Vivre une césarienne naturelle.

Bonjour à tous ! Oui, vous avez bien lu le titre de cet article. Alors qu’on parle beaucoup de l’accouchement naturel (qui exclut les femmes ayant vécu ou qui vont vivre une césarienne), sachez que des phénomènes nouveaux se mettent en place. En effet, il est possible de vivre une « césarienne naturelle ». Mais qu’est ce que ça veut dire ? Qu’est ce que ca sous entend ? Je vous en parle maintenant ↓

Vivre une césarienne naturelle.

Mais qu’est ce qu’une césarienne naturelle ?

Au niveau technique, c’est comme une césarienne « classique ». En revanche, la venue au monde du bébé est très différente de ce qu’il se fait en règle générale. Les parents sont également inclus dans la naissance comme des acteurs à part entière.

Tout d’abord, il faut savoir que le champ opératoire est baissé au moment où le bébé sort du ventre de sa mère. De plus, la tête de la maman peut être inclinée de manière à ce qu’elle voit son bébé naitre.

Ensuite, le bébé va faire son chemin pour naitre en douceur et « par lui-même ». En effet, contrairement à une césarienne « classique », ce n’est pas le chirurgien qui l’extrait de l’utérus. En règle générale, on appuie sur l’utérus pour faire sortir le bébé. Ici, on invite la maman à souffler et respirer. On peut même lui demander de pousser, au même titre qu’un accouchement par voie basse. Ainsi, le bébé sort d’abord sa tête et peut crier alors que le reste de son corps sera encore dans sa maman.

La naissance du bébé se fait en douceur. On lui tourne sa tête de manière à ce qu’il regarde ses parents. C’est un moment plus doux pour lui.

Le phénomène de césarienne naturelle met également l’accent sur la rencontre entre le bébé et sa maman. Le peau à peau est favorisé dès les premiers instants et la mise au sein est possible même si l’opération n’est pas finie. Une sage femme reste toujours auprès d’eux afin de s’assurer que tout se passe bien.

La place du papa est reconnue et omniprésente. Quand l’opération se termine, il peut être invité à couper le cordon. C’est également à lui que le bébé est confié quand la maman quitte la table d’opération. Les premiers soins sont alors réalisés à ce moment là, en présence du papa.

Mais, c’est possible en France ?

Je vois d’ici vos yeux grands ouverts. Certains vont peut être se sentir déstabilisés. D’autres émerveillés. Sachez qu’en France, la césarienne naturelle telle que je viens de vous la présenter n’est pas encore mise en place.

Nous avons cependant le phénomène « Happy César » qui est notamment mis en place à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière (à Paris). Il s’agit d’une césarienne standard dans les gestes techniques mais la maman est actrice de la naissance. On va là aussi baisser le drap de manière à ce qu’elle puisse voir son bébé une fois que les chirurgiens l’ont sorti du ventre. Et on va, là aussi l’inviter à pousser son enfant. Concernant les premiers soins, dans une césarienne « happy césar », on laisse le bébé avec sa maman un petit peu avant de lui prodiguer les premiers soins, avec le papa, dans la même pièce mais un peu plus loin. Ainsi, la maman aura toujours vue sur son bébé.

La césarienne naturelle comme je vous l’ai présenté nous vient d’un hôpital londonien (le Queen’s charlotte hospital). Les premières césariennes réalisées ainsi remontent à plus de dix ans.

Cette façon de proposer la césarienne est de plus en plus plébiscitée dans le reste du monde, notamment aux USA.

Est ce une utopie d’espérer que cela arrive dans nos hôpitaux ?

Il faut savoir que ces césariennes doivent être programmées et que la grossesse se passe bien. Sinon, c’est à la portée de tous les hôpitaux car sur le plan technique, les gestes chirurgicaux sont similaires. Il s’agit là aussi d’une rachianesthésie classique.

En revanche, il faut que l’accompagnement à ce mode de naissance soit pensé. Préparer sa césarienne se verra être un élément à part entière du processus. On peut notamment inviter les couples à visionner des vidéos de césarienne naturelle. On peut leur proposer de choisir la musique sur laquelle leur enfant viendra au monde. Et tant d’autres moyens visant à les rendre acteurs avant la naissance par césarienne naturelle.

Il est également important que les équipes s’interrogent sur la manière dont les constantes seront prises durant l’intervention. À l’heure actuelle, une femme qui vit une césarienne a souvent les bras attachés en croix. Elle est privée de liberté de mouvements. Cela permet aux équipes de poser des perfusions, de prendre sa tension etc. Rappelons bien sur que la césarienne reste une opération chirurgicale et que la femme est préparée dans cette optique. Ainsi, si les césariennes naturelles voient le jour en France, il faut que nous repensions la manière de prendre la tension et de poser les perfusions (dans les jambes et les pieds par exemple).

Mais, vous vous en doutez, ce n’est pas aussi facile que cela. Certains médecins sont réticents à pratiquer ce type de césariennes. Je ne suis pas professionnelle de santé et ainsi, il me semble important de vous présenter les deux cotés.

Certains professionnels rappellent que la césarienne est une opération et qu’elle comporte donc des risques de complications. Certains chirurgiens ne sont donc pas d’accord d’associer le terme de césarienne au terme naturel car cette mise au monde reste chirurgicale. D’autres expliquent qu’il est important de ne pas généraliser ces naissances par césarienne naturelle pour ne pas que les femmes ne veuillent plus vivre d’accouchements par voie basse. Et qu’ainsi, le taux de « césarienne par convenance » explose…

Une belle avancée en marche.

À mes yeux, quoi qu’il en soit, le fait que ce type de césarienne voit le jour est important. Des parents se voient offrir un moment unique où la venue de leur enfant au Monde s’apparente plus à une naissance qu’à une intervention chirurgicale.

N’oublions pas que la naissance est un événement unique et intime pour le bébé et ses parents. La césarienne est également l’une des opérations les plus courantes dans le Monde. Ainsi, la césarienne naturelle me parait être une jolie porte ouverte pour toutes ces familles.

C’est donc un moyen de penser la césarienne de telle sorte qu’elle soit vécue positivement par des parents acteurs de la naissance mais aussi pour leur bébé qui est accueilli plus en douceur.

Il me tarde d’avoir vos avis ! Que pensez-vous de la césarienne naturelle ? En avez vous déjà entendu parler ? Quelles sont vos réactions à froid ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Vivre une césarienne naturelle : qu'est ce que c'est ?

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    une mummy

    Je suis bluffée! Quand on n’a comme repère que les césariennes à la française, ça laisse bouche bée! Mais, comme d’habitude, la France rechigne à avancer, à oser, à privilégier le naturel… Si aucune complication n’a été rapportée suite à ces césariennes (et j’imagine qu’en dix ans, il y en a eu un certain nombre), je ne comprends pas pourquoi on reste si réticents en France. C’est bien dommage. J’ai toujours eu peur de la césarienne, (même si je ne l’ai jamais risquée jusque là) parce que je trouve que c’est l’apothéose de la dépossession de son accouchement. La femme est passive et n’a aucune prise sur la naissance de son bébé, ce qui laisse souvent d’amers regrets j’ai l’impression. Cette alternative me semble extrêmement bienvenue.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      J’avais la même vision que toi sur les accouchements par césarienne. J’avais l’impression, qu’en France, le côté chirurgie était bien plus présent que celui de l’accouchement où la femme est actrice. Alors certes, cette vision là de la césarienne existe bel et bien. De nombreuses mamans m’ont d’ailleurs témoigné leur douleur et leur regret de n’avoir pas été actrice de la naissance de leur enfant.
      Pourtant, à ma grande surprise, de nombreuses femmes m’ont également témoigné leurs histoires d’accouchement par césarienne où elles ont été réellement impliquées par l’équipe médicale. On a demandé à certaines de pousser leur bébé. D’autres ont été invitées à donner le sein directement au bloc… Et tout ça en France ! Quelle jolie surprise !
      En tous les cas, j’espère également que ces césariennes naturelles vont voir le jour en France et vont pouvoir se démocratiser en fonction du vécu des femmes et de leurs envies.
      Merci pour ton message et à bientôt !
      Charlotte.

  2. 3
    Workingmutti

    Je me permets de saluer l’initiative de l’équipe de la maternité de Rambouillet qui reprend des éléments de cette césarienne naturelle. J’ai eu une césarienne en mode assez urgent (code orange) et j’ai pu bénéficier de pas mal de choses sans même le demander: papa présent bien sur, j’ai poussé mon fils (et ça fait une différence sur les douleurs post-op), je l’ai eu dans mes bras et nous étions tous les trois pendant la couture, j’aurais pu mettre bébé au sein au bloc si je l’avais souhaité, et papa a réalisé tous les premiers soins. L’infirmière venait régulièrement me montrer des photos de papa et de bébé.
    Donc c’est tout à fait possible. Je sais que l’équipe a mené une grosse réflexion sur le vécu des césariennes.

    Ca change vraiment tout sur le vécu de la césarienne. Bon, ça n’efface pas le fait que ce soit dur à digérer, mais on a un peu moins l’impression de tout louper.

    Dans une clinique en France (dont j’ai oublié le nom …), ils proposent à maman un casque de réalité virtuelle pour que maman soit en lien avec papa et bébé pendant la période de 2h en salle de réveil.

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Merci infiniment pour ton partage ! Je suis certaine qu’il va permettre de rassurer certaines mamans qui vont vivre une césarienne. Oui, c’est possible d’être actrice selon la philosophie de l’hôpital qui nous accueille et de l’équipe. Et même en France 😉
      Ça a du être vraiment une belle surprise pour vous. Surtout que cette césarienne n’était pas préparée. On dit souvent que si elle est préparée, c’est plus facile d’avoir le papa présent etc..
      Alors, félicitations aux équipes de Rambouillet et merci à eux !
      Concernant le casque de réalité virtuelle, je l’ai vu, en effet, dans un reportage. Mais je ne me souviens plus de la maternité… C’était également en France mais je ne sais plus le nom de l’hôpital ! Dans tous les cas, des progrès sont en marche ! Et c’est génial !
      Merci encore pour ton commentaire et à très bientôt !
      Charlotte.

  3. 5
    Maman Chamboule Tout

    Je trouve que c’est une belle idée car j’ai souvent entendu des femmes traumatisée par leur césarienne ! En revanche, je pense qu’il ne faudrait pas que cette nouvelle façon de faire cache un autre problème : l’abus de césarienne dans pas mal de pays…

    • 6
      Enfance Joyeuse

      Oui c’est d’ailleurs la crainte de certains gynécologues français qui n’ont pas envie de voir associer le mot « naturel » à césarienne (qui reste une opération). Je comprends la peur de la dérive… Mais si les femmes doivent vivre une césarienne, au delà du choix de convenance, pourquoi les priver d’être actrice de ce moment là?
      Je pense sincèrement que si c’est pensé, c’est formidable pour ces couples.
      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      A bientôt,
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *