ».

Ainsi, point par point, vous allez pouvoir voir ce qui est réaliste et envisageable.

Si vous êtes en profond désaccord avec les choix de la maternité, il est encore possible d’en changer. N’hésitez pas à poser des questions à différents professionnels afin que vous puissiez choisir l’endroit dans lequel vous vous sentez reconnue et respectée.

Parfois, les points vus ensemble vous permettront de découvrir d’autres aspects, d’autres alternatives, qui vous plairont tout autant.

Gardez toujours à l’esprit que ce projet est toujours modifiable. Vers votre 8ème mois, vous pourrez alors donner une version définitive (ou du moins très proche de la version définitive). Ce projet sera alors ajouté à votre dossier médical. Ainsi, n’importe quel professionnel qui sera amené à prendre soin de vous le jour J pourra le lire. Cela est rassurant quand on sait qu’on sera amené à rencontrer l’équipe le jour J.

N’hésitez pas à prendre un exemplaire de votre projet de naissance avec vous pour le jour J. Au cas où.

Et laisser la place au mystère du jour J…

Je tiens à conclure en vous rappelant que chaque naissance est unique. Mystérieuse. On ne peut JAMAIS tout prévoir. Et finalement, tant mieux.

Ce projet vous permettra de savoir ce que vous souhaitez ou non, de faire le point sur vos désirs, de vous poser des questions, de voir si vous avez la même philosophie que le lieu où vous avez choisi d’accoucher etc. Mais ça n’est en aucun cas un déroulé exact et définitif de ce que vous allez vivre.

Si vous ne savez pas forcément quelles options s’offrent à vous, je vous invite à lire les ouvrages suivants :

Et vous ? Avez vous opté pour un projet de naissance ? Ou non ? Et pourquoi ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Qu'est ce qu'un projet de naissance ? Comment en rédiger un en vue de son accouchement ?

Certains liens de cet article sont affiliés. Ils ne vous rajoutent aucun cout mais me permettent de toucher une petite commission me permettant de faire face aux charges liées au blog (divers frais pour son entretien). Alors merci si vous passez par eux.

  1. 1
    Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    J’ai eu la chance, lors de mes deux grossesses, de pouvoir exprimer mes « besoins » auprès de l’équipe médicale (bien qu’ayant accouché par césarienne). Ces projets de naissance n’étaient pas formalisés, pas écrit, il s’agissait de souhaits (présence du papa lors de la césa, peau à peau au bloc opératoire, …) que nous avons exprimé à l’équipe en place le jour J.
    Je trouve cela très important de pouvoir les exprimer, tant que faire se peut, et ce quelque soit le format. Pour nous, c’était une façon de « vraiment » devenir acteurs de l’accouchement…

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Je suis entièrement d’accord avec toi.
      Au final, papier ou pas, ce qui compte c’est de pouvoir partager ses envies avec l’équipe afin de voir si nos souhaits sont réalisables.
      Et comme tu le partages, même avec une césarienne, cela est possible.
      Je pense en effet que ca participe au sentiment de vivre un « accouchement » plutôt qu’une « opération ».
      Merci pour ton partage en tous cas,
      A bientôt,
      Charlotte.

  2. 3
    Marine

    Nous n’avons pas rédigé de projet de naissance. Lors de ma première grossesse, la sage-femme nous avait demandé de but en blanc si nous avions un projet de naissance. N’ayant jamais entendu parler de ça, nous sommes restés silencieux en nous disant qu’il s’agissait encore d’une approche innovante qui visait à encore formaliser les choses… comme si une naissance n’était pas naturelle ! Je comprends un peu mieux maintenant, mais je ne suis pas sûre que les mamans qui accouchent pour la première fois sont capables de donner leurs désirs quant à leur accouchement. On est loin d’imaginer ce que ça va être !

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Je comprends ton ressenti. Quand on en a jamais entendu parler, c’est difficile de s’imaginer ce que c’est et surtout, en quoi ça peut nous être utile… À nous 😉
      Pour ce qui est des primipares, je pense que c’est un peu la même chose au final que ce soit le premier ou le quatrième : une naissance reste un mystère jusqu’au jour J.
      En revanche, je pense que ça peut aider à se poser des questions, à voir ce avec quoi on serait ou non d’accord… Et donc à chercher les alternatives qui s’offrent à nous. Bien évidemment, il faut toujours garder en tête qu’on ne sait pas vraiment ce que ça veut être et c’est d’ailleurs pour ça qu’un projet de naissance reste un projet… Rien n’est gravé dans la roche 😉
      Merci pour ton message !
      A bientôt !
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *