« Mon enfant de deux ans parle peu, est ce grave ? »

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je vais répondre à la question de Camille. Elle est maman d’un garçon de 28 mois. Elle m’expliquait qu’il parlait très peu. Il ne dit que quelques mots, une dizaine. Camille est donc inquiète car son neveu du même âge parle très bien. Je vais donc lui répondre maintenant ↓ 

acquisition parole langage

Alors pour commencer, j’aimerai rassurer Camille. Il n’y a pas de normes concernant le développement des enfants. Il y a seulement des indicateurs. Chaque enfant est unique. Il n’est donc pas nécessaire de comparer le développement de son enfant au regard d’autres enfants de son âge. Peut-être que votre neveu a un vocabulaire plus riche mais ça ne veut pas dire que Noah, votre fils, a « un retard » quelconque. Chaque enfant a son propre rythme. Et puis, si vous regardez bien, je suis sure que Noah fait des choses que votre neveu ne fait pas. Pourquoi? Car chaque enfant a un attrait pour tel ou tel aspect de son développement plus marqué en fonction de la période dans laquelle il est. Généralement, les enfants qui parlent peu à tel moment sont des enfants très moteurs et inversement. Donc, même si Noah parle peu, il n’est pas nécessaire de le comparer à son cousin car il fait certainement d’autres choses que ce dernier ne fait pas. 😉 

Je vous conseille toujours de vous baser sur votre enfant et sur les observations que vous pouvez en faire. Avez vous observé des difficultés langagières marquées chez Noah? Avez vous observé s’il est frustré de ne pas parler? Ou êtes vous seulement inquiète au vu du développement de votre neveu? Je pense qu’il faut s’attarder sur cette question. Je sais que ce n’est jamais évident en tant que maman que de se focaliser uniquement sur ce que l’on voit de son enfant. Les parents ont souvent tendance à vouloir se rassurer en étant sûrs que le développement de leur enfant est « dans les normes ». Donc votre question est tout à fait légitime. En revanche, je pense donc qu’il est important d’observer votre enfant. Si vous trouvez que ce peu de vocabulaire freine ou frustre votre enfant, alors je vous conseille de lui faire des propositions adaptées. En revanche, si vous n’observez rien de tout cela, il se peut que ça soit uniquement une crainte de votre part mais pas un besoin de votre enfant. J’ai conscience que ce n’est pas toujours évident de distinguer ses peurs avec nos réelles observations. C’est un travail de longue haleine. Mais, en vous remettant toujours en question, vous pourrez apporter des solutions adaptées à votre enfant. Cette question là n’est donc pas anodine. Elle vous permettra de trouver vos propres clés ! 😉 

Pour accompagner un enfant dans l’acquisition d’un vocabulaire plus riche, je vous conseille donc plusieurs choses. 

  • Ne lui parlez pas en langage bébé.

Si vous souhaitez qu’il ait du vocabulaire, il faut lui en donner les moyens. Parlez lui donc normalement 🙂 Ce n’est pas grave d’utiliser des mots « bébés ». En revanche, privilégiez autant que possible un vocabulaire normal et adapté à votre enfant. 😉

  • Solliciter de manière adaptée son enfant. 

On a souvent tendance à dire que comprendre un enfant aux moyens de ses gestes ne l’aide pas à acquérir le langage. Je suis à moitié d’accord. Il faut différencier deux cas selon moi.

Le premier c’est un enfant qui sait parler mais qui ne le fait pas. Il utilise uniquement ses gestes pour se faire comprendre. Dans ce cas précis, répondre à sa demande après lui avoir demandé de la formuler oralement a du sens à mes yeux.

En revanche, si l’enfant n’a pas encore les capacités de s’exprimer, il me parait difficile de l’obliger à dire le mot avant de répondre à sa demande. Pourquoi? Car c’est demander quelque chose d’impossible à votre enfant. Quand il ne sait pas faire, il ne peut pas faire. C’est comme si je vous demandez de faire le grand écart alors que vous n’êtes absolument pas souple ! Vous n’y arriveriez pas. Pour votre enfant, c’est pareil 🙂 Il faut donc faire attention à la manière dont on l’accompagne 🙂 A vous de juger si c’est une question de facilité pour votre enfant de ne pas parler ou s’il n’en a juste pas encore la capacité 🙂 Se sont deux choses totalement différentes 🙂

  • Utilisez des livres pour enrichir son vocabulaire.

Les livres pour enfants sont fabuleux dans l’enrichissement du vocabulaire des touts petits. De plus, ils peuvent devenir un réel support d’échanges. L’apprentissage de la langue se fera donc de manière « ludique ». Je vous explique tout l’intérêt des livres dans un précédent article.

Voici donc quelques conseils pratiques pour favoriser l’apprentissage langagier. Camille, pour répondre clairement à votre question: il n’y a rien de grave au fait que votre enfant ne parle pas à deux ans. Tout est une question d’approche à mon sens. Déjà, il parle car il dit quelques mots 😉 Et puis ensuite, il n’est peut-être pas dans cet apprentissage à ce moment là de sa vie. Cela viendra avec le temps, ne vous inquiétez pas. Peut-être qu’il est simplement en train d’emmagasiner beaucoup de vocabulaire et qu’il parlera d’un coup? On ne peut pas encore le dire mais en tous cas, je pense qu’il est trop tôt pour s’inquiéter de quoi que se soit. Je suis certaine qu’il est simplement en train de faire d’autres acquisitions à l’heure actuelle. 

Et voilà, cet article est terminé. J’espère qu’il vous aura été utile. Si vous avez des questions ou que vous vivez la même chose chez vous, n’hésitez pas à me les poser en commentaires 🙂 

A bientôt, 

Charlotte.

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Maman chamboule tout

    Bébé Lu n’en est pas encore à l’apprentissage du langage mais je me rappèlerai de tes conseils et j’essaie depuis qu’il est tout petit de lui parler le plus possible avec le vocabulaire adapté !
    Si ça peut rassurer cette maman, j’ai parlé à 2 ans et demi, avant je ne disais que papa et maman, mais depuis personne n’a jamais réussi à m’arrêter 😉

  2. 3
    Caro - Wondermumbreizh

    Une amie adore jouer autour du livre pour donner du vocabulaire à son fils de deux ans et demi, notamment avec des imagier ou des « cherche trouve ». Elle invente des histoires avec les images, le petit en fait autant. Il a beaucoup évolué dans son apprentissage de la langue depuis qu’elle a mis en place ce petit rituel 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *