La mort subite du nourrisson: comment la prévenir?

Peut-être avez vous déjà entendu parler du syndrome de la mort subite du nourrisson? Il s’agit du décès brutal et inexpliqué d’un bébé durant les premiers mois de sa vie (jusqu’à ses un an). Cela se produit généralement durant le sommeil du bébé. Le nourrisson s’endort puis cesse de respirer (sans cause médicale apparente) alors qu’il était en bonne santé. Il n’y a pas de causes définies et reconnues. Et c’est pour cela que ce syndrome nous fait peur. Cependant, depuis des années, il existe des recommandations pour limiter sa survenue. C’est en appliquant ces consignes que son incidence en France a pu diminuer.

prévention mort subite du nourrisson

Je vous récapitule donc dans cet article les bons gestes à avoir concernant le sommeil de votre bébé pour limiter les facteurs provoquant la mort subite du nourrisson. 

  • Faire dormir votre bébé sur le dos.

Cette règle est la plus connue. En couchant votre enfant sur le dos, vous évitez qu’il ne manque d’air en collant sa tête contre le matelas. En effet, couché sur le ventre, le bébé n’a pas toujours la force de relever sa nuque pour pouvoir respirer si l’air lui manque. Sur le dos, ce problème ne se pose pas. En revanche, lorsqu’il grandit, si votre enfant se retourne dans son sommeil : n’ayez crainte. Il le fait de son propre chef et aura donc la force nécessaire pour se dégager du matelas pour respirer. Continuer cependant à le coucher sur le dos par prévention. 🙂

  • Choisir un matelas ferme.

Dans la même optique, choisir un matelas ferme est recommandé. Si le matelas est trop mou, il pourrait y enfouir son visage. Avec un matelas rigide, le risque de suffocation est donc limité.

  • La température de la chambre doit osciller entre 18 et 20 degrés .

Il vaut mieux une pièce peu chauffée que surchauffée. Si vous avez peur que votre enfant ait froid, mettez lui un surpyjama ou bien une turbulette. 

  • Eviter les couvertures, coussins, peluches et tours de lit.

Afin d’éviter que du tissu ne vienne sur la bouche et le nez de votre bébé pendant son sommeil : retirer toutes les couvertures de son lit. Les coussins sont également à bannir. Sachez qu’un nourrisson n’a pas besoin de coussin pour dormir.

Il est également recommandé de retirer les peluches imposantes et les tours de lit. Ces derniers ne favorisent pas la circulation de l’air au sein du berceau.

Il n’est également pas conseillé de laisser des colliers sur son bébé ou des accroche-tétines pour prévenir la mort subite du nourrisson.

  • Faites dormir votre enfant seul dans son lit.

Cette règle là fait un peu débat. Certains proscrivent le co-dodo alors que d’autres l’autorisent avec des règles strictes. L’essentiel est que votre enfant soit en sécurité et que rien n’obstrue son système respiratoire. Si vous dormez avec, évitez donc les literies trop souples, de laisser votre enfant seul dans le grand lit, enlevez les couvertures etc. Bref, soyez donc toujours vigilants afin de limiter les risques de mort subite du nourrisson. Il est également recommandé de dormir dans la même chambre que son enfant les premiers mois de sa vie dans un souci de vigilance accrue.

  • Evitez de fumer avec votre enfant à côté de vous.

Le tabagisme passif serait également l’une des causes de la mort subite du nourrisson. Si vous fumez, évitez donc de le faire en présence de votre enfant et notamment dans sa chambre.

  • Ne rajoutez rien dans les lits parapluies !

Certains parents préfèrent rajouter un matelas ou des coussins lors de l’utilisation de lits parapluies. Ces actes sont à proscrire dans le cadre de la prévention de la mort subite du nourrisson. Les lits parapluies sont conçus dans cette optique. Ils doivent être utilisés dans leur plus simple appareil et de manière occasionnelle.

  • L’allaitement aurait un rôle préventif sur la mort subite du nourrisson tout comme la sucette.

Les anticorps présents dans le lait maternel permettraient de prévenir le syndrome.

La succion d’une tétine la nuit le préviendrait également. Cette dernière mesure n’a pas encore été prouvée scientifiquement même si au Canada, par exemple, elle fait partie des mesures de base de prévention.

Et voilà, cet article est terminé. Il me semblait important de vous présenter les mesures préventives pour limiter la mort subite du nourrisson. Les connaissiez vous? 🙂

Si vous avez un très jeune enfant, cet article sur les coliques pourraient vous intéresser 🙂 

enfance joyeuse

mort subite du nourrisson

 

 

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Caro - WonderMumBreizh

    Super article comme d’hab !

    Je connaissais la règle du tour de lit, le soucis c’est que j’ai récupéré le vieux berceau de ma grand-mère et l’espacement entre les barreaux me posent un soucis… Après c’est un tout petit berceau, dans lequel bébé fera 2/3 Mois max … J’espère qu’il ne bougera pas trop.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci à toi pour ce gentil commentaire !
      Je ne sais pas comment est le berceau mais dans les premiers mois de vie, le nourrisson ne se retourne pas encore et bouge très peu durant son sommeil. Le risque qu’il le blesse me parait limité. Si tu veux m’envoyer les photos du berceau, je te dirai avec plaisir ce que j’en pense mais si c’est juste une solution de quelques mois, je ne pense pas que ça soit dangereux. Je te déconseille par contre de mettre un tour de lit comme j’ai pu l’expliquer dans l’article. 🙂
      N’hésite pas si tu as besoin de moi,
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *