Préparer sa césarienne.

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’accouchement. Mais cette fois-ci, j’ai envie d’aborder la question de la césarienne. Très souvent, on parle d’accouchement par voie basse mais on oublie que 20% des femmes ont mis au monde leur enfant par césarienne en 2017 en France ! Il s’agit donc de nombreuses femmes qui passent par le bloc opératoire, chaque année. Comment peuvent-elles préparer leur accouchement? Etre actrice de la naissance de leur bébé?  Je souhaitais vous faire une place à part entière ici et vous dédier ce billet. Alors, si vous allez avoir une césarienne programmée, pas de panique, voici comment vous pouvez vous y préparer ↓

préparer césarienne

  • Ces choses à penser avant la césarienne.

1. Envisager un projet de naissance. 

Un projet de naissance est un document qui accompagnera bien souvent votre dossier médical tout le long de votre suivi de grossesse. Il sera remis aux interlocuteurs qui prendront soin de vous durant votre césarienne. Il a pour but de mettre en mots les aménagements que vous souhaitez, les attentes que vous avez vis-à-vis de cette naissance à venir. Bien sur, le personnel médical peut ne pas être en accord avec vos demandes ou bien ne pas être en mesure de vous répondre favorablement. C’est tout à fait possible. Dans ce cas là, n’hésitez pas à ouvrir le dialogue. Ne vous braquez pas. Essayez de poser vos questions et de justifier vos envies. Les professionnels auront certainement à coeur de coller au mieux à vos choix. Dans tous les cas, si vous vous sentez en parfaite inadéquation avec les pratiques de votre maternité, n’hésitez pas à aller en rencontrer d’autres si cela vous est possible.

J’ai d’ailleurs écrit un article au sujet des maternités dites respectueuses et/ou ayant obtenu le label « Hôpital ami des bébés ». 

Concrètement, dans ce document, vous pouvez exposer vos envies en matière d’intervention à proprement parler mais aussi de votre préparation avant la montée au bloc ou bien ce qu’il va se passer à l’arrivée de votre bébé. Le but est de pouvoir vivre ce fabuleux moment de naissance de la manière la plus adaptée à votre propre famille.

2. Préparer votre valise de maternité spéciale césarienne. 

Lorsque vous allez préparer votre valise pour la maternité, certaines choses seront à prendre en considération. Bien évidemment, concernant le bébé, rien ne change ! C’est pour vous qu’il faut savoir l’adapter ! Suite à votre césarienne, vous allez avoir du mal à vous baisser, votre cicatrice pourra être un peu douloureuse. Bref, il faut que vous ayez cela en tête lorsque vous choisissez les vêtements que vous allez prendre avec vous pour votre séjour à la mater!

Je pense que le maitre mot est de penser : LARGE. Prévoyez des chaussons larges, faciles à enfiler pour vous éviter de vous baisser pour les enfiler ! N’hésitez pas à prendre des pantalons amples type grossesse qui ne sont pas serrés au niveau du ventre (et donc au niveau de votre cicatrice). Faciles à mettre. Les leggings, au début, ne sont pas spécialement adaptés car difficile à enfiler ! Concernant les culottes, même combat ! N’hésitez pas à prendre des culottes larges type shortys pour ne pas être serrée et ne pas sensibiliser votre cicatrice. Enfin, les premiers temps, vous ne pourrez pas aller vous doucher. Je vous conseille donc de prendre des lingettes de manière à vous rafraichir en cas de besoin.

Dans tous les cas, n’ayez crainte ! Les suites de couche d’un accouchement par voie basse ou par césarienne ne sont jamais très glamour !

3. Choisissez la préparation à la naissance qui vous convient le mieux.

Une femme qui doit accoucher par césarienne ne préparera pas son accouchement de la même manière qu’une femme qui accouche par voie basse. Si vous savez que votre césarienne est programmée, profitez de cet avantage pour vous préparer selon vos propres besoins ! De ce fait, la préparation classique à l’accouchement ne présentera pas forcément de grand intérêt pour vous. Cependant, vous avez le droit de profiter de ces séances prises en charge ! Vous pouvez très bien vous orienter vers une préparation à la naissance liée au yoga, à la sophrologie ou même à l’hypnose. L’essentiel est que vous soyez à l’aise avec le support choisi et qu’il vous convienne ! Le yoga, par exemple, vous permet de soulager les petits maux de la grossesse tout en apaisant votre esprit face aux interrogations de la césarienne et de l’arrivée de votre petit-bout !

4. N’hésitez pas à parler à votre bébé in utero.

J’ai lu le livre « Vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse »  qui met en avant le fait que le bébé, dans votre ventre, se prépare lui-aussi à sa naissance. Ainsi, je vous conseille de lui expliquer ce qu’il va se passer pour lui durant sa naissance. N’hésitez pas à poser des mots sur la césarienne. Je suis sure que de là où il est, votre bébé peut percevoir quelque chose de ce que vous lui dites. Cela lui permettra de se préparer à ce grand jour !

5. Lire et parler de la césarienne à venir !

Il existe pléthore de témoignages de mamans qui ont vécu des naissances par césariennes. N’hésitez pas à en lire certains d’entre eux si vous avez envie de savoir comment cela se déroule concrètement. Le site Césarine, dont m’a parlé WorkingMutti (dont le blog est top si vous ne connaissez pas 😉 ), est une mine d’informations ! Vous y trouverez beaucoup de réponses ! Les forums et les échanges en direct avec les mamans qui ont vécu elles-aussi une césarienne peut vous être d’un grand soutien. L’essentiel est que vous trouviez réponses à vos questions ! Bien évidemment, pour toutes les questions relatives à votre cas personnel, n’hésitez pas à solliciter les professionnels de santé qui suivent votre grossesse !

Je vous invite aussi à parler autour de vous de vos craintes. Ne gardez pas cela en vous. Vous avez le droit d’être en colère, anxieuse ou simplement en réflexion vis-à-vis de cette naissance à venir par césarienne.

6. S’épiler/ se raser en prévention !

Si votre césarienne est programmée alors vous savez d’avance la date de naissance de votre enfant. Ceci est un point fort que vous pouvez faire jouer en votre faveur ! 😉 Lorsque l’équipe va vous préparer pour le bloc, elle va vous raser au niveau des poils pubiens. L’incision a lieu à cet endroit. Certaines maternités font le choix de raser entièrement alors que d’autres ne raseront que le haut du pubis. Quoi qu’il en soit, l’équipe procédera parfois avec une tondeuse, parfois avec un rasoir jetable. Cela peut irriter votre peau. Si vous avez l’habitude de vous épiler, n’hésitez pas à prévoir un rendez-vous avec votre esthéticienne juste avant le jour J. Si vous avez l’habitude de vous raser, alors vous pouvez le faire vous-même avant l’opération. L’essentiel est de vous permettre d’être plus à l’aise avec votre corps pour ce grand moment. Pour toutes vos questions, n’hésitez pas à solliciter les professionnels de la maternité qui vont vous prendre en charge.

  • Posez toutes vos questions relatives à votre césarienne en elle-même.

Chaque maternité a sa façon de faire concernant les césariennes. Je vous conseille donc de poser toutes vos questions lors des rendez-vous qui précéderont la naissance de votre bébé. Toutes les questions que vous allez poser vous permettront de vous projeter mais aussi de voir avec les équipes s’il est possible ou non d’envisager les choses différemment.

1. Le papa pourra t’il être présent avec moi ?

Cette donnée vous parait peut-être indispensable mais il existe des maternités qui n’acceptent pas la présence du père pour la césarienne. Je vous conseille donc de poser la question en amont… Et de négocier si besoin avant le jour J !

2. Serai-je entravée?

Parfois, les équipes médicales font le choix d’attacher les bras de la femme en croix. La raison invoquée est qu’avec l’anesthésie, les bras pourraient « tomber de la table ». Souvent, sur l’un des bras, il y a les perfusions. De ce fait, cela est compliqué en pleine opération si un désagrément de la sorte survient. Les raisons de ce choix ne feront pas l’objet d’un débat ici et d’ailleurs, si vous en savez plus à ce propos, n’hésitez pas à m’en parler en commentaires !! 

Dans tous les cas, vous pouvez demander aux professionnels s’il sera possible (ou non) de vous détacher une fois votre bébé venu au monde de manière à ce que vous puissiez le toucher.

3. Sera t’il possible de baisser le champ opératoire de manière à ce que je voie mon enfant naitre?

Lorsqu’une femme accouche par voie basse, elle pourra voir son enfant arriver et pourra même parfois tendre ses bras pour aller l’accueillir. Si vous allez vivre une césarienne, vous pouvez également avoir cette demande là. N’hésitez pas à la formuler de vive voix. Certaines maternités acceptent de baisser ce champ juste au moment où le bébé est sorti du ventre. 😉

4. Aurai-je le droit de passer un moment privilégié avec mon bébé dès le bloc opératoire ?

Parfois, dès que le bébé vient au monde, on le montre rapidement aux parents et il part de suite en salle de soins pour vérifier que tout va bien. En revanche, certaines maternités acceptent désormais de le laisser en présence de sa maman si tout semble aller pour lui. Ainsi, les parents (si le papa a pu assister à la naissance) peuvent sentir, toucher et profiter de leur nouveau-né. Eviter cette séparation précoce est favorable à tout-un chacun. De plus, on privilégie désormais aussi le peau à peau et ce, dès le bloc ! Il est même possible de mettre l’enfant au sein de sa mère ! Et tout ça, malgré le « froid » du bloc. Souvent, lorsqu’on répond par la négative à une maman qui expose cette demande, on lui répond que cela est impossible du fait de la température de la pièce du bloc. Or, si cela est anticipé, il est tout à fait possible de prévoir des couvertures et d’aménager le bloc en conséquence.

Le saviez vous? L’hôpital de la Pitié Salpétrière a mis en place un protocole particulier en ce qui concerne les césariennes. Il s’agit du protocole « Happy César ». En France, d’autres protocoles visant une naissance active par césarienne voient le jour. Le principe de tels protocoles est de permettre aux parents de créer des liens avec leur bébé dès la naissance et de permettre à la mère de se sentir actrice de l’accouchement. Ainsi, la future mère est accompagnée au bloc en marchant et non sur un brancard. On peut également lui demander de pousser son bébé pendant que le chirurgien guide le bébé vers lui. On invite également les parents, tous deux présents au bloc opératoire, de voir leur enfant naitre en abaissant le champ stérile. Les équipes favorisent également une ambiance cocooning au bloc avec des lumières tamisées, une température douce…). De plus, on favorise la création de liens dès la naissance de l’enfant en laissant le bébé et sa mère en peau à peau dès que cela est possible.

  • Et après la césarienne, à quoi puis-je me préparer ?

1. Demander si vous pouvez rester avec votre bébé jusque votre retour en chambre. 

Si la maternité favorise le peau à peau, il n’y a pas de raison qu’elle vous demande de vous séparer de votre enfant entre le bloc et votre chambre. En revanche, si tel n’est pas le cas, n’hésitez pas à demander si la présence de votre conjoint est possible pour tous les temps de soins de votre bébé. Ainsi, vous serez rassurée de savoir votre nouveau-né en présence de son père pour ses premiers instants de vie. Très souvent, cela ne pose aucun problème aux équipes si le bébé est en bonne santé 🙂

2. Vous pouvez aussi demander de reporter tous les soins non urgents. 

Bien souvent, quand un bébé nait, les équipes médicales s’affairent autour de lui et lui font pléthore de tests, de soins. Si ces derniers ne sont pas urgents et vitaux, vous pouvez très bien demander à ce qu’ils soient réalisés quand vous serez remontés tous les deux en chambre. Ainsi, vous assisterez toujours à ces derniers. C’est votre accouchement, votre bébé, et vous avez des droits. N’oubliez pas cela.

3. Quelles seront mes soins à moi? 

Vivre une césarienne n’est pas sans soins. Je vous conseille de poser toutes les questions que vous jugez utiles concernant les soins de la cicatrice et autre. Les équipes pourraient être de bons conseils et vous pourriez prévoir d’amener certaines choses supplémentaires pour être plus à l’aise avec ces derniers.

Voici donc mes conseils pour tous les couples qui vont vivre la naissance de leur enfant par césarienne. N’hésitez pas à poser vos questions. Il n’y a aucune honte ou gêne à avoir. Aucune question n’est bête. Vous avez le droit d’avoir peur. La césarienne, comme tout accouchement, c’est bien souvent l’inconnu et vos craintes sont légitimes !

Et vous? Avez-vous vécu une césarienne? Comment vous-y étiez vous préparée? 

enfance joyeuse blog parents futurs parents

Comment se préparer pour sa césarienne?

10 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Honey Mum

    Salut Charlotte ! Super intéressant… Même si j’espère accoucher par voies basses comme pour la première fois, je sais que rien n’est impossible et qu’il faut donc se préparer à tout (pour mieux accepter surtout 😉 )
    Merci à toi pour tes super articles !
    Estefania.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Coucou Estefania ! Merci pour ce gentil commentaire !!!
      Je suis contente que tu aies trouvé dans cet article des pistes de réflexion 🙂 C’est vrai qu’on est jamais sure de rien car la naissance a ce caractère magique et imprévisible ! Alors, se préparer à une éventuelle césarienne ça permet de l’accepter aussi, le cas échéant, je suis entièrement d’accord !
      A bientôt !!!

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Oh merci beaucoup Amélie ! Ton commentaire me va droit au coeur !
      Je me suis rendue compte qu’on parlait beaucoup des femmes qui accouchent par voie basse alors que les femmes qui vivent une césarienne, sont parfois un peu délaissées… A mon sens, la question de la préparation est tout autant importante 🙂
      A très bientôt,
      Merci de ton passage sur le blog !

  2. 5
    Madame Bobette

    C’est super de faire ce retour à toutes les mamans qui pourront avoir une césarienne. J’avais moi-même raconté ma césarienne sur le blog. Elle n’était pas programmée mais pas en extrême urgence donc le papa a pu m’y accompagner et j’y suis allée en marchant. C’était un peu bizarre d’ailleurs.
    Le plus beau souvenir reste la surprise de mon mari revenant avec ma puce pour un peau à peau au bloc après les premiers soins. J’ai ainsi pu faire la tétée de bienvenue et oublier la fin de l’intervention en nous mettant dans notre bulle. Rien que pour ça, je retournerai dans la même maternité je pense pour BB2.

    • 6
      Enfance Joyeuse

      C’est une jolie expérience de césarienne ! Alors qu’elle n’était pas spécialement programmée et c’est beau à lire ! Ca va donner de l’espoir à toutes les femmes qui angoissent vis à vis de cette mise au monde. Si, c’est possible !
      Je vais aller lire ton témoignage 🙂
      Merci beaucoup pour ce retour !!!!

    • 8
      Enfance Joyeuse

      Il me tarde de lire ton article ! On lit beaucoup de témoignages assez négatifs et je serai ravie de lire le tien du fait que tes césariennes te laissent un bon souvenir 🙂
      Merci d’avoir pris le temps de partager ton vécu et à très bientôt alors 🙂

    • 10
      Enfance Joyeuse

      Je suis bien d’accord avec toi ! C’est pourquoi j’avais envie de faire une place à ces femmes ici. 🙂
      A bientôt ! Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *