Qu’est ce que la permanence de l’objet?

Bonjour tout le monde ! Je suis ravie de vous retrouver pour discuter avec vous de la permanence de l’objet. Peut-être ignorez vous ce terme un peu technique? Si tel est le cas, je vais faire de mon mieux pour vous expliquer cette étape du développement cognitif de l’enfant 🙂

Prêts? C’est parti !! ↓

permanence de l'objet

Qu’est ce que c’est que ça?

La permanence de l’objet c’est très simple. En fait, c’est le moment où l’enfant va chercher un objet qui n’est pas visible à ses yeux. En cherchant ce jeu, il vous démontrera qu’il sait que l’objet est toujours là même s’il ne le voit pas. Il prend donc conscience de la permanence des objets 🙂

A quel âge est il en capacité d’y arriver ?

C’est à ce propos qu’il y a eu beaucoup de discussion entre les différentes théories. Jean Piaget (psychologue) avait observé que les enfants de 5-6 mois ne cherchaient pas un objet qu’ils avaient pourtant vus s’il le cachait sous un tissu. Il avait alors conclu que cet objet n’existait plus pour ces enfants là.

Or, dans les années 80, de nouvelles études ont montré que dès ses 4 mois/ 4 mois et demi, le bébé sait que l’objet est caché sous le tissu mais qu’il ne peut pas encore programmer son geste pour l’atteindre. Il y a donc une sacrée nuance ! Ces études ont démontré que l’enfant sait que cet objet est toujours présent, même caché, car il le cherche du regard. Cette donnée a pu être démontrée grâce à des études qui cachaient des jeux sous différents caches. Les enfants regardaient le bon cache. 😉

L’enfant aurait donc acquis dès 4 mois la notion de permanence des objets mais n’aurait pas encore acquis la capacité d’atteindre les objets cachés. A 9 mois, il pourra faire un geste pour atteindre ce jouet caché. Et enfin, vers un an, il cherchera délibérément un jeu même si ce n’est pas l’adulte qui lui demande.

La permanence de l’objet est elle liée à l’angoisse de séparation?

Au vu de l’ensemble de ces nouvelles données, la théorie de « l’angoisse du 8 ème mois » est remise en question. Si l’enfant sait que les objets sont toujours présents même s’il ne les voit pas dès ses 4 mois, pourquoi ne saurait-il pas que sa maman continue de vivre même si elle s’éloigne de lui avant ses 8 mois?

Et bien voilà la question ! Selon de récentes études, l’enfant saurait bien avant ses 8 mois que sa maman existe toujours même si elle passe la porte.  Du coup il porterait depuis longtemps l’angoisse qu’elle s’éloigne de lui. Ce fameux huitième mois n’aurait plus à porter tant de pression ! Ca pourrait être à 6 comme à 12 mois ! En revanche, il peut à partir de cet âge là manifester plus facilement sa tristesse et la réclamer lorsqu’elle s’éloigne. D’où le lien qu’on fait entre le huitième mois et les pleurs du bébé à la séparation.

La question de l’angoisse du 8ème mois encore appelée l’angoisse de la séparation est un autre sujet mais je voulais vous donner quelques lumières pour comprendre ce phénomène. Généralement, lorsque vous observez que votre enfant pleure à votre départ par exemple ou qu’il semble avoir peur des inconnus; il sera important à mon sens de lui poser des mots, de faire des parties de cache cache, de le rassurer, de ne pas le brusquer, de le prévenir si vous partez et de lui proposer un doudou. Cet objet lui permettra de faire le lien avec vous pendant votre absence 😉 Bref, autant de solutions sont envisageables et bien d’autres encore pour l’accompagner dans cette période pas évidente pour lui 🙂

Cet article vous a t’il plu ? Si vous avez des questions, on se retrouve en commentaires 😉

N’hésitez pas à lire celui sur les étapes phares du développement jusqu’au 18 mois du bébé 😉

A bientôt !

Charlotte.

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *