« S’il te plait, merci » ou l’apprentissage de la politesse chez les enfants.

Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour aborder une question qui revient souvent : qu’en est-il de la politesse avec les jeunes enfants ? Il m’arrive souvent d’observer des situations de « conflit » parents/ jeune enfant où la politesse est le sujet sensible. Et j’ai envie d’en discuter avec vous pour partager mon point de vue. Alors, doit-on coûte que coûte apprendre aux très jeunes enfants à dire « bonjour, s’il te plait, merci » ? ↓

"S'il te plait, merci" ou l'apprentissage de la politesse chez les enfants.

La politesse : des codes sociaux et culturels avant tout.

Commençons par un constat : qui, parmi vous, n’a jamais eu de réflexions liées à la politesse de son enfant ? Je pense qu’à peu près tout le monde en a eu. « Il ne fait pas de bisou, il est mal élevé. Il ne dit pas au revoir, il est mal poli… » Bref, la liste est longue !

Pourtant, la question de la politesse est purement sociétale. Les enfants doivent l’apprendre. Ils doivent l’intérioriser.

Et tous les enfants du Monde n’intégreront pas les mêmes codes sociaux. En France, on s’attend à ce qu’un individu fasse la bise en arrivant. Et selon les régions, le nombre de bisous varie ! Pourtant, au Japon, s’embrasser est très « mal poli ». Ça ne se fait pas.

Ces différences dans les us et coutumes montrent bien que la politesse est uniquement basée sur les attentes de la société. Elle n’a aucun autre fondement que celui-ci.

Alors, comment expliquer à un enfant qu’il doit dire « bonjour, s’il te plait et merci » alors que cela n’a finalement « aucun sens » (si ce n’est social et culturel, on s’entend). Comment l’aider à comprendre que c’est comme cela que nous faisons dans notre société sachant qu’on a pas vraiment de moyens pour lui expliquer le fondement des choses ?

Ce que perçoit l’enfant de la politesse.

Comme toujours, j’aime me mettre à la place des enfants pour analyser mon comportement d’adulte.

Finalement, on ne nait pas « poli » ou « mal poli ». Ce n’est pas une question de génétique. Et pour l’intérioriser, l’enfant a besoin de comprendre le sens et la finalité.

Pourtant, « s’il te plait », « merci » et tous les autres mots du vocabulaire de la politesse n’ont pas un sens « palpable ». Une chaise est une chaise. « Merci » est un concept. Et dans ce sens, il faut que l’enfant ait le temps de se l’approprier mais surtout de comprendre pourquoi il doit le dire et à quel moment cela est adéquat.

Je sais que ce parallèle avec ce que l’enfant perçoit de la politesse est difficile à faire. Car, pour nous, adultes, ce ne sont pas des questions négociables ou que l’on peut éviter. Un enfant « bien éduqué » est un enfant « poli ». Mais, il me semble vraiment important de préciser encore qu’un enfant « mal poli » aux yeux de l’adulte est juste un enfant qui ne comprend pas l’intérêt de ces mots creux et qui a encore besoin de temps pour les intégrer.

Alors comment faire pour apprendre la politesse à mon enfant ?

Tout est dit dans le titre : on doit l’apprendre ! La politesse s’apprend.

Je pense qu’il est vraiment important que l’adulte prononce les mots, les utilise en premier, aux moments opportuns avant d’attendre que son enfant fasse pareil. Rappelons nous que nous sommes les modèles de nos enfants. Plus votre enfant vous verra faire certaines choses et dire certaines choses, plus il pourra les intégrer. D’ailleurs, les enfants apprennent beaucoup par mimétisme.

Je sais que ça peut paraitre être la « base » mais c’est pourtant le commencement de tout. Votre enfant a besoin d’intégrer cela et ça prend du temps ! Il a besoin de vous entendre souvent pour se l’approprier.

Les enfants sont de fins observateurs. Petit à petit, ces mots là feront partie de son vocabulaire. On pourra alors l’encourager à les dire.

Pour les enfants vraiment plus petits, si vous vous retrouvez dans la fameuse situation où il ne veut pas « faire le bisou » (ce qui est son droit le plus strict), vous pouvez détourner la demande de l’adulte en faisant un bisou général par exemple (avec les mains).

Dans tous les cas, n’oubliez pas que votre enfant n’est pas « mal élevé ». Il est juste trop petit pour comprendre le sens des attentes de la politesse.

Et pour le « mot magique » ? Qu’en est-il ?

Je me souviens d’une situation à la crèche. Une maman attendait que son enfant me dise « merci ». Mais, ce dernier, a même pas trois ans, ne comprenait pas sa demande. Elle attendait qu’il dise « le mot magique ». Cet enfant a fini par me dire « au revoir ». Et cette situation met bien en avant que ces mots du langage de la politesse n’ont pas d’autres sens que ceux qu’on leur attribue avec le temps. A ce moment là de sa vie, cet enfant n’avait pas compris et saisi la nuance entre « au revoir », « merci » etc. Il ne faisait pas ça pour énerver sa maman. Il ne comprenait juste pas la demande.

Pour cet enfant, et pour les jeunes enfants en général, le vocabulaire de la politesse est un non sens. Ils ont tellement à apprendre de choses concrètes. Marcher. Parler. Courir. Découvrir le monde en somme. Et, la politesse, est un concept abstrait qui viendra avec le temps.

Du coup, je ne suis pas vraiment fan du « mot magique ». Souvent, on le demande aux enfants en échange de quelque chose. Et je trouve cela vraiment délicat. Le chantage, dans sa globalité, n’est pas un concept auquel j’adhère. Mais je trouve que cela est d’autant plus compliqué pour les jeunes enfants qui doivent prononcer un mot dont ils n’ont pas compris le sens. S’ils ne comprennent pas qu’en échange du « s’il te plait », ils auront le bout de gâteau, cela peut être une réelle source de stress pour eux. « Qu’attend on de moi ? Qu’est ce que je dois faire ? »

Quoi qu’il en soit, la politesse sera acquise avec le temps. Ayez confiance en vous. En votre enfant.

Et vous ? Que pensez-vous de cette question là ? Comment accompagnez vous votre enfant ? Avez vous déjà eu des retours / des jugements d’autrui à ce sujet ?

enfance joyeuse blog parents futurs parents
Comment l'enfant perçoit la politesse ? Comment la lui apprendre ?

  1. 1
    Chutmamanlit

    Jusque là, je ne faisais rien et je comptais sur le mimétisme pour que mon fils apprenne. Et ça marche pas mal. Sauf quand il me fait des demandes exigeantes. « Je veux ceci, je veux cela ». À trois ans et demi, je pense qu’il est capable de comprendre quand je lui explique que ça n’est pas agréable pour moi quand on me parle comme ça. Mais j’ai remarqué que exiger la politesse nous faisait directement monter au conflit alors a la place, je demande « Est-ce que tu te souviens comment on demande poliment ? ». Parfois oui, il se souvient. Parfois non dit-il. Alors je ne me formalise pas (enfin j’essaie, je suis humaine), et je verbalise exactement ce que j’attends de lui « Et bien tu peux dire par exemple » Maman chéri, peux-tu m’apporter une fourchette s’il te plaît ? ». Je j’attends pas qu’il répète ma formule de politesse, mais doucement, il se l’approprie et j’espère que bientôt je n’aurai plus à être polie avec moi même et que ça viendra complètement de lui 😅

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Bien sur ! Je suis bien d’accord ! En plus du mimétisme, à partir d’un certain âge, on peut attendre d’eux qu’ils commencent à intégrer plus régulièrement ces formules de politesse dans leur langage.
      Petit à petit, ça viendra plus « naturellement ».
      Et je comprends tout à fait qu’en tant qu’adulte, ça soit dérangeant quand l’enfant « exige ». Et la manière dont tu accompagnes ton fils, en lui demandant s’il se souvient, en lui donnant quelques pistes si ce n’est pas le cas, est très constructif pour lui je pense 🙂
      Merci pour ton partage d’expérience !
      A bientôt,
      Charlotte.

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Ça c’est bien vrai !
      Des fois, je me demande ce que ça coute que de répondre à un simple « bonjour ».
      Visiblement ça coûte beaucoup à certains >< Et comme tu le dis, ça ne nous aide pas dans cette tâche d'apprentissage / mimétisme ! Merci pour ton partage ! A bientôt !

  2. 5
    Allegretto

    Tu devrais venir faire un petit recadrage à l’instit de mon fils en PS-MS ! Elle se poste à la porte de la classe, se met à genoux, et l’enfant doit répondre à son injonction « au revoir » « bonjour » ou « bon appétit », sinon il se retrouve bloqué à la porte ! Et j’ai remarqué que mon fils ce matin avait peur de passer la « barrière ». Ca me chagrine un peu ! Surtout que les doudous n’ont pas non plus le droit d’entrer en classe… Je trouve tout ça un peu rigide et je ne suis pas sûre, comme tu le dis, que les enfants perçoivent la politesse derrière tout ça, c’est plutôt du dressage !

    • 6
      Enfance Joyeuse

      Je n’en reviens pas !
      En PS/MS en plus !
      En instaurant un « barrage » à l’entrée et à la sortie… Je trouve ca dingue !
      Ce n’est pas la première fois que j’entends des aberrations concernant le dressage à la politesse en école.
      Parce que, à ce niveau là, je suis d’accord avec toi, ça s’apparente à du dressage et non à de l’apprentissage !
      Merci beaucoup pour ton partage en tous cas !
      Et j’espère que la peur de ton fils va s’atténuer avec le temps… Tout en espérant que la maitresse arrête ce principe là !
      A bientôt !

      • 7
        Allegretto

        Mon fils s’y est fait, mais je ne pense pas que la maîtresse lâche le morceau. Elle a affiché sur la porte de la classe que les parents ne devaient plus entrer dans la classe, afin de favoriser l’autonomie de leur enfant. Cherchez l’erreur !

  3. 9
    Nanakie

    100% d’accord ! Je n’impose rien à ma fille de 2 ans. Je ne me force pas non plus à dire les mots de politesse d’ailleurs : je reste authentique et je me dis que le mimétisme fera le reste. Ça me gonfle qu’on attendent d’elle qu’elle soit « bien élevée »: ce n’est pas un toutou que j’aurai fait dresser ! Je veux lui laisser son libre arbitre.

    • 10
      Enfance Joyeuse

      Mais complètement ! Je suis entièrement d’accord avec toi !
      La notion de dressage n’est pas très loin j’ai l’impression quand il s’agit de politesse…
      Comme toi, je pense que le mimétisme fait le plus gros du travail. 😉
      A bientôt !
      Et merci pour ton message !

  4. 11
    petitsruisseauxgrandesrivieres

    Très intéressant ton article ! effectivement, la signification des mots de politesse reste très abstraite pour des enfants, contrairement à la signification des mots désignant des actes de la vie quotidienne comme dormir, manger, aller à la crèche. Pour autant je crois que les enfants saisissent très bien (à partir de la maternelle, en gros), l’impact de la manière qu’ils ont de s’exprimer. Quand mon fils hurle « veux de l’eau », c’est pour me défier car parfois il demande très gentiment « s’il te plaît maman veux de l’eau ».
    J’attache beaucoup d’importance à toujours parler poliment à tout le monde, aussi je leur demande la même chose. En revanche je n’oblige jamais à aller dans les bras ou faire des bisous puisqu’il s’agit d’un registre complètement différent, celui de la conscience que notre corps nous appartient.

    • 12
      Enfance Joyeuse

      Je comprends totalement ton ressenti et la manière dont tu apportes la politesse.
      Tu es leur modèle et il est normal que tu attendes d’eux qu’ils parlent poliment si déjà, toi-même, tu le fais avec ceux qui t’entourent.
      Pour ce qui est des bisous ou de tous les contacts physiques, je te rejoins totalement. Il s’agit plutôt d’une question de consentement, de la conscience de son corps et de ce que l’on veut ou non accepter.
      Merci beaucoup pour ton message !
      A bientôt !
      Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *