Confier son bébé à une baby-sitter.

Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour ce nouvel article ! Dans la vie d’une famille, il y a souvent un moment où les parents se sentent prêts à confier leur enfant. Parfois, un membre de leur famille est disponible. Parfois, ce n’est pas le cas. De là, le couple peut se lancer à la recherche d’une baby sitter. Mais comment faire pour le confier le jour J ? Je vous donne quelques conseils. ↓

trouver sa baby sitter

Où chercher sa baby sitter ?

Bien évidemment, cette question est primordiale ! On ne confie pas son enfant à la première personne qui passe. Mais alors, comment trouver la perle rare ?

La première des choses à faire, à mon sens, est de voir si dans votre entourage un couple d’amis est ravi de sa baby sitter. Peut-être que cette dernière serait disponible pour prendre soin de votre enfant ? Et puis, de votre côté vous serez également rassurés de savoir que c’est une personne de confiance.

Il y a également tous les sites en ligne. Il y en a énormément ! Je vous conseille le site de Nounou top. Il est entièrement gratuit pour vous et les candidates. Vous n’avez alors plus qu’a poster votre annonce avec vos besoins et attendre que les personnes postulent. Seul inconvénient, vous devez donner rendez vous directement aux personnes via le site. Si vous souhaitez donner votre numéro, il faudra payer le site. C’est le point noir. Pour le reste, vous avez accès aux profils et pouvez communiquer via la boite de messagerie avec tous les candidats autant de temps qu’il vous est nécessaire.

Vous trouverez également des agences. Elles s’occupent de trouver une baby sitter disponible pour vos besoins. Elles se chargent également du recrutement. Mais elles sont, bien évidemment, payantes.

L’entretien.

Je sais que ce n’est pas toujours facile de mener un entretien avec une personne que l’on ne connait pas. On est pas toujours à l’aise avec ce format là. En revanche, je pense que ce genre de rendez-vous est indispensable pour que vous soyez confiants le jour J.

Que demander lors de cet entretien ? Il y a plusieurs choses qui me semblent indispensables à aborder. N’hésitez pas à vous faire un petit post-it avec les choses qui vous tiennent à coeur pour ne pas les oublier. Bien sur, vous pouvez mener cet entretien avec votre conjoint(e) et votre enfant si vous souhaitez observer les réactions de la candidate (ou du candidat). A vous de voir comment vous souhaitez mettre en place ce rendez vous !

Il me parait important de parler de vos besoins. Est ce qu’il s’agit d’une garde ponctuelle ? D’une garde régulière ? Votre but est de trouver une personne qui pourra répondre à votre demande. Ainsi, si le candidat n’est disponible que ponctuellement et que ça ne vous correspond pas, vous pourrez vous concentrer sur d’autres profils. Bien sur, n’hésitez pas à poser ces questions en amont via vos échanges téléphoniques ou mails.

Bien sur, il me semble nécessaire d’aborder la question de l’expérience. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire que votre baby sitter soit formée à un métier spécifique de la petite enfance. En revanche, il peut être intéressant qu’elle ait déjà de l’expérience auprès d’enfants de l’âge du votre. Si cela vous rassure, n’hésitez pas à la mettre en situation. Par exemple, vous pouvez lui demander : et si mon enfant se blesse, que faites vous ? Ainsi, vous pourrez voir si ses réponses vous conviennent. Vous avez le droit de poser ces questions. Il s’agit de votre enfant. Même si la confiance prendra du temps à s’instaurer, ce qui est normal, vous avez le droit de vous rassurer avec toutes les questions qui vous semblent importantes.

N’hésitez pas à lui demander non plus si elle a des diplômes spécifiques. Je pense notamment aux premiers secours. Dans tous les cas, je pense qu’une jeune baby sitter sans expérience n’est pas à exclure de vos recherches. Il se peut que vous ayez un bon feeling et que vous sentiez cette personne très compétente. A vous de voir quel profil vous souhaitez privilégier.

La question du contrat et du prix de l’heure est important à discuter. Il faut, à mon sens, que vous soyez au clair avec cela pour que votre relation se passe bien.

N’hésitez pas non plus à parler des règles qui vous semblent importantes. Vous pouvez, par exemple, lui dire si vous acceptez ou non qu’elle regarde la télévision quand votre enfant dort. Et puis, bien sur, répondre aussi à ses questions. Vous pouvez donc penser un temps de questions pour elle à la fin de l’échange.

A la fin de l’entretien, ne vous sentez pas obligés de lui dire si oui ou non elle est retenue. Il se peut que vous ayez des questions à aborder avec votre conjoint. Il se peut aussi qu’il y ait d’autres candidats potentiels. Il serait peut être agréable pour elle de savoir une date approximative à laquelle elle aura votre réponse. Cela lui permettra alors d’accepter ou de refuser d’éventuels baby sitting entre temps. 😉

Le jour J.

Pour ma part, j’ai toujours proposé aux parents de me rendre à leur domicile avant le premier jour de garde. Il me semble important que l’enfant me rencontre et qu’on passe un temps de jeux tous ensemble. C’est un premier contact qui me tient à coeur et que je pense indispensable pour les enfants. Parfois, ce n’est pas possible. Ainsi, vous serez amenés à vous revoir le jour J.

À ce moment là, il me semble important de prendre le temps de discuter autour des besoins de votre enfant. N’hésitez pas à lui donner toutes les informations que vous jugez utiles. Je vous mets juste en dessous une fiche pratique pour la baby sitter. Elle peut vous permettre de laisser une trace écrite à la nounou avant de partir. Elle pourra alors s’y référer en cas de besoins.

fiche pratique baby sitter

N’oubliez pas de laisser vos numéros de téléphone et de noter ceux des urgences, juste au cas où. La première fois que vous allez partir, ça ne sera peut-être pas évident. Pour vous. Pour votre bébé. Ainsi, n’hésitez pas à le préparer durant la journée. Vous pouvez notamment lui expliquer ce qu’il va se passer pour lui. Et travailler autour de la question de la séparation.

Avant de partir, vous pouvez demander à votre baby sitter si elle accepte de vous envoyer un message quand votre enfant dort. Ainsi, vous serez rassuré de le savoir apaisé. Vous pourrez, je pense, mieux profiter de votre moment à vous 😉

J’espère vous avoir donné des conseils utiles pour penser ce moment. Confier son enfant à une baby sitter est une nouvelle étape et j’espère que vous trouverez votre perle rare.

Et vous ? Avez-vous une baby sitter ? Comment ça se passe ? N’hésitez pas à venir partager vos expériences en commentaires.

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Confier son bébé à une baby sitter : comment faire ?

  1. 4
    Croco

    Je crois que votre fiche va m’être utile, il faut que j’appelle ma baby-sitter pour voir si elle est disponible pour un premier baby-sitting dans 15 jours. Pour nous il n’y aura pas de rendez-vous avant car je l’ai déjà vue avec mes enfants : elle a fait un stage dans la crèche de mon deuxième et a rencontré l’ainé au LAEP (où j’ai pu lui demander si elle serait intéressée par des baby-sitting et prendre son numéro). Je trouve ça très rassurant de l’avoir déjà vu avec des enfants et avec les miens en particulier. On prévoira quand même une petite demi-heure pour lui faire visiter l’appartement et (essayer de) lui montrer tout ce dont elle pourrait avoir besoin. Et essayer de la mettre à l’aise histoire qu’elle ait envie de revenir !

    • 5
      Enfance Joyeuse

      C’est super que vous ayez pu la rencontrer dans un lieu en présence de vos enfants. Vous avez pu l’observer et lui confier vos enfants sera donc plus facile pour vous. Ça doit vous rassurer.
      La petite demi heure pour tout lui présenter (notamment la fiche) est une super idée. Cela permettra aussi à vos enfants de la voir en votre présence ce qui peut être rassurant pour eux 🙂
      J’espère que tout se passera bien pour ce baby sitting (mais je n’en doute pas) ! N’hésitez pas à repasser par ici pour nous tenir informés 😉
      Merci pour votre commentaire et à bientôt !
      Charlotte.

  2. 6
    3 kleine grenouilles

    Nous avons eu une baby-sitter pendant un an. Elle avait commencé à travailler pour nous deux mois avant la naissance de notre petite dernière et est restée jusqu’à la fin de ses études. Nous l’avions recrutée sur les conseils de la directrice de la crèche car elle y avait travaillé comme aide-éducatrice et la directrice nous avait dit que c’était quelqu’un de confiance.
    Elle s’est principalement occupée des deux grands (qui avait 5 et 2 ans à l’époque) pendant que je m’occupais de la petite et allais à ses rv médicaux. Deux fois par semaine, elle allait les chercher à la crèche et s’occupait d’eux à la maison ou les emmenait au parc.
    Les enfants l’aimaient beaucoup et elle avait toute ma confiance.

    • 7
      Enfance Joyeuse

      Je trouve ça super que vous ayez pu créer une si belle relation de confiance ! Elle a dû être une personne ressource pour vous !
      Merci beaucoup pour ton partage qui va certainement rassurer beaucoup de parents !
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *