Débuter la diversification alimentaire.

Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous retrouver pour ce nouveau billet! Aujourd’hui, on va parler de la diversification alimentaire. Certains parents ne savent pas toujours comment la débuter. Je souhaitais donc vous donner quelques pistes.  Les repères que je vais vous donner ne s’appliquent pas toujours pour les parents ayant choisi la diversification menée par l’enfant (DME). Dans tous les cas, si vous avez des questions, on se retrouve en commentaires 😉 Allez, c’est parti ! ↓

diversification alimentaire

Comment savoir si je dois commencer la diversification alimentaire?

Cette question, on me l’a beaucoup posé. Certes, il y a des repères au niveau de l’âge de votre enfant. En revanche, je vous conseille d’écouter les conseils de votre pédiatre (qui connait votre bébé individuellement) mais également de vous baser sur vos observations. Vous allez observer différents signes chez votre enfant qui vous montreront qu’il est certainement prêt pour la commencer. Un enfant qui pleure à la fin de son biberon ou qui se réveille subitement la nuit pour manger est peut-être un enfant pour qui le biberon ou la tétée n’est plus suffisant(e). Un enfant qui va venir s’intéresser au contenu de votre assiette ou participer à vos temps de repas avec beaucoup de plaisir et d’observation, est peut-être un enfant prêt à la débuter également. Il y a plusieurs signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Si vous pensez que votre bébé est prêt, n’hésitez pas à consulter pour avoir le feu vert de votre médecin et qu’il vous donne des conseils pour procéder à la diversification alimentaire.

A quel âge puis-je la débuter?

L’organisation Mondiale de la Santé préconise l’allaitement exclusif jusqu’au 6 mois de l’enfant. En revanche, certains enfants sont prêts plus tôt pour débuter la diversification alimentaire. Pour d’autres, ce sera plus tard. Il est également recommandé de la débuter plus tard pour les enfants ayant un terrain allergique. De manière générale, les pédiatres la préconisent entre 4 et 6 mois. Je tiens cependant à préciser que chaque enfant est unique. Basez vous sur vos observations. Si votre enfant débute la diversification plus tard, il n’y a pas de contre indication si ça lui convient et à vous aussi.

Comment faire pour diversifier les repas de mon enfant?

Au début, on préconise aux parents de proposer des petites quantités de purée à leur enfant. Je rappelle que si vous avez choisi la DME, cela ne sera pas exactement pareil. Il est important d’introduire un aliment à la fois afin de respecter la fragilité de la flore intestinale de l’enfant et repérer tous signes éventuels d’allergie. Au moindre trouble (diarrhée, refus de l’enfant…), je vous conseille d’arrêter et de consulter votre médecin. Généralement, il est conseillé de débuter avec des légumes. Il sera privilégié les légumes comme la carotte qui a un goût sucré et qui est peu allergisant ou bien les légumes verts peu fibreux (haricots verts, épinards, courgettes…). Ces légumes doivent être préparés un par un. Vous pouvez les cuire à l’eau et les proposer à votre enfant sous forme de purée lisse. Ensuite, les pédiatres recommandent d’introduire des fruits. Il n’y a pas d’ordre préférentiel mais les kiwis et les fruits exotiques ne sont pas recommandés avant la première année de l’enfant. Ensuite, vous pouvez introduire des viandes, poissons et les oeufs. Ils apportent des protéines, du fer et des acides aminés essentiels à la croissance de l’enfant. Généralement les parents ne privilégient pas tel ou tel poisson ou telle ou telle viande en premier mais les abats et la charcuterie ne sont pas recommandés en premier lieu. Les oeufs doivent être consommés durs. Pour débuter la diversification alimentaire, je vous conseille de commencer par ces types d’aliments là (légumes, fruits, viandes et poissons). En grandissant, l’enfant introduira les produits laitiers ainsi que les féculents. Ici, je tenais à vous donner des conseils pour la démarrer.

Quand votre purée lisse sera prête, proposez la à votre enfant. Au début, il va certainement téter la cuillère. Il gardera le réflexe de succion. Il peut ne prendre qu’une ou deux cuillères pour commencer. Ne le forcez pas à en prendre plus. Chaque enfant a son rythme. Concernant cette cuillère, je vous conseille de la prendre en plastique et en petit format (idéale pour débuter la diversification). Certains enfants vont vite se lasser de cette cuillère et vont réclamer leur biberon ou la tétée. Il faut savoir qu’avec le biberon ou votre sein, l’enfant gère lui même le débit. Avec la cuillère, il doit attendre que vous lui donniez. Ainsi, si au bout d’une cuillère votre enfant réclame le lait, vous pouvez refaire un essai après la prise du biberon ou de la tétée. Une fois qu’il aura déjà bien mangé, l’attente entre chaque cuillère devrait être plus facile à gérer pour lui.

Voici donc les conseils que je souhaitais vous donner si votre enfant débute la diversification alimentaire. Les règles d’or sont donc d’introduire un aliment à la fois, de réaliser une progression lente et de toujours observer les signes de son enfant.

Et vous? Comment avez-vous débuter la diversification alimentaire? Avez-vous d’autres conseils à donner aux mamans qui se posent la question? 🙂

enfance joyeuse

diversification alimentaire

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Julia Boutléroff

    Merci Charlotte pour cet article, bien utile quand on connaît le peut d’informations disponibles sur le sujet !
    Pour compléter, quand et comment faut-il introduire les aliments en morceaux ? Mon fils a 10 mois et je lui fait goûter des morceaux de fruits ou de fromage par exemple, mais je ne sais pas quand et comment passer à l’étape supérieure. Merci ! 🙏🏼

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Bonjour Julia & merci pour ton commentaire !
      Certains parents ont choisi la DME, le principe est de donner uniquement des morceaux des le début de la diversification alimentaire. Du coup, l’enfant ne passe par l’étape purée ! Dans ce sens, il n’y a pas vraiment d’âge pour commencer les morceaux car l’enfant est en capacité de les gérer dès le début de la diversification (6 mois environ).
      En revanche, il y a des règles à suivre. Il faut que les morceaux soient suffisamment gros pour que l’enfant puisse les tenir en main. Ainsi, il croquera le bout qu’il sera en mesure d’avaler. On a tendance à couper des petits bouts mais il est recommandé de laisser des gros morceaux pour justement éviter les fausses routes.
      Si tu souhaites commencer les morceaux, je te conseille donc de passer par cette étape là. Laisse à ton fils la possibilité de saisir lui même la carotte par exemple que tu auras coupé en deux pour lui permettre de faire une première expérience des morceaux.
      En gros, pour donner des morceaux, il est recommandé d’attendre que l’enfant puisse saisir lui même sa nourriture et la porter à sa bouche. Si tel est le cas, propose lui cette expérience. Les aliments doivent être coupés suffisamment gros (mais pas trop pour qu’il puisse les porter en bouche) et être tendres pour que l’enfant puisse les couper avec ses petites dents 😉
      J’espère t’avoir aidé 😉
      Si tu as besoin d’autres conseils, n’hésite pas à m’écrire par message 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *