Tout savoir sur le doudou de votre enfant.

Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Aujourd’hui, je voulais vous parler du fameux doudou ! Appelé techniquement « l’objet transitionnel », quel est son rôle ? A quoi sert-il ? Comment en prendre soin pour qu’il garde tout son intérêt auprès de votre enfant ? Je réponds à toutes vos questions maintenant ! ↓ 

L'objet transitionnel ou le doudou

Entre doudou et objet transitionnel, il n’y a qu’un pas !

Je suis certaine que vous connaissez tous le doudou. Vous savez tous ce qu’est un doudou. Par contre, vous ne savez peut-être pas ce qu’est un objet transitionnel ? Et bien concrètement, c’est la même chose. Mais laissez moi vous expliquer pourquoi on l’appelle comme cela.

Donald Winnicott était un pédopsychiatre et psychanalyste. C’est lui qui a théorisé « l’objet transitionnel ». (Il a d’ailleurs écrit un ouvrage à ce sujet). En gros, c’est lui qui a expliqué pourquoi les enfants choisissent un doudou et quelle signification ce dernier a pour eux.

Un objet de transition.

Au début de sa vie, l’enfant croit être sa mère. Il vit cette symbiose de manière totale et absolue. En grandissant, il élabore et comprend qu’ils sont deux êtres différenciés.

Bien évidemment, en réalisant cela, il va pouvoir traverser une période d’angoisses. C’est ce qu’on appelle communément l’angoisse de la séparation. L’enfant va pouvoir être angoissé à l’idée d’être séparé de sa maman. Il va alors se demander si elle continue de vivre quand elle s’éloigne mais si lui aussi continue de vivre en son absence.

Et c’est là que le doudou, l’objet transitionnel, fait souvent son apparition. Il va permettre à l’enfant de faire la transition entre ces deux moments. Il vient habiter l’espace et le temps qui séparent la mère et l’enfant.

Cet objet n’est pas dedans. Il n’est pas dehors. Il est entre les deux : entre lui et sa mère.

Sa première possession.

Donald Winnicott expliquait que l’enfant projette alors sur son doudou tout ce qui se joue en lui. Cet objet transitionnel va devenir sa « première possession non moi ». Attendez, ne perdez pas patience, je vous explique simplement ce que cela signifie.

L’objet transitionnel, le doudou de votre enfant, devient la première chose qu’il possède. Il n’est qu’à lui. Rien qu’à lui.

Ainsi, il va pouvoir le jeter au sol en cas de colère ou bien le serrer fort en votre absence.

Un doudou qui a du sens.

Votre enfant va alors faire vivre son doudou. Ce qui compte finalement ce n’est pas tant l’objet en lui-même (une peluche en girafe ou en éléphant) mais bien la manière dont votre bébé va l’investir.

Il va se l’approprier petit à petit. Il va lui permettre d’accepter la réalité que vous n’êtes pas en fusion et que vous êtes bel et bien différenciés.

Il faut savoir que certains enfants n’investiront jamais de doudou. Certains vont sucer leur pouce ou leur tétine. D’autres se caresseront les cheveux. Ici, on parle alors de « phénomène transitionnel ». Il s’agit du même concept sauf que l’enfant n’investit pas un élément extérieur. Le phénomène transitionnel aura le même but que le doudou : vous faire vivre en votre absence.

Mais comment traiter ce doudou ?

Qui n’a pas déjà eu l’envie de jeter le doudou à la poubelle tellement il était abimé ou qu’il sentait mauvais ? Je comprends vos envies cependant je vous déconseille très fortement de passer à l’acte. Votre enfant a BESOIN d’avoir ce doudou. Et il en aura besoin pendant longtemps.

Je vous conseille donc d’embarquer le doudou dans tous vos déplacements. Il n’est pas conseillé de prendre un doudou « crèche » ou « nounou ». Votre enfant s’attache à un seul objet. Parfois il le fera grâce à l’odeur ou bien grâce à sa texture. Qu’importe ! Ce doudou a élu grâce dans son coeur.

Il est important également de réaliser que ce doudou se rechargera quand vous, vous vous retrouverez. Il viendra en renfort en votre absence (la nuit, quand l’enfant est confié…) mais il perdra de sa valeur quand vous serez là.

Je sais qu’on a souvent tendance à vouloir une doublure pour ce doudou. Pour information, il est probable que votre enfant soit attaché à ce doudou là. Et aucun autre. Même s’il aura la même allure, il n’aura pas le même vécu. Et ca pourrait faire la différence pour votre enfant. En revanche, on ne sait jamais, n’hésitez pas à en acheter deux au cas où l’un soit égaré. Il se peut que votre enfant accepte la doublure…

Je vous invite également à laisser votre enfant investir ce doudou comme bon lui semble. S’il a envie de le jeter au sol, qu’il le fasse ! S’il a envie de le mordiller, c’est son choix. Il est important que cet objet (qui est sa première possession) puisse lui permettre de vivre toutes les émotions qu’il traverse.

Il se peut aussi que votre enfant n’investisse aucune « peluche » et que vous ressentiez pourtant qu’il en a besoin. Dans ce cas là, n’hésitez pas à lui proposer un lange avec votre odeur. Pour se faire, vous pouvez dormir avec. Il aura votre odeur. Pour les bébés allaités au sein, cela peut être facilitant.

Doudou ou peluche ?

Vous l’aurez donc compris, il y a une sacrée différence entre la peluche qui est dans le coffre à jouets et le doudou investi par votre enfant. Ils n’ont rien à voir. Le doudou est chargé d’affects ! L’enfant l’investit émotionnellement !

Contrairement à la peluche classique, le doudou de l’enfant lui permet de faire la transition entre le connu et l’inconnu. Elle lui facilitera la transition et lui permettra de nombreuses élaborations mentales.

A quel âge mon enfant s’en séparera ?

Il n’y a aucune règle ! Certains enfants se désinvestissent de leur doudou vers trois ans alors que pour d’autres ce sera bien plus tard (7/10 ans). Rappelons également qu’il y a plein d’adolescents qui gardent leur doudou avec eux au moment du sommeil. Même si ça peut prêter à sourire, cela permet surtout de mettre en avant la fabuleuse capacité d’adaptation qu’ont eu ces enfants (qui ont grandi depuis) pour s’adapter à cette nouvelle réalité qui leur était difficile à accepter auparavant. Le doudou pourra toujours garder cet aspect rassurant.

Je vous conseille de toujours le laisser à disposition de votre enfant aux moments charnières de sa vie. Il peut donc s’agir de déménagements ou de périodes particulièrement angoissantes pour lui ou simplement nouvelles. Je pense également que garder son doudou la nuit peut être très important pour les enfants.

Certains bébés en ont besoin à tous les temps de la vie : repas, douche, sorties au jardin… Pour des raisons d’hygiène que nous, adultes, voyons, nous ne pouvons pas toujours accepter la présence du doudou. Je vous invite cependant à toujours chercher une solution de compromis. Est ce que le doudou peut rester pendant le repas sur une chaise à côté de l’enfant ? Ainsi, il ne sera pas recouvert d’aliments mais votre enfant sera tout de même rassuré. Là encore, il nous revient de nous questionner sur la limite que l’on pose : est ce pour notre confort d’adulte ? Ou est ce réellement justifié ?

Concernant l’entrée à l’école, nous savons tous qu’il est bien souvent interdit aux enfants d’emmener leur doudou en classe. Ainsi, il sera important de vous renseigner en amont pour prévenir votre enfant. Et puis, il est ensuite possible de trouver une place toute particulière dans le sac de votre enfant pour son doudou. De cette manière, il saura qu’il est tout à côté au besoin et qu’il pourra le retrouver pour sa sieste par exemple.

Voilà ! Vous savez tout sur le doudou ! Et chez vous ? Comment ça se passe ? Doudou partout et tout le temps ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Tout savoir sur le doudou de votre enfant.

16 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Emilie

    Il s’appelle Baba, c’est un koala et il l’aime avec passion. Ce doudou je l’ai choisi avec soin quand j’étais enceinte et je suis très heureuse qu’il soit l’élu.
    Avec les années ils se sont « multipliés » car son rêve secret chaque Noël est d’en trouver un nouveau au pied du sapin. Il a 7 ans…il en a 7 🙂 du plus pourri au plus neuf. Il dort avec toute sa tribu.
    Plus jeune il a fallu un peu limiter le champs d’action du doudou qui avait tendance à « faire » ou « dire » tout ce qui était interdit…

    • 2
      Enfance Joyeuse

      C’est vraiment une jolie histoire celle de tous ses doudous qui viennent compléter la tribu au fil des années qui passent… Merci de la partager ici avec nous.
      En tous cas, tu as dû être ravie de voir que le doudou choisi avec amour et soin est finalement devenu l’élu de son coeur. 😉
      Merci pour cet échange ! Tu nous montres bien à quel point le doudou est précieux… Même pour les « bêtises » 😉
      A bientôt,
      Charlotte.

  2. 3
    Dinette et Paillettes (Maman Pétille)

    Team doudou ici aussi… et on les trimballe de partout…
    Par contre, deux cheminements totalement différents…
    Alors que Cracotte a vacillé entre plusieurs doudous jusqu’à ses 1 an et demi avant d’en choisir un (tout autre) et de ne plus le quitter… Paupiette a très tôt jeté son dévolu sur un doudou en particulier.

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Ton témoignage nous montre bien qu’en matière de doudou, il n’y a aucune règle en la matière 😉
      #Teamdoudou !
      A bientôt et merci pour ton passage ici !
      Charlotte.

  3. 5
    Allegretto

    J’approuve ! Chaque enfant a son histoire… Mon ainé l’a gardé jusqu’à ses 7 ans, il en a eu besoin particulièrement quand il s’est fait opéré de l’appendicite. Depuis, c’est passé. Mon cadet (8 ans) en a toujours un, et pour lui c’est vraiment comme tu dis : il projette tout sur lui ! Son agressivité, sa tendresse, il le suce et le ressuce. Il le place sur l’escalier quand il va à l’école pour être sûr de le retrouver en rentrant. Il a vraiment une place importante ! Pour le dernier c’est moins fusionnel mais il le réclame à chaque frustration. Ce matin, j’ai refusé de le prendre pour qu’il aille dans la voiture. Je ne sais pas pourquoi… je n’y mis opposerai plus je crois ! Merci en tous cas de nous aider à y voir plus clair dans les affects de nos enfants.

    • 6
      Enfance Joyeuse

      Merci à toi pour ce gentil mot… Et pour ce partage !
      Ton témoignage montre bien que chacun utilise son objet transitionnel à sa propre manière ! Il peut être là dans les bons comme les mauvais moments et pour un temps… indéfini 😉
      A très bientôt,
      Charlotte.

  4. 7
    Famille Plume

    Ah le doudou ! Ici il est encore super important pour ma grande de 4 ans et évidemment pour sa petite sœur de 1 an et demi. Elles ont pratiquement le même et c’est drôle de voir que pour la grande c’est odeur + texture alors que pour la petite c’est juste la texture qui compte. L’une et l’autre trifouille les oreilles de leur doudou pour s’endormir.
    Par contre, je ne peux pas me résoudre à les laisser dormir avec un doudou sale ! Donc elles en ont deux chacune et je les lave à tour de rôle. La grande me demande même de le laver quand il commence à sentir pas bon.

    • 8
      Enfance Joyeuse

      C’est vraiment super que tu aies pu observer tout ça et proposer à tes filles un roulement niveau lavage qui vous conviennent à toutes 😉
      Comme quoi, certains enfants seront attachés à l’odeur et/ou la texture et que ça, c’est vraiment une histoire qui leur est personnelle ! Car tes filles ont quasiment le même doudou et pour autant, elles ne l’investissent pas de la même façon 😉
      Merci beaucoup pour cet échange,
      A bientôt,
      Charlotte.

  5. 9
    Maman Chamboule Tout

    Mon fils a mis beaucoup de temps à s’attacher à un doudou. Je crois que ça a longtemps été moi son doudou. Maternage proximal et allaitement oblige, nous étions tout le temps ensemble. Et même lorsqu’il a commencé la crèche il ne s’est pas attaché a un doudou en particulier. Il a réellement commencé à en avoir un vers 18 mois. J’ai eu l’impression qu’il cherchait à faire comme ses copains de crèche. Je sais que dans certaines cultures les enfants n’ont pas besoin de doudou car ils sont en continue avec leur maman…

    • 10
      Enfance Joyeuse

      C’est totalement vrai. Dans certaines cultures, l’objet transitionnel n’existe pas car les bébés ne sont pas séparés de leur mère donc… Le doudou n’a pas trop de sens 😉
      Je pense que tu as bien observé la situation concernant ton fils. Son « doudou », ses premiers temps de vie, c’était certainement toi. Il n’avait tout simplement pas besoin d’en investir un car tu étais avec lui <3
      Peut être que ce doudou auquel il s'est attaché plus tardivement aura du sens et qu'il continuera à s'y attacher en grandissant 🙂
      A bientôt,
      Charlotte.

  6. 11
    Julia - Et maman tu deviendras

    Ici c’est Trompi, un doudou éléphant que j’adoooore et que Charlie a depuis sa naissance.
    Elle l’aime de plus en plus en grandissant. C’est adorable de la voir lui faire des câlins.
    Par contre tu vois, elle en a deux… Un à la maison et un chez la nounou. Je n’avais pas pensé à l’investissement d’un seul objet.
    Merci pour cet article très détaillé sur le doudou, j’ai adoré Charlotte !

    • 12
      Enfance Joyeuse

      Je suis ravie que cet article t’ai plu ! Tu sais c’est pas grave du tout qu’elle ait deux doudous ! C’est souvent conseillé d’en avoir qu’un car les enfants ont parfois du mal à investir les deux car ils n’ont pas le même vécu ! Mais si Charlie s’est attachée aux deux, alors l’essentiel c’est que ça lui aille 😉
      J’imagine que ça doit être vraiment mignon de l’observer faire avec son Trompi 🙂
      A très bientôt,
      Charlotte.

  7. 13
    3 kleine grenouilles

    Merci pour cet article très intéressant ! Pour notre petite, nous avions profusion de doudous disponibles, entre ceux qui lui avaient été offerts pour sa naissance et ceux non utilisés des deux grands. Il y en avait vraiment des superbes… et finalement, elle a jeté son dévolu sur un petit chat qui était un cadeau de Happy Meal de Macdo… Mais elle a eu raison car c’est un tout petit doudou qui tient bien dans son main et dans sa bouche. Il était là à chaque rv médical, à chaque passage à l’hôpital, un vrai réconfort.
    Par contre, j’ai réussi à en avoir deux autres identiques et tous les dix-quinze jours, je le remplace par un propre, ce qui ne semble pas la gêner (ils ont tous l’air usé et mâchouillé).

    • 14
      Enfance Joyeuse

      Haha ! La magie des enfants ! Le petit chat Happy meal ! Cette peluche devait être parfaitement adaptée à son besoin, à la taille de sa main comme tu l’as observé 🙂
      C’est super que tu puisses avoir des « doublures » et les faire tourner. Et c’est génial qu’elle accepte ! Vous avez trouvé votre fonctionnement, celui qui vous va bien.
      Ce doudou est certainement précieux et chargé d’affects pour elle.
      Merci pour ton partage !
      A bientôt,
      Charlotte.

  8. 15
    Charlotte

    Les doudous à la maison ont une place très particulière dans le coeur de mes garçons. Ils les ont choisi quand ils étaient bébé. Il y a Gigi, une girafe qui n’arrive plus à tenir son cou droit, qui a le bout de sa queue et ses oreilles mordillées… Elle reste dans le lit de mon fils de 8 ans qui la descend quand il a un petit coup de mou. Puis, il y a Doudou Dragon qui protège mon petit garçon de 6 ans contre différents monstres et sorcières. Doudou Dragon reste aujourd’hui dans le lit la journée mais il est bien calé contre le coeur de Gabriel la nuit. Et enfin, nous avons Nanain : un petit lapin portant une capuche d’ours et qui a cette fâcheuse manie de jouer à cache à cache, surtout le soir ou au moment de partir. Il n’ y a pas si longtemps, Nanain accompagnait mon petit de 5 ans absolument partout, et aujourd’hui, il ne va plus à l’école et reste à la maison. Après l’école, ils se retrouvent. Raphaël plonge son nez dans Nanain et lui fait un très gros câlin. J’avoue que moi-même, j’aime plonger mon nez dans Gigi, Doudou Dragon ou Nanain, sentir l’odeur de mes garçons.

    • 16
      Enfance Joyeuse

      Merci infiniment pour votre partage !
      C’est vrai que les doudous sont chargés d’odeur qui rassurent les enfants mais cette même odeur a de quoi vous plaire à vous aussi ! L’odeur de vos garçons… <3
      Un vrai condensé sur Gigi, Doudou Dragon et Nanain !
      En tous cas, ces doudous ont l'air d'avoir toute leur place dans le coeur de vos enfants et au sein de votre famille et c'est magique à lire !
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *