Les différentes phases de l’accouchement.

Bonjour à tous ! Comment allez vous ? Aujourd’hui j’ai envie de parler avec vous d’un sujet un peu « technique ». Qu’est ce qui se passe réellement durant une naissance ? Quelles sont les phases d’un accouchement ? Je pense sincèrement que si on sait ce qui se passe dans notre corps à ce moment là, on peut être plus à même d’écouter ses ressentis le jour J. Alors, prêts ? C’est parti ↓

Quelles sont les différentes phases de l'accouchement ?

Le début du travail : la phase de latence.

Beaucoup de femmes s’interrogent sur le début du travail. Quand est-ce que ça arrive ? Comment être sure qu’il s’agit bien de notre accouchement ? Pour répondre à ces questions, je vais vous présenter ce qu’il se passe dans le corps d’une femme en début du travail.

Déjà, il est important de savoir que cette phase de l’accouchement peut être très longue comme très courte. Il n’y a pas de règle. Pourquoi ? Car chaque femme et chaque corps sont uniques.

Au niveau des contractions, elles seront tout d’abord irrégulières. Cela veut dire que leur fréquence (toutes les X minutes) et leur durée (tant de minutes) varieront. Certaines femmes observent même une pause de plusieurs heures entre les contractions.

Durant ces contractions, votre col s’effacera et commencera à se dilater mais seulement de quelques centimètres. De son côté, votre bébé commencera sa descente notamment s’il est placé haut. Il va venir se positionner juste au dessus de l’entrée de votre petit bassin. Bref, ces contractions, généralement non douloureuses, entament le travail !

Le conseil que je pourrai vous donner : ménagez vous et gardez votre énergie. La douleur devrait être supportable, du moins au début de cette phase de latence. Niveau douleur, les femmes parlent d’une sensation de règles douloureuses ou de « coliques ».

La phase active de l’accouchement.

Maintenant, vous allez être sure d’être en travail ! Les contractions seront plus régulières et plus longues. Elles pourront durer environ 45/60 secondes. Et elles reviendront d’abord toutes les 8 minutes, puis toutes les 5 minutes, 4, 3 minutes… Contrairement à la phase de latence, vous ne pourrez pas continuer vos activités et vous ménager. Quand vous ressentirez une contraction, vous ne pourrez plus continuer vos activités comme vous pouviez le faire auparavant.

Certaines femmes disent ressentir une douleur à différents endroits. Là encore, pas de règle unique et universelle ! Certaines femmes se plaindront de leur bas ventre, du bas de leur dos ou bien d’inconfort entre leurs cuisses.

Généralement, c’est durant cette phase que vous devriez partir à la maternité. Bien sur, fiez vous à ce qui vous aura été dit en amont par les professionnels qui ont réalisé le suivi de votre grossesse. D’ailleurs, n’hésitez pas à les appeler pour expliquer ce que vous vivez. Enfin, quand je dis « vous », je pense à votre compagnon de naissance (le papa, la doula…) ! Comme je vous l’expliquais dans un précédent article, il est important que vous n’ayez rien d’autre à penser qu’à vous et vos sensations. Faites travailler votre cerveau primitif et non votre cerveau de la pensée ! Vous n’avez qu’une seule chose à faire : vous connecter à vous-même.

Si vous arrivez à entrer dans cette « bulle » que seules les femmes en train d’accoucher connaissent, alors votre accouchement s’en verra facilité. Vous pourrez vraiment vous connecter à vos sensations et travailler avec votre douleur. Et pas contre elle.

Durant cette phase, la dilatation va progresser. À la fin de la période de latence, vous devriez être (plus ou moins) à 3 centimètres et à la fin de cette période active, votre col sera ouvert quasiment à dilatation complète.

Les phases de l’accouchement : vivre la phase de transition.

Généralement, c’est cette phase là que les femmes redoutent. On l’appelle aussi la « phase de désespérance ». Je ne vais pas vous mentir : la douleur sera bien plus difficile. Mais bonne nouvelle !!! Elle ne dure « que » 30 minutes (en règle générale). Il s’agit de la phase juste avant la poussée. Elle permet à votre col de finir de se dilater et à votre bébé d’arriver jusqu’à vous.

D’ailleurs, certains bébés s’engageront directement dans le bassin alors que d’autres attendront la dilatation complète. Il n’y a, là encore, aucune règle ! Tant que votre bébé supporte les contractions (et vous aussi), tout va bien !

La poussée.

Arrive enfin le réflexe de poussée ! Oui, le réflexe ! Car comme je vous en ai déjà parlé, quand votre bébé appuie sur votre périnée, vous allez ressentir un besoin irrépressible de pousser. Et dans ce sens, la poussée dirigée (« poussez madame, poussez! ») n’a pas trop lieu d’être (dans la majeure partie des cas)…

Durant cette phase, les contractions s’éloignent tout en restant efficaces. Généralement, les femmes vivent cette période comme une libération. L’envie de pousser prend le pas sur la douleur. Parfois, cette douleur revient quand le bébé passe le périnée et la vulve. Certaines femmes parlent d’une sensation de brûlure. En fait, votre bébé relève sa tête pour écarter le périnée, traverser votre vulve et naitre.

Ça y est ! Votre bébé est là ! Pourtant, les phases de l’accouchement ne sont pas totalement finies…

Enfin, vient la délivrance !

Le nom de cette phase vous la connaissez certainement : la délivrance ! Et oui, car après votre bébé, il vous faut mettre « au monde » le placenta.

Cela peut survenir 10 minutes comme plusieurs heures après la naissance. Les contractions que vous ressentirez permettront au placenta de se décoller et de sortir. Généralement, cette phase se fait sans douleur. Vous avez votre bébé tout contre vous et vous profitez. Certaines femmes qui ont eu une déchirure ou une épisiotomie peuvent ressentir des douleurs.

Durant cette phase, vous serez toujours accompagnée d’une sage femme qui s’assurera que le placenta sort bien. Si ce n’est pas le cas, il/elle pourra alors aller le chercher manuellement. Ensuite, elle/il vérifiera qu’il est complet.

Là , ça y est : on peut dire que toutes les phases de l’accouchement sont passées. Vous avez donné naissance à votre bébé. Ce petit être si chaud. Et il ne vous reste plus qu’à continuer de faire connaissance.

Et vous ? Quelles sont les phases de votre accouchement dont vous vous souvenez ? Celles qui vous ont marqué ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Qu'est ce qui se passe réellement dans votre corps durant un accouchement ? Quelles sont les phases que vous allez vivre ? Découvrez vos réponses !

  1. 1
    une mummy

    Ici, phase de latence passée inaperçue tant elle me semblait indolore par rapport à mes règles. Effectivement, j’ai poursuivi ma petite vie normalement. Je contractais d’emblée toutes les 6-7 minutes, de manière très régulière. Durée: 3H.
    La phase active était autrement plus douloureuse, mama! Là j’ai (enfin) percuté que, si, ma fille allait naître! Durée: 1h (mais concentrée sur la douleur, on ne voit rien passer).
    La poussée fut un soulagement sans nom! Obéir à cette merveilleuse force intérieure soulage intensément. J’ai beau avoir eu une épisio, je ne l’ai absolument pas sentie (sur le coup). Durée: 20 minutes.
    La délivrance a été compliquée par cet accouchement trop violent. Le placenta a suivi ma puce immédiatement et les membranes se sont mal décollées. Il a fallu m’appuyer sur le ventre pour forcer le reste à venir. En définitive, c’est la phase qui m’a le plus marquée négativement.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci beaucoup pour ce partage d’expérience !!!
      Ton témoignage met bien en avant que chaque accouchement est unique et différent !
      J’imagine que la phase de « délivrance » reste pour toi la plus difficile…
      Je te souhaite que cette nouvelle naissance qui se profile à l’horizon se passe bien pour vous deux ! 😀
      Charlotte.

  2. 3
    Maman Chamboule Tout

    Je trouve cela primordial de savoir ce qui se passe dans notre corps lors de l’accouchement afin de s’y préparer au mieux.
    J’ai vécu un bel accouchement avec une phase de latence assez longue (plus de 24h) que je n’ai pas prise pour le début de l’accouchement… ça me paraissait trop tôt (plus de 3 semaines d’avance). Et puis après une journée complète de contractions qui ressemblent à du travail j’ai fini par abdiquer et aller à la maternité. 3 h après petit Lu était là !

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Tu as bien fait de t’écouter ! Finalement, même si c’était plus tôt que prévu, tu avais bien analysé la situation 🙂 Et tu as pu faire une grosse partie de ton travail chez toi, ce qui a dû être super appréciable pour toi !
      Merci de partager cela ici avec nous !!!
      A bientôt,
      Charlotte.

  3. 5
    Julia - Et maman tu deviendras

    Mon accouchement a été déclenché à J+6 après terme (bébé était bien au chaud).
    Donc je suis tout de suite passée à la phase active ! J’ai tenu 4h avec des contractions de plus en plus intenses et douloureuses. J’ai demandé la péridurale, elle m’a été posée 45 minutes après ma demande… C’était duuuuur ^^ Je n’ai rien senti et elle a fait effet 20 minutes après. Après la douleur est venue une tout autre sensation : la descente de mon bébé et cette sensation de poussée. C’était étrange et fascinant, je sentais que mon bébé arrivait.
    A dilatation complète, mon bébé était là, prêt à naître d’après l’examen final de la sage-femme. Je n’ai pas senti le réflexe de pousser dû au effet de la péridurale je pense. Alors je me suis mise en position et j’ai poussée, 3 fois, en 10 minutes elle était là ❤

    • 6
      Enfance Joyeuse

      10 minutes de poussée et te voilà avec ton petit bébé dans les bras…J’imagine à quel point c’est un joli souvenir pour toi <3
      C'est super que la péridurale ait pu être bien posée et dosée de manière à ce que la douleur soit réduite mais que tu sentes ta fille descendre.
      Merci pour ton témoignage et à bientôt ! 🙂

  4. 7
    Allegretto

    C’est intéressant de savoir tout ça. La poussée est l’aboutissement de tout le travail et un vrai délivrement pour la maman. Je n’ai jamais trop su reconnaître la phase de latence car j’ai eu des contractions très tôt pour mes grossesses. Et la phase active me paraissait longue à chaque fois.

    • 8
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton témoignage ! En effet, certaines femmes vivent vraiment la poussée comme une délivrance !
      Pour la phase de latence, tu n’es pas la seule à me le dire ! Beaucoup de femmes ont du mal à savoir si oui ou non c’est bel et bien le début du travail 😉
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *