La punition, pour ou contre?

Chers parents, aujourd’hui on se retrouve pour un article débat sur une grande question… La punition ! Allez, on ne tergiverse pas, j’aborde ce grand sujet de suite 😉

La punition pour ou contre?

La punition pour moi c’est une question de choix éducatif que chaque parent est libre de faire ou non. Je ne peux pas dire « oui c’est bien » ou « non ça ne l’est pas ». Tout dépend de l’âge de l’enfant concerné à mon sens. (Mais aussi de la pédagogie qu’on souhaite adopter avec ses enfants).

En faite, un enfant de moins de 3/4 ans, ne fait pas les choses « pour vous énerver ». En gros: s’il grimpe sur le rebord de la fenêtre en souriant alors que vous lui dites: « non », c’est certes un test de votre autorité mais il ne le fait pas pour vous énerver. La notion de « causes à effets » n’est pas encore intégrée à son âge. Pareil pour un caprice. Un enfant de moins de 3 ans ne crie pas trèèèès fort pour obtenir quelque chose de vous. Exemple: votre enfant pleure par ce que vous avez dit non pour aller au manège. S’il se met à pleurer c’est pour exprimer sa frustration et toutes les émotions négatives qui le submergent. Il ne fait pas ça en se disant : « maman va craquer si je pleure et je pourrai aller au manège ». Et c’est ici toute la différence. Avant 3/4 ans je ne parlerai donc pas de caprice mais « d’expressions de la frustration ». On s’entend, parfois ça vous fait monter la pression, j’entends bien.

Mais du coup, si on part de ce principe, le punir pour ça, c’est assez compliqué pour lui à gérer. Je ne suis pas contre dire à un enfant : « je vais te demander d’aller dans ta chambre un peu, parce que là pour moi c’est trop compliqué. » Par contre je ne suis pas fan de la fameuse phrase : » T’es puni! Va dans ta chambre réfléchir ». Alors certes la conclusion sera la même –> l’enfant va dans sa chambre et vous, vous respirez. Mais ça n’empêche que la manière dont vous l’aurez accompagné n’aura pas été la même. Comment demander à un enfant de réfléchir à ses actes? D’avoir une analyse sur un sentiment qui le dépasse lui même et qu’il n’arrive pas à gérer? Il est juste impossible pour lui de se dire « j’ai été trop loin » sachant qu’il ne fait rien contre vous. IL S’EXPRIME JUSTE. C’est également pour ça que ce terme ne se retrouve pas dans la pédagogie positive. On ne demande pas à un enfant plus qu’il n’est en capacité de faire. On se met toujours en accord avec les compétences du bébé et du coup on évite « les fameuses douces violences » .

Et vous? Que pensez vous de la punition? L’appliquez vous à vos enfants? Attention je ne blâme personne. Chacun est libre de faire au mieux et de faire ce qu’il souhaite dans l’éducation de ses enfants, je donne juste mon point de vue professionnel quant-à ce sujet. 🙂

Merci d’avoir pris le temps de lire l’article,

Charlotte.

Mon article sur Montessori peut t’intéresser, n’hésite pas à aller y faire un tour 🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *