C’est quoi l’Hygiène naturelle infantile (HNI) ?

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un sujet dont vous n’avez, peut-être, jamais entendu parler ? Il s’agit de l’HNI : l’hygiène naturelle infantile. Concrètement, il est possible d’élever son enfant sans passer par la case couches. Mais comment faire ? Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à découvrir la suite juste ici ↓

Qu'est ce que l'HNI (hygiène naturelle infantile)?

L’hygiène naturelle infantile (HNI)… Mais encore ?

Il est possible que vous n’ayez jamais entendu parler de ce concept ou bien que vous ne sachiez pas réellement ce que c’est.

L’HNI consiste à ne pas mettre de couche à son enfant. Clair, net et précis. Et oui ! C’est possible ! Les défenseurs de l’hygiène naturelle infantile partent du principe qu’aucun animal ne souille volontairement son lieu de vie. Et comme nous sommes des mammifères… Pourquoi cela serait différent avec nous ?

En observant les enfants, on se rend compte qu’ils nous montrent des signes lorsqu’ils ont envie de faire leurs besoins. Et ces signes sont visibles dès la naissance. Ils peuvent, par exemple, faire des mouvements frénétiques, se concentrer soudainement… Et puis, en grandissant, les signes deviennent plus évidents comme le fait que les enfants se déplacent au pot ou qu’ils arrêtent leur jeux pour s’isoler etc. Finalement, pratiquer l’HNI c’est avant tout devenir un fin observateur !

Une fois qu’on a observé ses signes ou qu’on sait que son enfant va bientôt avoir envie (tant de temps après la tétée par exemple), on peut l’accompagner vers un espace dédié. Ça peut être un lavabo, un pot ou un toilette par exemple. On peut alors installer son enfant en position d’élimination en soulevant ses jambes contre lui.

Pour ce qui est de la nuit, il est possible d’installer des alaises doublées de laine polaire sous ses fesses. Et c’est suffisant !

L’HNI, une histoire de culture avant tout.

Il faut savoir que cette culture de l’hygiène naturelle infantile est immensément répandue hors de nos frontières. De nombreux enfants dans le monde ne connaissent pas les couches ! Même si ici, en France, et à notre époque, cela nous parait presque impossible, cela arrive tous les jours dans le monde entier ! Par exemple, en Inde ou en Afrique, les bébés ne portent pas de couches. Ils sont laissés les fesses à l’air. En chine, ils ont un trou à leur culotte.

De nos jours, il y a également d’autres alternatives qui voient le jour dans notre pays. Dans un souci d’écologie ou par envie d’offrir les soins les plus naturels possibles à son enfant, de nombreux parents pratiquent à « mi-temps » l’HNI. Cela signifie que leurs enfants sont laissés majoritairement sans couche (sauf cas de nécessité lors de sorties par exemple). D’autres parents optent pour des couches lavables plutôt que celles jetables.

Pratiquer l’hygiène naturelle infantile demande un certain effort et une disponibilité au quotidien. Il serait plus facile de la mettre en place quand on la débute avant les 4 premiers mois de l’enfant. Dans ce sens, notre regard s’aiguise et il est plus facile d’observer les besoins du bébé. Il n’est donc pas évident pour tout le monde de la mettre en place. Cependant, si c’est votre choix, sachez que c’est tout à fait possible !!

Mais quels avantages à l’HNI ?

L’hygiène naturelle infantile présente de nombreux avantages !

Tout d’abord d’un point de vue pratique et financier, plus besoin d’acheter des couches, de les stocker. Il n’arrivera pas non plus d’en manquer !

Concernant votre bébé, il pourra évoluer en toute liberté sans être entravé par sa couche. Cela participera notamment à son sentiment de bien-être, de respect de son corps et de confiance en lui également.

En retirant les couches, les risques d’érythèmes fessiers s’amenuisent grandement tout comme les risques d’allergies aux différents composants de la couche.

De plus, votre enfant n’aura également pas de substances non désirées sur sa peau. C’est souvent le choix numéro 1 qui motive les parents.

Et puis enfin, les parents se libèrent de l’angoisse particulièrement vivace vers la rentrée à l’école, vers les 3 ans de l’enfant : l’acquisition de la « propreté » (la continence).

À lire :
-Débuter l’acquisition de la propreté
-7 règles d’or concernant l’acquisition de la propreté.

Comment mettre en place l’hygiène naturelle infantile ?

Si vous êtes intéressés par le sujet, je vous invite à lire le livre de Ingrid Bauer « sans couches, c’est la liberté! ». Cet ouvrage est très bien pensé !

À l’intérieur, vous y retrouverez 4 clés concrètes pour la mettre en place chez vous. À savoir :

  • Savoir repérer le rythme de votre bébé : observer les moments où votre bébé fait ses besoins et prendre les devants en lui proposant un endroit où faire ses besoins. Cela peut être après une tétée, après une sieste etc…
  • Savoir repérer les signes de votre bébé : observer les signaux que votre enfant émet avant qu’il urine ou fasse une selle. Certains bébés vont faire une grimace, arrêter leur activité, avoir des gaz etc.. Même si chaque bébé est unique, certains enfants ont plus ou moins des signaux visibles !
  • Se fier à son intuition : le portage en écharpe permet notamment de ressentir les contractions du ventre de son enfant avant même qu’il n’émette un son ou un signal. Et ainsi, il est plus évident de lui proposer le pot ou le toilette.
  • Et enfin : inciter le bébé quand on l’installe en position pour qu’il puisse uriner ou faire sa selle. Elle invite notamment à utiliser des sons invocateurs quand on installe l’enfant dans cette posture (pieds relevés vers le ventre et fesses dans le « vide »).

Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, cet ouvrage sera un super outil pour démarrer !

J’espère que cet article vous aura donné les clés essentielles pour que vous puissiez comprendre ce qu’est l’HNI, l’hygiène naturelle infantile !

Et chez vous ? La pratiquez vous ? Seriez vous intéressée ? Ou au contraire, cela vous déplairait-il ? N’hésitez pas à venir partager votre impression avec nous dans les commentaires !

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Ne pas mettre de couche à son enfant est-ce possible ? C'est justement le concept de l'hygiène naturelle infantile (HNI) !

Un lien de cet article est affilié. Il ne vous rajoute aucun coût mais me permet de percevoir une petite commission. Grâce à vous, cette contribution me permettra de subvenir aux différents frais liés au blog. Merci d’avance !

  1. 1
    Allegretto

    Super article ! J’avais déjà entendu le terme mais je me demandais bien ce qui se cachait derrière. Je crois que j’aurais testé si j’avais été au courant plus tôt. Les couches, c’est tellement la corvée… J’espère que ça inspirera d’autres parents !

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton message !
      J’espère aussi que cet article pourra sensibiliser des parents à cette question car c’est vrai qu’on en entend peu parler… mais qu’il existe cette alternative là aux couches 😉
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *