Apaiser ses peurs liées à l’accouchement.

Bonjour tout le monde ! Comment allez-vous? Aujourd’hui je vous retrouve pour un article visant à vous présenter quelques remèdes naturels pour apaiser vos peurs liées à l’accouchement. Le dernier trimestre de grossesse est souvent synonyme d’impatience à l’idée de rencontrer son bébé mais aussi d’appréhension par rapport à l’accouchement. Alors comment apaiser ses peurs ? ↓

apaiser ses peurs accouchement grossesse

Ressentir de la peur quand on s’apprête à donner la vie est tout à fait normal. L’accouchement est un événement dont on ne contrôle pas grand chose au final. On peut s’imaginer beaucoup de choses mais vous ne pourrez pas vous y préparer entièrement avant le jour J. Ces peurs font partie du vécu des femmes enceintes depuis la nuit des temps. Certaines seront, bien sur, plus inquiètes que d’autres en fonction du vécu de leurs accouchements précédents ou de leur histoire familiale. L’essentiel est que chaque femme puisse trouver des solutions lui permettant de s’apaiser durant sa grossesse afin qu’elle puisse la vivre sereinement. Voici donc une sélection des méthodes naturelles pour vous apaiser :

  • Choisir une préparation à la naissance qui vous convient.

Durant votre grossesse, vous allez pouvoir vous préparer à ce grand jour qu’est l’accouchement en suivant une préparation à la naissance. Il en existe de nombreuses (dont la méthode Bonapace dont je vous parlais précédemment). Les mamans qui sont sujettes aux angoisses se voient souvent conseiller la sophrologie ou le yoga. Pourquoi? Car elles permettent d’apaiser la femme de par son corps et son esprit. De plus, certains exercices peuvent être réalisés chez soi ce qui peut être utile 😉 Dans tous les cas, l’essentiel est d’être à l’aise avec la méthode choisie et de suivre assidûment les cours.

  • Apaiser ses peurs en en parlant à des personnes de confiance.

Une femme aura tendance à s’imaginer le pire concernant l’accouchement. Depuis des années, la douleur que l’on ressent pendant un accouchement est diabolisée. Il ne faut pas la ressentir. On la juge de « terrible ». Une maman est donc confrontée à cette peur de fait. Il me semble donc important qu’elle puisse trouver un interlocuteur de confiance pour parler de ses craintes. Un endroit neutre où sa parole est accueillie, sans jugement. Certaines femmes trouvent cette personne ressource en la sage-femme ou en leur doula. D’autres auront besoin d’en parler aux femmes qui l’entourent. N’hésitez pas à en parler. Vos craintes sont légitimes.

Et puis, pour toutes les personnes qui accueillent les paroles des futures mamans, pensez aux phrases positives… Rien ne sert de faire stresser encore plus la maman qui vous fait confiance…

  • Apaiser ses peurs : échanger avec son conjoint.

Le papa peut également être sujet à des inquiétudes. Parfois, en parler ensemble peut être libérateur ! Certains papas sont très angoissés à l’idée d’assister à la naissance. D’autres sont plus sereins. En parler ensemble avant le jour J permet aussi de se mettre d’accord sur les choses que l’on souhaite l’un et l’autre. Le projet de naissance peut d’ailleurs être votre allié 😉

  • Lire des livres sur la grossesse.

Toutes les femmes n’aiment pas lire, j’en conviens. En revanche, si vous aimez bouquiner, pourquoi ne pas lire des livres dans lesquels vous pourriez trouver des réponses? Des livres bienveillants, bourrés de conseils astucieux sont présents sur le marché ! Je vous ferai d’ailleurs une petite sélection à l’occasion, si cela vous intéresse !

  • Les médecines douces pour apaiser ses peurs.

L’homéopathie ou l’acupuncture par exemple peuvent être des solutions envisageables et efficaces au cours de sa grossesse. Si vous connaissez des praticiens formés à la femme enceinte, ils peuvent devenir des alliés.

  • Penser positif.

Alors, je sais, c’est facile à dire. En revanche, je m’appuies sur un concept bien concret : la visualisation positive. A force de penser positif, de parler de manière positive, les choses évoluent positivement. Ainsi, n’oubliez pas que vous êtes deux dans cette aventure, parfois trois si le papa est à vos côtés. Votre bébé est votre meilleur allié. Faites lui confiance. Le jour J, il sera aussi présent. Ce travail qui vous attend, vous allez le faire ensemble ! Même si petit, de son côté, il se donne les moyens de venir vous rencontrer. Ne l’oubliez pas. 😉

Et vous? Comment avez-vous réussi à apaiser vos peurs liées à l’accouchement durant votre grossesse? Venez partager vos conseils en commentaires !

enfance joyeuse

Apaiser ses peurs liées à l'accouchement de manière naturelle.

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Maman Chamboule Tout

    J’avais très peur de l’accouchement avant d’être enceinte ! Et puis nous avons eu du mal à avoir notre bébé et je crois que le bonheur de l’attendre à chasser une bonnes parties de mes peurs, ma sage-femme a chassé la partie restante grâce à une merveilleuse préparation à la naissance. C’était une préparation dite « classique » mais le fait de savoir ce qui allait se passer dans mon corps et que je pouvais être actrice et non simplement spectatrice m’a fait un bien fou. Le jour J je n’avais pas peur du tout, je me sentais bien et malgré quelques complications dù au rythme cardiaque de bébé Lu qui baissait à cause de deux tours de cordons (il avait peur d’avoir froid en sortant alors il s’est fait une écharpe !) tout s’est bien passé et je garde un magnifique souvenir de mon accouchement.

    • 2
      Enfance Joyeuse

      Très poétique l’image du cordon ! 😉
      Tu as été bien entourée et bien accompagnée et je suis ravie de lire que tu as passé une grossesse sereine.
      Le bonheur d’attendre ce petit bout a pris le dessus 😉 Le miracle de la vie !
      Merci pour ce partage !!!

  2. 3
    WorkingMutti

    J’avais très peur de l’accouchement pour mes jumeaux, mais plus du tout pour mon dernier. Je l’attendais avec impatience. J’ai été agréablement surprise de savoir que les contractions étaient tout à fait supportables. Le bain d’hormones certainement. Par contre, je pense que j’aurais aimé avoir plus d’infos sur les suites de couches. Je me suis retrouvée un peu perdue à ce moment là

    • 4
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ton commentaire & ton retour d’expérience !
      C’est vrai qu’on en parle bien moins des suites de couches qui peuvent être tout aussi impressionnantes 😉 Je penserai à faire un article à ce sujet !
      A bientôt !

  3. 5
    3kleinegrenouilles

    Je pense que ce qui m’a aidée à ne pas avoir peur et à ne pas être déçue ensuite, c’est de ne pas avoir fait de projet de naissance.
    Résultat : 3 naissances différentes (une avec péridurale et ventouse, deux sans péridurale) mais bien vécues toutes les trois.

    • 6
      Enfance Joyeuse

      Merci pour ce commentaire & partage d’expérience !
      Certaines femmes en ont besoin pour mettre en mots leurs désirs et d’autres, comme toi, ne le préfèrent pas pour ne pas vivre « ce fossé » parfois ressenti par certaines entre ce qu’elles avaient espéré et la « réalité ».
      Merci de partager cela avec nous !
      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *