Être un parent Montessori.

Bonjour tout le monde ! Comment allez-vous ? Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de la pédagogie Montessori. Finalement, derrière le matériel que l’on propose à son enfant et l’environnement préparé qu’on lui offre : il n’y a qu’une chose… Vous ! Ses parents. Ainsi, je voulais vous parler un petit plus du rôle du parent dans cette pédagogie ! Prêts ? C’est parti ! ↓ 

Être un parent Montessori : comment faire ?

Être un parent Montessori : une façon d’être et de penser.

Souvent, quand on pense à la pédagogie Montessori, on s’imagine le matériel spécifique de la pédagogie. On visualise des enfants à l’école etc. Bien que ses représentations soient justes, il y a également d’autres éléments à prendre en compte. Au delà d’une « méthode » d’éducation, la pédagogie Montessori est une philosophie de vie. 

Choisir de la mettre en place chez soi, c’est faire le choix de revoir entièrement sa manière d’être et d’agir auprès de son enfant. Il y aura certes le choix des jeux qu’on lui fait et la manière d’aménager son espace mais il y aura surtout tout ce qui réside dans l’invisible : la manière de se positionner, de verbaliser les choses à son enfant… 

Au final, être un parent Montessori c’est partir à l’encontre du courant de l’éducation traditionnelle. C’est penser que son enfant est un être à part entière et c’est vouloir le considérer comme son égal. Alors comment faire concrètement au quotidien ? 

Travailler sur soi-même, se remettre en question.

Du fait de la manière dont on envisage l’éducation de son enfant dans cette pédagogie, il est indispensable de savoir se remettre en question. De travailler sur sa posture. Sur son positionnement. 

Du fait qu’on considère l’enfant comme notre égal, il nous revient de travailler sur notre orgueil et notre colère comme le disait Maria Montessori. En gros, il nous revient de ne pas penser l’enfant comme notre possession. 

Ce n’est pas évident au quotidien, j’en conviens. Parfois, ça nous demande de déconstruire des idées et des représentations que l’on a en nous. Avec lesquelles on a grandi. Pour autant, cette introspection est nécessaire pour pouvoir aller au delà de la simple proposition de matériel dit Montessori. Cette pédagogie est réellement un état d’esprit. 

Montessori pour les 0-3 ans

Être un parent Montessori et valoriser son enfant. 

Au vu de cette considération de l’enfant, il en revient qu’il est essentiel de donner une place à ce dernier. Ainsi, on peut débuter dès les premières années de vie. On donne à l’enfant des responsabilités et un rôle comme chaque autre membre de la famille. Même s’il n’a « que » deux ans. On le traite comme on considèrerait un adulte. Alors, bien sur, on adapte sa demande. Mais l’enfant peut lui aussi être sollicité pour les tâches du quotidien. Rappelez-vous, les enfants adorent ça ! 

Au quotidien, cela se traduit par une attitude respectueuse envers son enfant. On ne se place pas en supérieur. On casse le schéma « les adultes savent, les enfants s’exécutent ».  On ne se place pas comme adulte tout puissant du seul fait qu’on est plus âgé et plus fort. 

Jouer le rôle de « guide ».

En tant que parent, vous êtes le premier éducateur de votre enfant. Pour Maria Montessori, il vous revient de jouer le rôle de guide pour lui. Vous allez ainsi préparer son environnement (son espace d’éveil tout comme les jeux mis à disposition) sans chercher à pousser l’enfant ni même le ralentir. Vous allez donc vous baser sur ses périodes sensibles. Où en est il ? Qu’a t’il besoin à ce moment là de sa vie ? 

Cela veut donc dire qu’on ne cherche pas à faire à sa place. On lui montre, si nécessaire, la manière d’utiliser le matériel mais on le laisse ensuite l’investir seul. Et réessayer autant de fois que nécessaire. 

En tant que guide, on peut le « guider » dans ses apprentissages. Par exemple, on va faire attention aux mots que l’on emploie et on pourra lui expliquer les mots exacts à employer ou bien la manière de se servir de tel ou tel objet. Sans faire à sa place. Sans se placer en supérieur. 

C’est donc un réel art au quotidien.

Être un parent Montessori et respecter l’activité de son enfant.

Dans la pédagogie Montessori, on donne à l’enfant les moyens d’être dans le « faire » lorsqu’il est en pleine activité. Ainsi, on ne le rend pas « passif. Pour cela, on va pouvoir, par exemple, faire attention entre l’aide utile et inutile qu’on lui propose. On va faire attention à ne pas le sur-stimuler avec un surplus de propositions ou du matériel non adapté. On ne va pas entraver son jeu. On le laissera choisir son activité et on n’interviendra pas dans cette dernière. On va l’encourager plutôt que le décourager. Bref, on respecte au maximum son activité spontanée. 

Être un parent Montessori c’est donc être présent sans être omniprésent…

L’observation.

Un autre élément important à prendre en considération quand on propose Montessori à son enfant, c’est de savoir prendre du temps pour observer. Ce n’est réellement pas facile. Il faut savoir se contenter des faits sans être dans l’interprétation. On pose ainsi un regard sur son enfant qui sera le plus juste possible. Ensuite, il nous reviendra de réaménager l’espace d’éveil en faisant un roulement de jeux par exemple de manière à répondre aux besoins observés de notre enfant. 

Être un parent Montessori, être un modèle.

Cette constante est primordiale ! L’adulte doit jouer le rôle de modèle pour l’enfant ! Il doit ainsi faire attention à l’image qu’il lui donne. Par exemple, il est compliqué d’attendre de l’enfant qu’il cesse de dire « non » pour tout si nous-mêmes, au quotidien, on lui dit « non » à chacune de ses expérimentations. On va aussi prendre soin de nous pour que l’enfant prenne soin de lui. Etc.

Finalement, être un parent Montessori c’est aussi savoir choisir ses batailles. Est-ce réellement nécessaire qu’il se tienne assis comme cela à ce moment là de sa vie ? Est ce que je n’en exige pas trop ? 

Il ne faut pas oublier qu’avec cette pédagogie, l’enfant est dans ce que l’on appelle « une discipline active ». Concrètement, cela signifie qu’il intériorise les limites pour pouvoir ensuite contrôler son action. 

Vous l’aurez donc compris, choisir la pédagogie Montessori va donc au delà du choix du matériel. Il s’agit d’une réelle philosophie d’éducation !

Si vous souhaitez la proposer à votre enfant  mais que vous ne savez pas forcément par où commencer, je vous invite à découvrir ma formation vidéo. Pour vous remercier de suivre le blog, je vous offre une réduction exclusive en cliquant ici.

Et chez vous ? Est ce que vous essayez d’agir ainsi avec votre enfant ? 

enfance joyeuse blog parents futurs parents
La pédagogie Montessori est une réelle philosophie de vie ! Mais alors, comment être un parent Montessori ?

  1. 1
    Shana

    J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

  2. 3
    Maëliss Doula

    Merci beaucoup pour cet article! Je trouve que trop souvent on résume l’approche Montessori au matériel, et là, tu rappels justement les vrai fondamentaux: le regard sur l’enfant, notre travail sur nous même,…

    Tout un chemin!

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Je suis bien d’accord avec toi ! La pédagogie Montessori va bien au delà d’un matériel spécifique ! 😉
      Les fondamentaux résident dans l’invisible… Nous et ce qu’on apporte à l’enfant, la manière dont on pense son environnement, la façon dont on l’accompagne au quotidien…
      Comme tu le soulignes : tout un cheminement…
      Merci pour ce commentaire,
      A bientôt;
      Charlotte.

    • 8
      Enfance Joyeuse

      Complètement d’accord avec vous ! C’est bien plus qu’une liste de matériel. C’est une philosophie de vie, une manière d’être et de faire auprès de son enfant ! Une pensée éducative à part entière 😉
      Merci pour ce commentaire,
      À bientôt,
      Charlotte.

  3. 9
    WorkingMutti

    J’aime beaucoup ton approche de la méthode Montessori 🙂 . J’ai acheté des cahiers d’activité Montessori et parfois mes fils ont du mal à accrocher alors qu’ils demandent leurs cahiers d’activités plus classiques. Je pense que plus que la méthode étape par étape, ce qui marche c’est plus la philosophie autour.

    • 10
      Enfance Joyeuse

      Parfaitement d’accord avec toi ! Ce n’est pas tant le support qui compte mais la philosophie qui accompagne ce que l’on propose à son ou ses enfants !!
      Nous partageons la même vision de l’éducation Montessori 😉
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *