La confiance en soi s’acquiert dès la naissance !

Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous retrouver pour ce nouveau billet. Aujourd’hui, je vais partager avec vous quelques pistes de réflexion pour aider votre enfant à développer sa confiance en lui. Savez vous que ce processus commence dès la naissance? Je vous explique ça maintenant ↓

confiance en lui

La confiance en soi, comment ça?

Selon moi, la confiance en soi se développe dès l’arrivée au monde de l’enfant. En effet, dès ses premiers instants de vie, l’enfant développe des modèles internes opérants. Des quoi? En fait, ça veut simplement dire que l’enfant se construit en fonction de la manière dont on s’occupe de lui. La manière de le toucher, de lui parler, d’être disponible pour lui, d’être attentif à lui, dont on répond à ses besoins vont avoir une place fondamentale dans sa construction sécure. C’est avec tout ce bagage que l’enfant va créer son modèle de relation à l’autre. On parle notamment de la confiance qu’il aura envers autrui. Mais également, et surtout, il va développer un modèle de lui-même. Selon comment on s’occupe de lui, il va analyser une représentation de lui plus ou moins digne d’être aimé et choyé. Pour faire court, si on répond aux besoins de son bébé, qu’on établie avec lui une relation sécurisante et bienveillante, l’enfant se construit et développe sa propre confiance en lui. Attention, je ne dis pas que la moindre action négative aura un impact négatif. Ca arrive à tout le monde d’avoir des jours sans, des moments d’impatience, de fatigue ou autre. L’enfant se construit avec ce que vous lui apportez de manière globale. Il ne va pas s’arrêter sur tel jour. L’essentiel est donc de vous écouter afin de répondre de la manière la plus adaptée à ses besoins. Car qui mieux que vous peut avoir une réponse autant en adéquation avec ce petit être? Réponse: il n’y a que vous 🙂

On en revient donc à mon crédo de base sur le blog: faites vous confiance. Et pour compléter cette jolie phrase, aujourd’hui, je finirai en disant : pour qu’il ait confiance en lui 😉

Faites vous confiance pour que votre enfant ait confiance en lui.

Et après, comment l’aider à avoir confiance en lui au quotidien?

Il y a une multitude de choses à faire pour que votre enfant ait confiance en lui. Je vais vous donner quelques pistes. A vous de voir ce avec quoi vous êtes le plus à l’aise 🙂

  • Dire les choses quand vous êtes fier(e) de lui. 

Plus on est positif envers les actions de l’enfant, plus il aura tendance à être positif envers lui même. S’il entend toute la journée des remarques négatives, comment peut-il développer sa confiance en lui? Logique. Attention cependant, à mon sens, dire toute la journée à son enfant qu’on est fier de lui ou autre peut avoir des conséquences négatives également. Il pourrait devenir dépendant de vos remarques pour être satisfait de lui-même. Bref, le chat qui se mord la queue. Encourager l’enfant c’est super mais à mon avis, le faire à outrance produirait l’effet inverse 😉

  • Eviter de se braquer et de fermer le dialogue. 

Parfois, avec la colère, on a tendance à s’énerver avec les enfants. Dans ces moments là, on aura vite tendance à faire des raccourcis : « arrête ton caprice » ou autre ! Comme je m’adresse aux jeunes parents, je tenais à vous dire que les caprices n’existent pas avant au moins trois ans. Un caprice par définition c’est que l’enfant fait quelque chose pour vous énerver. Or, avant trois ans, l’enfant fait juste pour s’exprimer ou décharger ses émotions. Il n’attend rien en retour. Voilà la nuance 😉 Il y a également d’autres phrases raccourcis à éviter de dire. J’ai d’ailleurs fait un article à ce sujet. 

Bref, revenons-en à nos moutons… Je vous conseille plutôt dans ces moments là d’interroger votre enfant, de lui proposer de s’exprimer avec ses mots. Bref, ne le catégorisez pas. Essayez plutôt de tourner votre émotion de manière positive. C’est loin d’être évident je vous l’accorde mais si c’est quelque chose qui vous tient à coeur, vous pouvez essayer d’y travailler un peu chaque jour 🙂 Vous verrez, les effets seront vite visibles 😉

  • Lui faire confiance. 

Ca aide évidemment. Et on revient aux modèles internes opérants dont je vous parlais plus haut. Si vous avez confiance en lui, il pourra avoir confiance en lui également. Et pour se faire, essayez de le laisser faire ses propres expériences. N’anticipez pas tout ce qui pourrait se produire pour lui. En le laissant expérimenter, vous lui montrez que vous avez confiance en ses capacités 😉

Voilà quelques conseils pour favoriser la confiance en soi de votre enfant. Comme vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de faire tel ou tel acte mais bien de faire au mieux dans chacun de nos actes. C’est là, la clé. Surtout, je tenais à conclure en disant que personne n’est parfait. Si jamais vous ne faites pas telle ou telle chose mais que vous aimeriez le faire, ne vous culpabilisez pas. Partez de là où vous en êtes et vous allez atteindre vos objectifs pas à pas. L’éducation est un long chemin. Les parents cheminent tout au long de leur vie. Ayez donc confiance en vous…

enfance joyeuse

confiance

 

13 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Dinde De Toi

    Super article sur un thème qui m’intéresse ☀️ !
    Quant tu parles de laisser l’enfant faire ses propres expériences sans anticiper cela m’a tout de suite fait penser au concept de motricité libre ! Donc la motricité libre renforcerait la confiance du tout petit 🤔 ?

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton commentaire !
      Et oui, je pense en effet que la motricité libre renforce la confiance du tout petit ! Il connait ses capacités ainsi que ses limites donc à mon sens oui, cela l’aide 😉
      A très bientôt !

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Tout à fait d’accord avec toi : « fais toi confiance » ! 😀
      Si tu as envie de le faire, tu vas forcément avoir des actes qui vont l’encourager à prendre confiance en lui 😉
      Merci pour ton commentaire & à très bientôt 🙂

    • 8
      Enfance Joyeuse

      Je suis tout à fait d’accord avec toi ! C’est un bagage qui le suivra toute sa vie 😀
      A très bientot et merci pour ce commentaire ! 🙂

  2. 9
    WorkingMutti

    Hier soir seconde nuit dans les lits de grands. Isaac était tout content en montant dans son lit « moi plus bébé, moi petit garçon maintenant ». Yoann pleurnichait. Quand j’ai dis à Isaac que j’étais fière de lui, il s’est glissé dans son lit de grand sans broncher. Je lui ai dis que j’étais aussi fière de lui. Il m’a fait un grand sourire. Je pense que c’était ce dont il avait besoin pour avoir confiance en lui et avancer.

    • 10
      Enfance Joyeuse

      A mon sens, tu as raison. Tu l’as valorisé et il a ainsi pu faire une belle avancée ! Les enfants ont besoin de paroles et de regards soutenants de leur parent pour pouvoir prendre confiance en eux. Je pense que ton attitude l’a beaucoup soutenu dans cette étape 🙂
      A très bientot,
      Merci pour ton commentaire !
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *