Garçon, fille et les stéréotypes…

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui j’ai envie de m’attaquer à un gros sujet: les stéréotypes qui collent à la peau des enfants en fonction de leur genre et ça… depuis leur plus jeune âge ! Selon mes propres convictions, un garçon peut jouer à la dinette et une fille peut jouer au mécano ! Si, si. Et pourquoi pas après tout? Je vais donc vous présenter mon point de vue maintenant ↓

stéréotypes

Tout d’abord, il est important de savoir qu’un bébé n’a pas conscience de son sexe. Ce n’est que vers deux ans, deux ans et demi, qu’un enfant a la capacité de s’identifier au féminin et au masculin. Avant cela, c’est l’adulte qui « adultise » les comportements de l’enfant 😉

Petit à petit, l’enfant va construire son identité sexuée. Il va intégrer les codes de la société grâce à la faculté spectaculaire de notre cerveau de s’adapter ! Parce que soyons honnêtes, être une fille = jouer à la barbie est très réducteur…  C’est ainsi depuis des années et on ne le questionne presque pas. Pourtant, c’est la société et sa culture qui ont créé cet amalgame. Pour beaucoup d’entre nous : le genre définit ce qu’on fait ou devrait faire. Et point. A la ligne. Pourtant, sans ce conditionnement, il me semblerait qu’un garçon jouerait autant à la barbie qu’une fille…

Et vous l’aurez certainement remarqué, mais c’est souvent les filles qui sont le moins bien valorisées avec les stéréotypes. Et ça, dès les rayons de jeux et jouets ! Etre une fille ça se résume à rêver d’être une princesse, d’attendre le prince charmant,  de faire la cuisine ou le ménage. J’exagère (mais qu’un peu). Etre garçon c’est avoir des supers pouvoirs, aller vite, jouer aux voitures ou avoir de gros bras. Alors, j’aimerai bien dénoncer ici cette préférence que l’on fait, toujours, pour le sexe masculin. Dans d’autres sociétés (elles sont rares je vous l’accorde) c’est l’inverse qui se produit. Bref, il s’agit donc bien d’une construction sociétale et pas de quelque chose d’inné ! Attention, je ne suis pas non plus  pour inverser la tendance et que le sexe féminin l’emporte. Je dénoncerai ce schéma là également. Je rêve juste d’une égalité. Et dès le plus jeune âge ! Est ce vraiment utopiste?

Plus tard, c’est pareil, ces clichés nous collent à la peau. Les garçons sont meilleurs en orientation. Les filles sont plus douées pour être empathiques. Et si c’était juste telle personne qui était plus douée en orientation et telle autre pour être dans l’empathie? Et si on oubliait les sexes pour juste se focaliser sur les compétences propres de chacun?

Pour la petite histoire, une étude à été réalisée dans une école. Souvent, on a tendance à dire que les garçons sont forts en maths alors que les filles brillent dans les matières littéraires. Des scientifiques ont donc mené l’enquête. Ils ont dit à une classe de filles qu’elles seraient moins fortes que les garçons pour réussir à un exercice de maths. Ils ont observés que c’est la partie émotive de leur cerveau qui a joué un grand rôle dans le travail qu’on leur demandait.  Et, elles ont donné raison au stéréotype. Elles ont échoué en majorité à l’exercice. A l’inverse, dans une autre classe, ils ont dit le strict opposé. Les scientifiques ont observé que les parties de leurs cerveaux liées à la mémoire et l’attention ont été stimulées. Elles ont réussi l’exercice. Bref, il s’agirait donc seulement de la manière dont on considère les filles dès le début qui a déterminé leur manière de résoudre ou pas le problème de maths. Cette étude montre donc que le stéréotype est lourd. Qu’il fait peser une charge émotionnelle forte dans la tête des enfants.

Bref, ce que cette étude souligne et ce que je souhaite mettre en avant, c’est que chaque personne est unique. Chaque personne est différente. Chaque cerveau fonctionne à sa manière. On ne peut donc pas parler de généralités en ce qui concerne les filles et les garçons. Pourquoi? Car même entre les filles, il y a des disparités et au sein des garçons c’est pareil ! Un garçon et une fille peuvent avoir autant de compétences communes alors que deux garçons en auront des différentes.

Il est temps, à mon sens, de regarder les enfants au delà de leurs sexes. Et de les regarder pour qui ils sont. Ce qu’ils ont à l’intérieur.

Du coup, pour moi, un garçon peut jouer avec un poupon. Une fille peut jouer au tracteur. Un garçon peut jouer aux petites voitures. Une fille peut jouer à la barbie. Un garçon peut jouer à changer des couches. Une fille peut s’affairer autour d’un établi. Un garçon peut se déguiser en fée. Une fille en militaire. Un garçon peut se déguiser en super héros. Une fille peut se déguiser en super héros. Les deux sont des supers héros…

Les enfants jouent et reproduisent leur quotidien. Des enfants de sexes différents voient tous les deux leurs parents cuisiner, ranger la maison, faire le jardin, réparer la voiture etc. Ce sont des actes de leur quotidien. Bref, il serait plus intéressant selon moi de regarder au delà du jeu en lui même (et de la couleur qui le recouvre: rose pour les filles, bleu pour les garçons) pour se focaliser sur l’intérêt qu’il génère sur l’enfant. Les jeux d’imitation lui permettent  de grandir, de trouver un lieu exutoire, de travailler son imagination, de résoudre des petits problèmes… Est ce réservé à tel ou tel sexe?

Bref laissons les choisir ce avec quoi ils veulent jouer. Le jeu leur permet de faire des expériences. De grandir. Ils ne détermineront pas leur future orientation sexuelle par exemple. Ca, c’est notre représentation (faussée) d’adultes !

Laissons les enfants jouer librement. Ils auront toutes leurs vies pour souffrir des stéréotypes liés au genre. Préservons les dans leur vie d’enfant… Et donnons leur la chance de gagner de la confiance en eux dès leur enfance…

Cet article est peut être utopiste mais je souhaite être une voix pour tous ces enfants qui souffrent du regard moralisateur et stéréotypé des adultes qui prennent soin d’eux. Etre garçon ou être fille ouvre aux mêmes droits. Etre garçon ou être fille ne devrait pas définir les jeux auxquels nous leur donnons accès. Etre garçon ou être fille ne devrait pas engendrer tant de pression.

Si tu partages mon avis ou que tu penses différemment, vient échanger avec moi dans les commentaires 😉 L’échange est toujours enrichissant !

enfance joyeuse

17 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    WorkingMutti

    Juste bravo. Je voulais en parler sur le blog mais tu as exprimé ce que je voulais dire bien mieux que moi ;). Je te rejoins totalement, la société mets les enfants dans des moules des leur plus jeune âge. Et les stéréotypes nous limitent tous.

    Isaac adore les motos, les engins de chantier, les princesses et les jouets de coiffure. Scandale lorsque sur le catalogue de jouets il a voulu la princesse rose. Et alors ?

    Il y’a aussi tout ce stéréotype ou garçon qui aime des choses habtuellement conopées feminine= attirance pour le même sexe. Et ça même à 18 mois !
    Comme si des enfants de cet âge pouvaient penser en ces termes ! Ce sont les adultes qui projettent ces concepts sur eux-mêmes.

    Nous essayons de notre côté de laisser à nos fils le maximum de liberté pour développer leurs univers. Mais quid de l’entree a l´ecole ou les moqueries peuvent être dures à gerer.

    Comme tu le dis si bien, ce sont les mentalités qu’il faut changer.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton commentaire !
      Je suis ravie de voir que de jeunes parents partagent ma vision des choses. Ca fait du bien de lire que des garçons sont autorisés à jouer avec des princesses et jouets de coiffure ! Merci pour ça !
      Et oui, en effet, c’est bien souvent l’adulte qui projète tout plein de choses autour du choix des jeux… L’enfant joue, tout simplement 🙂

  2. 3
    maman chamboule tout

    Merci pour cet article ! Je suis totalement d’accord avec toi, il faut casser les stéréotypes. J’ai envie que mon fils puisse jouer à la poupée s’il le souhaite, mais aussi qu’il ne soit pas obligé d’être fort et courageux sous prétexte que c’est un garçon ! Alors merci d’avoir traité le sujet !

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Merci à toi pour ce commentaire !
      Ca fait du bien de lire des commentaires de parents qui prônent cette liberté et veulent casser les stéréotypes !

  3. 5
    Dinde de Toi

    D’accord avec ton article ! Je souhaite que ma fille ait une liberté totale quant à ses yeux ou à ses vêtements. Si elle veut jouer aux super héros et s’habiller en salopette cela me va tout aussi bien qu’une petite fille en robe rose avec une poupée 👍.
    Ceci dit ma mère a fait l’inverse pour mon frère et moi. Parce que j’étais une fille je n’avais droit qu’aux robes, aux poupées et à la dinette. Je trouve ça triste de brider autant ses enfants 😔.

    • 6
      Enfance Joyeuse

      Je suis tout à fait d’accord avec toi!!! Et bien souvent quand on en « souffre » soi-même enfant, on essaie de faire différemment avec ses enfants 🙂
      Ta fille a de la chance de pouvoir avoir cette liberté là 😀
      Merci pour ton commentaire 😉

  4. 7
    petitsruisseauxgrandesrivieres

    Mes garçons ont hérité des jouets de leurs aînés (un garçon et une fille) il y a donc à la maison camions, chevaliers, poupées et poussettes, dînette et petites voitures et ils jouent avec tout indifféremment. D’ailleurs cela me paraît totalement logique car les hommes aussi cuisinent, promènent et langent leurs enfants. Inversement ma fille avait des voitures et des jeux de construction; les jouets bleus ou roses ont toujours été bannis de chez moi. Pour les vêtements, je suis assez souple pour les couleurs et ils portent souvent du vert, du rouge, orange et jaune, par contre j’ai calé sur la demande de bottes roses ou violettes 😀 mon ouverture d’esprit ne va pas jusque-là !
    Par contre pour les maths, je me demande s’il n’y a pas une réalité physiologique. J’ai beau répéter à ma fille que les maths c’est génial et qu’elle est douée pour, ça ne marche pas trop 🙁 S’agit-il de capacités, d’intérêt, de conviction interne ? l’étude dont tu parles me paraît un peu compliquée à interpréter.

    • 8
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton commentaire !
      En ce qui concerne l’étude, elle m’a été présentée par une neurobiologiste lors d’un congrès. Je l’ai compris ainsi mais tu as raison, il y peut-être d’autres interprétations. Pour ma part, je ne pense pas que tel sexe soit prédisposée à telle ou telle matière mais en effet, chaque personne l’est plus ou moins. Même si tu dis à ta fille que les maths c’est chouette, c’est possible qu’à elle ça ne lui parle pas et que ça ne lui fasse pas écho. 🙂
      C’est chouette de lire ton témoignage concernant les jeux à la maison 🙂 Et je suis d’accord avec toi, c’est logique que les hommes cuisinent également etc 😉
      A bientôt !
      Charlotte.

  5. 9
    Justyne

    Bravo pour cet article ! Je pense de la même façon et quand j’ai vu la vidéo « vlog grossesse 5ème mois » de Golden Wendy Mélissa, j’ai été choquée par les commentaires dont elles faisaient référence. En effet, elle a apprit qu’elle aurait un 3ème petit garçon et ayant lancé quelques sondages sur instagram, beaucoup lui ont fait part « fille » avec la phrase que tout le monde dit « ohh que des garçons, ce serait bien de faire la fille pour arrêter ». Réflexion que je trouve très déplacée et qui n’a pas lieu d’être.

    Si un couple veut un enfant, ce n’est pas pour une question d’avoir une fille dont maman pourra s’amuser à la coiffer comme quand elle jouait à la barbie. Ou un garçon pour qu’il soit grand et fort comme papa. Non, de mon avis on fait un enfant parce qu’on en a l’envie et lorsque ce bébé grandit à l’intérieur de la maman on ne sait pas ce qu’il est, ce qu’il va devenir. On s’attache à un bébé, sans genre sexué. Je sais que ça va être contradictoire avec mon précédent commentaire sur le témoignage de Jessica, mais si jamais je change d’avis et veux un enfant, je m’en ficherais complètement que ce soit fille ou garçon. Du moment qu’il soit en bonne santé, aimer et voulu c’est le principal. Et je le laisserais vivre comme il l’entend. En tant que parent, on doit juste leur montrer le chemin à suivre pour devenir autonome et adulte ainsi que subvenir à leur besoin. Mais question choix individuel, ce sera à eux seuls de le découvrir.

    La parentalité n’est pas évidente pour beaucoup de parents je trouve. Je garde ton blog en tête si jamais plus tard, j’en aurais peut-être besoin 🙂

    • 10
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton commentaire !
      Je suis d’accord avec toi, tout cela commence dès l’annonce du sexe.
      J’irai voir la vidéo de Golden Wendy 😉
      A bientôt !

  6. 11
    Papa Ratatam

    Je suis papa et tout à fait d’accord avec toi. Mon petit garçon joue entre autres à la cuisine, prend les poupées de sa sœur et cela ne pose aucun problème. L’essentiel, c’est qu’il s’amuse! Sa soeur, on la laisse faire aussi et c’est vrai qu’elle adore promener ses poupées, les bercer … Chacun est libre. merci pour ton article

  7. 15
    Eva

    Je partage pleinement ton opinion à ce sujet. Toute cette question du genre et des stéréotypes, je ne le supporte pas. Mon fils de quasi 4 ans aime jouer aux voitures, aux trains, mais il aime aussi le rose,le violet, jouer à la dînette et s’occuper de ses peluches. Je ne vois pas le mal, ce ne sont que des enfants innocents qui veulent simplement jouer avec ce qui les intéresse.
    Une fois chez les beaux-parents, sa cousine du même age avait apporté des barbies et un plan de maison. Mon fils, curieux, a voulu jouer avec, et j’ai été surprise d’entendre ma nièce lui dire « non ce sont des jouets pour filles, tu ne peux pas jouer avec » alors qu’elle joue bien avec ses affaires quand elle vient chez nous. Bref, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire « la pauvre, elle est déjà bien conditionnée ».
    Si j’avais eu une fille, j’aurai fait en sorte qu’elle touche à tout et ne reste pas dans la case des filles qui aiment le rose, les princesses et les barbies, c’est tellement restrictif.

    • 16
      Enfance Joyeuse

      Je trouve aussi que cela est restrictif et c’est bien dommage :(..
      Chaque enfant peut avoir une sensibilité pour tel ou tel jeu. C’est l’adulte qui vient émettre un jugement à ce propos.
      En tous cas, ton fils peut expérimenter avec tous pleins de jeux et je trouve ça super !!!
      Merci pour ton commentaire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *