Gendarme, femme de militaire et maman. #

Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous retrouver en ce joli dimanche de juillet pour partager avec vous le portrait de Cassandra. Cette femme est gendarme. Elle est pacsée avec un militaire. Ensemble, ils ont eu un enfant. Elle nous raconte leur histoire ici.↓

portrait maman militaire

Chère Cassandra, présente nous un peu ta famille.

Je suis donc Cassandra, je suis en couple avec Baptiste depuis Octobre 2016 et PACSÉS depuis Juillet 2017. Nous avons tous les deux 26 ans.
Nous sommes les jeunes parents de Lou, née le 15 février dernier.
Baptiste est militaire. Quant à moi, je suis Gendarme en pleine reconversion pour reprendre mes études pour un BTS Assistant de Gestion PME/PMI en alternance.

Ton mari est donc militaire. J’imagine que ce n’est pas évident tous les jours. Comment vis-tu les séparations avec lui?

Au début de notre relation, nous étions tous les deux affecté à ORANGE (84).
Au mois de mai, il a été muté à 800 kilomètres de la maison.
Nous avons donc dû prendre un nouveau rythme de vie. Il rentrait tout les 10 jours pour passer 4 jours de repos à la maison.
Nous avons vécu comme cela pendant 11 mois.
Cela s’appelle le « Célibat géographique ». Et sans avoir eu la certitude qu’il reviendrait dans le Sud.
En avril 2018, Baptiste a pu ré-integrer sa base d’origine. Et revenir habiter avec Nous.
Cela n’a pas été tous les jours facile, mais nous y sommes arrivés, avec force et volonté !

Les séparations dues à son métier de militaire sont parfois longues. Tu dois compter les jours ! J’imagine que ça n’a pas été évident lorsque tu étais enceinte?

Effectivement, avec les hormones, le temps qui passait lentement, le manque était de plus en plus fort !
Pour mieux vivre ce nouveau rythme, il a fait le choix de travailler 07 jours d’affilés dont 01 nuit sur deux pour obtenir 07 jours de repos consécutifs.
Nous avons donc dû et su très rapidement nous adapter à ce nouveau «mode de vie ».
Il fallait également bien s’organiser et prévoir les rendez-vous médicaux et les échographies en fonction de son emploi du temps.
Le téléphone et skype nous ont aidés à affaiblir ce manque avec lequel nous vivions.

Ta fille était un bébé surprise ! Comment as tu réagi en l’apprenant? 

Exact ! Il a suffit d’un seul arrêt d’un mois de pilule (car je n’avais plus d’ordonnance) pour que Lou s’installe.
Je l’ai apprise un vendredi à 17 heures, juste avant d’aller chercher Baptiste à la gare.
C’est lorsque j’ai ouvert le résultat de la prise de sang que toutes les émotions sont arrivées.
Je me suis mise à pleurer. De joie, de bonheur mais aussi d’appréhension.
J’avais 50 minutes de route pour arriver à la gare.
J’ai pleuré, j’ai pensé, j’ai réfléchi.
Comment allions-nous gérer la grossesse puis la naissance, tout ça à 800 kms l’un de l’autre ? Et l’après ?!?

Lorsque je suis arrivée sur le quai de la gare, j’étais en pleurs et le nez rouge. J’ai alors vu Baptiste descendre du train.
Je lui ai alors demandé en bafouillant « Tu m’aimeras toujours avec 10 kilos en plus ? ».
À ce moment-là, je n’ai remarqué aucune expression sur son visage. Il m’a alors rétorqué la fameuse question : « Tu es enceinte ?!? ».
Il a été comme moi, tiré par toutes ces questions en une fraction de seconde.
Nous sommes donc allé manger au restaurant.
Et dès que nous étions assis, il m’a répondu « Bien sur que je t’aimerais avec 10 kilos en plus. Et puis d’ailleurs, je crois que je l’aime déjà ce petit ».
Toutes nos craintes se sont envolées. L’Amour avait pris le dessus.

Vous avez dû ensuite vous séparer à nouveau. Ca ne doit pas être évident pour votre couple. Comment avez-vous géré cette situation? 

Nous avons été donc séparé pendant quasiment 11 mois avant la naissance de Lou puis pendant 02 mois après.
Le secret ? L’Amour, la Confiance, le Manque et le Comportement de l’un et de l’autre pour vivre de cette manière !
Nous devions donc apprendre à vivre l’un sans l’autre pendant 1 semaine, et à être H-24 la semaine suivante. Il fallait trouver notre juste équilibre.
Nos valeurs tout comme notre vision de la Vie ont impacté également sur la capacité à mieux vivre cette distance qui nous séparait.

9 mois plus tard est venu le jour J ! Le papa a t’il réussi à être présent à l’accouchement?

J’étais persuadée que j’allais accoucher en avance. Oui, je suis têtue et bornée !
Baptiste a alors posé 15 jours de vacances avant le terme.
Et tout compte fait, Lou est arrivée 04 jours après le terme initial !!
Baptiste était donc bien présent lors de l’accouchement.
En ce qui concerne l’accouchement nous l’avons merveilleusement bien vécu.
Et pourtant nous sommes deux faux calmes !
En plein travail, en pleines poussées, nous explosions de rire avec toute l’équipe médicale.
Nous étions comme soulagés de sa venue. Notre Vie allait désormais changer.

portrait maman militaire

J’imagine que tu es également très prise par ton métier. Comment arrives-tu à t’organiser lorsque ton mari est en mission?

Pour ma part, j’ai décidé d’arrêter la Gendarmerie pour reprendre un Bts Gestion de PME/PMI en alternance.
Entre les horaires décalés, les nuits, les astreintes, un de nous devait mettre de côté sa carrière, afin d’obtenir une vie « plus stable ».

Et puis, reprendre le chemin de l’école à 26 ans est mon challenge !
En ce qui concerne l’organisation, j’ai toujours été très carrée (voir un peu trop…) et très organisée.
Je me fais des « listes – planning » afin de mieux m’organiser sur les tâches à faire. Je prends également toujours de l’avance dès que je le peux.

Je t’admire beaucoup de reprendre des études et je te souhaite de réussir ! Quelles sont les choses que tu aimes le plus faire lorsque vous êtes tous les trois réunis?

J’adore aller me balader avec Bapt & Lou. Continuer à créer le lien que nous avons.
Passer du temps ensemble. Tout simplement.
Mais j’adore avant tout les regarder ensemble. Lorsqu’il s’occupe d’Elle.
Il fait partie de ses papas « parfaits même avec leurs défauts ».
Il adore s’occuper de sa fille, il est un papa Gaga !

Sens-tu une différence de comportement de ta fille lorsque vous êtes toutes les deux ou à trois?

Bien sur ! C’est même fou d’ailleurs.. !
À 05 mois de grossesse, Baptiste était frustré de ne pas « ressentir Lou » alors que Moi je le pouvais.
Nous avons donc fait de l’haptonomie. Ce sont des séances qui permettent de créer un lien entre l’Enfant et les Parents, mais aussi de permettre au Papa de « communiquer » avec le bébé. Elles permettent également de «déplacer bébé» lorsque celui-ci se trouve être dans une position inconfortable pour la Maman.
Lou était déjà très réceptive à Baptiste.
Maintenant, elle nous le montre réellement. Quand Bapt est là, Lou n’a d’yeux que pour lui. Mais c’est ce que j’adore.

Et pour finir, aurais-tu un conseil, un message à passer aux femmes de militaires qui sont dans la même situation que toi?

Il faut qu’elles croient en Elles, en leur Moitié. Et en leur relation.
Qu’elles s’arment aussi d’une grande patience pour réagir à toute épreuve.
Je pense également que pour vivre plus facilement ce genre de relation, il faut qu’Elles (et Ils d’ailleurs!) arrivent à vivre indépendamment l’un de l’autre.
Qu’Elles ne vivent pas seulement à travers leur Conjoint, qu’Elles n’oublient pas qu’Elles sont avant tout des Femmes.
Mais ces Femmes là sont les plus courageuses, les plus endurcies, prête à affronter n’importe quelles étapes de la Vie ! ♥
Et puis je rajouterai :  avoir une énorme communication au sein du couple, pour parler autant des choses positives ou négatives ! Il faut parler au sein d’un couple, des choses qui vont mal mais aussi des choses qui vont bien ! Cela fait toute la différence.

J’espère que le témoignage de Cassandra vous aura autant bouleversé que moi. Cette famille unie est magnifique. Je vous souhaite plein de bonheur à tous les trois.
Si vous souhaitez échanger avec Cassandra, vous pouvez la retrouver sur Instagram. 🙂
Si vous avez des questions ou que vous vivez la même situation avec votre conjoint, venez partager votre expérience avec nous en commentaires 🙂

enfance joyeuse

portrait maman militaire

 

 

 

 

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    WorkingMutti

    C’est un très beau témoignage qui me touche particulièrement car Mr G fut militaire dans une autre vie.

    Il m’a raconté qu’une fois en opération extérieure un soldat allait manquer la naissance d’un de ses enfants. L’officier le plus gradé (un colonel je crois) a demandé qu’on établisse une ligne vidéo en urgence en plein désert pour qu’il puisse suivre l’intégralité de l’accouchement de sa femme. Trois jours plus tard, l’officier en question l’a envoyé dans sa base d’origine pour une mission de reporting de la plus haute importance ;).

    Les femmes de militaires sont vraiment très solidaires entre elle. L’arrière de l’arrière qui tient tout le reste.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci d’avoir partagé cette belle histoire avec nous!!!
      Je suis sure que ton commentaire touchera particulièrement Cassandra.
      Et je trouve ta dernière phrase magique. « L’arrière de l’arrière qui tient tout le reste ».
      Merci beaucoup d’être venue ici partager avec nous !
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *