Mon cocon d’amour… #

Bonjour tout le monde ! Pour le portrait de la semaine, je donne la parole à Anaïs. Jeune femme de 26 ans et maman de deux enfants, elle se confie sur son parcours en mettant toujours à l’honneur son amour pour sa famille. Elle vous raconte comment, du haut de ses 18 ans, elle s’est créé son cocon d’amour.  Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir ce doux portrait ↓

Cocon d'amour portrait jeune maman

  • Chère Anaïs, pour commencer, peux-tu te présenter toi et ta famille?

Bonjour! Je m’appelle Anaïs, j’ai 25 ans bientôt 26 ! Je n’ai pas de métier prédéfini (j’ai travaillé en tant qu’ASH pendant 3 ans, presque 1 an en crèche, dans la vente de bijoux…) Mais mes études sont liées à la petite enfance. Le 15 juin 2006, j’ai rencontré mon amoureux et cela dure toujours. Nous avons deux merveilleux enfants : Hugo qui est né le 17 Octobre 2011 et Leanna qui est arrivée le 4 juillet 2016.

  • Tu as donc donné la vie à 18 ans pour la première fois. Comment as-tu vécu cette grossesse?

J’ai très bien vécu cette grossesse malgré mon jeune âge… même si à l’origine je ne devais pas tomber enceinte ! J’avais de nombreux kystes aux deux ovaires. Mon gynécologue m’avait dit que j’avais autant de chance de tomber enceinte que de gagner au loto… BINGO ! J’ai été beaucoup entourée par ma famille. Mon conjoint avait, quant à lui, beaucoup plus peur que moi. Il avait 19 ans à l’époque et nous n’avions aucune situation. Nous vivions encore chez nos parents quand je suis tombée enceinte. Moi j’étais encore lycéenne en 1ère STSS mais je me sentais prête à accueillir ce petit bébé au sein de ma vie.

  • J’imagine que ça n’a pas été toujours facile, comment as-tu réussi à faire face aux critiques que l’on posait sur toi?

Concernant le regard des gens et des critiques, j’ai du me forger très rapidement. Etant au lycée, ce n’est pas commun de voir une fille enceinte qui vient en cours tous les jours jusqu’à son congé maternité. Donc j’ai du affronter très vite les remarques et les questions mais cela ne m’a jamais posé problème ayant déjà un très fort caractère. Mais, oui, j’avoue que j’ai eu des remarques du style :  » C’était voulu ? ahhhh mais tes parents t’ont pas tué ?? T’es toujours avec le père ?? Tu sais tu vas foutre ta vie en l’air ! un bébé qui fait un bébé ! » … Et j’en passe et des meilleures !

Mais quand je sentais mon petit Hugo gigotait dans mon ventre… Ca valait tout l’or du monde à mes yeux  !

  •  J’imagine que face à ces retours négatifs, tu as également pu trouver du soutien. Quelles personnes ont-été indispensables pour toi?

La personne la plus indispensable à ma vie et qui m’a soutenu du début à la fin : c’est ma MAMAN ! Elle a toujours été là pour moi durant toute la grossesse. Elle m’a conseillé pour acheter les affaires de bébé. Moralement, quand ça n’allait pas, elle m’a toujours relevé et donné de merveilleux conseils.

C’est d’ailleurs avec ma maman que j’ai accouché de mes deux enfants. Mais je n’oublie pas mon petit frère Henny, mon conjoint et ma grand-mère qui ont été d’un énorme soutien pour moi.
  • Lorsque ton fils est venu au Monde, ton quotidien de lycéenne a du en être tout bouleversé. Comment t’es tu organisée?

Lorsque mon fils est né je ne m’attendais pas à tant de bouleversements car je n’ai pas eu de place en crèche. Et oui, toujours ce manque de places ! J’ai quitté le lycée seulement 1 mois après mon retour car je n’avais aucun mode de garde et toute ma famille travaillait. C’était trop compliqué donc je suis devenue mère au foyer à 19 ans.

  • Avec le temps, vous avez décidé de donner naissance à un second enfant. Cette idée a émergé en toi rapidement?

 Oh oui ! J’ai toujours su que je voulais 2 enfants ! Depuis toujours je m’imaginais avec un garçon puis une fille…  C’était comme ça que je le voyais mais nous savons tous qu’on ne choisit pas… Pourtant, j’ai eu cette chance d’avoir le « choix du roi » comme on me dit souvent !

Cette idée d’avoir un deuxième enfant n’est pas venue dans l’immédiat. Mon grand-frère et moi avons 13 mois d’écart et ma mère m’avait expliqué ses difficultés d’avoir eu des enfants rapprochés. Donc, encore une fois, j’ai écouté ma maman et ses conseils. Après, je tire mon chapeau aux femmes le faisant.
Ma deuxième grossesse a été, elle, « plus prévue » on va dire. Je voulais une différence d’âge mais pas trop non plus… 5 ans me paraissait bien personnellement et j’avoue ne pas regretter mon choix ! J’ai trouvé ça parfait !
  • Comment as-tu vécu cette seconde grossesse comparé à la précédente?

J’ai vécu cette grossesse parfaitement ! Je connaissais déjà même si toutes les grossesses sont différentes ! Mais je partais moins dans l’inconnu… J’avais un appartement, un emploi, un petit garçon ravi, un papa beaucoup plus serein qu’à la première grossesse. J’ai pris beaucoup moins de poids aussi : 17 kg tandis qu’à la première j’avais battu le record avec 30kg !!!

J’étais aussi plus âgée… 23 ans donc les regards et remarques se sont atténués. Même si cela ne m’a jamais atteint, on le remarque tout de même.
  • Maintenant que ton fils a grandi, il est rentré à l’école. Le regard des autres parents du fait de ta différence d’âge n’est pas trop pesante au quotidien? Subis-tu toujours des remarques désobligeantes?

Dès le premier jour d’école tous les regards été sur nous bien entendu ! De plus, nous avons mis notre fils en école privée. La moyenne d’âge est plus de 35/40 ans pour les parents. D’ailleurs l’ATSEM qu’a eu mon fils à son arrivée en petite section m’a reconnue directement et a dit très fort : « Ahh mais je vous ai eu en maternelle quand vous étiez petite ! »  Moi lui répondant : « oui oui c’est bien moi… »

Je participais aux sorties scolaires et j’ai carrément eu la maitresse de mon fils qui m’a demandé mon âge car je faisais très jeune. D’autres parents devant la porte de l’école ou lors des anniversaires de mon fils m’ont aussi posé la question. J’ai toujours répondu sans honte ! Et maintenant tout le monde nous connait !

Mon fils a très vite compris que nous étions les parents les plus jeunes de l’école. Il nous a d’ailleurs fait la remarque ! Mais, lui, ça l’amuse d’avoir des parents jeunes et des grand parents jeunes également !

  • Toutes ces épreuves et ces bonheurs tu les as vécu avec ton compagnon. Quel est votre secret pour que votre couple dure ainsi?

 Je pense que le secret c’est l’Amour avec un grand A. Nous nous soutenons beaucoup et laissons aussi de la place pour que chacun puisse s’épanouir dans ce qu’il aime faire. Nous avons créé un petit cocon d’amour très jeune et nous l’avons consolidé au fil du temps  (12 ans !)

  • Envisagez-vous de faire d’autres enfants? De nouveaux projets en vue?

Non, nous n’envisageons plus d’enfants même si tout le monde me dit qu’à 30 ans je voudrais en refaire un !  Je n’en ressens pas l’envie. Je suis comblée avec mes petits trésors.

Les projets seraient surement de voyager avec nos enfants car nous avons déjà acheté notre cocon d’amour ! Donc je dirais le voyage… et mon fils voudrait absolument aller à New-york alors pourquoi pas…

  • Et pour finir, as tu un conseil à donner aux jeunes mamans qui suivent le blog?

Le conseil que je pourrais donner c’est de suivre son instinct et de ne jamais baisser les bras. Il n’y a pas d’âge pour être mère ! Nous faisons toutes de notre mieux peu importe notre âge. Des jeunes femmes de 19 ans peuvent être plus matures et posées que d’autres. Donc toujours croire en soi …

Et vous? A quel âge avez-vous donné la vie? Pensez-vous que l’âge soit un frein au fait de devenir maman? Venez faire vivre les échanges en commentaires 🙂
enfance joyeuse
Portrait d'Anaïs: comment je me suis crée un cocon d'amour en devenant maman à 18 ans.

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Jessica

    Quand vivra-t-on dans une société tolérante où les gens auront d’autres passe-temps que celui de critiquer la vie des autres ?
    Haha… Dans tous les cas joli témoignage. Et comme quoi, il ne faut pas toujours écouter ses docteurs……
    L’envie de devenir mère je l’avais depuis longtemps mais pourtant ce n’est qu’à 25 ans que je vais donner naissance à mon premier enfant. Il n’y a pas d’âge pour devenir mère bien sûr, il y a juste le moment qu’on a choisi de se donner (ou pas choisi parfois…) =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *